N’attendez pas des autres qu’ils changent le monde

N’attendez pas des autres qu’ils changent le monde, devenez vous-même acteur de votre responsabilité. Devenez enfin l’acteur responsable du rôle qui est le vôtre dans cette divine chorégraphie qui se déroule ici-bas !
Avez-vous déjà imaginé que vous êtes l’autre de tous les autres… et qu’ils attendent… tout comme vous le faites…. que vous changiez le monde ? Quelles sont en réalité vos chances de réaliser ce prodige ? Zéro !
Aussi longtemps que les individus ne réaliseront pas, que pour que le monde change, chacun doit reprendre à son propre compte SA responsabilité d’action et d’en assumer les conséquences, rien ne pourra changer ! Manifester, revendiquer, exiger, s’opposer est l’équivalent d’attendre… c’est ne rien faire ! Or il est prévu, pour chaque individu, qu’il agisse selon un ordre qui nous dépasse certes, mais un ordre très précis, divin : agir, non pas pour sa propre satisfaction mais pour le bien-être et la survie du TOUT ! Ca n’est pas une aberration abstraite, cela pourrait se comparer à une pièce de théâtre où chaque acteur a bel et bien un répertoire propre à jouer, à un moment bien défini par le scénario, et que s’il ne le fait pas, l’ensemble de la pièce sera un échec, une cacophonie !
Concrètement, aussi longtemps que chacun se focalise sur l’erreur de l’autre et n’assume plus sa propre responsabilité il attend réparation et accuse l’autre… tous les autres… d’être en tord et de ce fait tente de justifier son inaction ! Quel gâchis !
Ce qui se passe à l’intérieur est identique à ce qui se passe à l’extérieur. Une plante qui a les racines malades, ne pourra donner de fruits sains !
Méconnaitre ou ignorer ce qui se déroule en soi est une manière de ne pas honorer ses propres responsabilités !
S’il est clair aujourd’hui pour une partie des individus, que la biodiversité est fondamentalement importante pour l’écosystème, il n’est pas encore clair qu’il en va de même pour notre biodiversité intérieure ! Nous avons besoin de la présence dans notre organisme, des milliards de micro-organismes qui l’habitent pour que tout fonctionne harmonieusement, tout autant que la terre à besoin des milliards d’êtres qui la peuple pour que l’ensemble soit prospère. Encore faut-il accorder à chacun sa place et respecter son rôle ! La biodiversité n’est pas uniquement une question de cultures agricoles, mais de cultures humaines aussi ! Aussi longtemps qu’une minorité imposera ses propres lois à l’ensemble, ça ne pourra fonctionner ! Dès lors que chacun respectera les réalités et les différences de cultures dans l’ensemble il deviendra possible de vivre harmonieusement et de manière responsable !
N’attendez pas des autres qu’ils changent le monde, agissez pour améliorer votre vie intérieure pour que l’ensemble soit harmonieux !

Podcast et intermède musical: N’attendez pas des autres qu’ils changent le monde

Haut de page

Le signe du commencement de l’amour

Nous avons tous, je crois, au fond du coeur, une question quant à l’amour. Saurons-nous reconnaitre le signe du commencement de l’amour ?
Aurons-nous l’humilité de nous tourner vers le Bien-Aimé ? Aurons-nous l’audace du renoncement de nos attachements ?
Rûmî, par la révélation de cet ode No 991, nous invite au voyage de l’âme à la recherche du signe du commencement de l’amour.

L’amour du Bien-Aimé m’a coupé de mon âme.
L’âme dans l’amour a échappé au soi.
Puisque l’âme est créée et l’amour incréé,
Jamais celle-ci n’atteindra l’existence de celui-là-
L’amour du Bien-Aimé est pareil à la pierre d’aimant,
Il attire notre âme vers sa proximité.
Il égare hors de lui-même le faucon de l’âme.
Quand l’âme fut perdue, elle découvrit son existence véritable ;
Ensuite, l’âme revint à elle-même-
Le lacet de l’amour alors s’enroula autour d’elle ;
L’amour lui fit boire un philtre fait de sa réalité,
Tous les autres attachements la quittèrent aussitôt.
Tel est le signe du commencement de l’amour :
Mais quant à sa fin, nul encore n’y a jamais atteint.

Podcast et intermède musical: Le signe du commencement de l’amour

Haut de page

La dualité rêve ou réalité de ce monde ?

Cette réflexion est complexe, certes, toutefois, de par les les événements qui se déroulent à travers le monde, je crois qu’il n’est pas inutile de se pencher et de prendre le temps de s’interroger, sur cette question : La dualité rêve ou réalité de ce monde ?
La dualité est à la fois rêve et réalité de ce monde. Rêve de Dieu pour les hommes, et réalité de ce monde. Si l’on se réfère aux textes sacrés, il n’y a qu’UNE SOURCE, UN DIEU,  qui n’a ni commencement ni fin, ni forme, ni temps. UN que l’on pourrait nommer la Grande Félicité, qui contient TOUT, non encore manifesté. Un infini d’Amour et de Lumière non duels. De cette immensité s’est manifesté l’univers dans lequel nous vivons. Il est dit : « Il suffit que Dieu dise SOIS, pour que cela sois ! Tout vient de Lui et tout retournera à Lui. Il est Celui qui donne la Vie et qui donne la mort. »  Or, Dieu a voulu, que dans cet univers, l’homme fasse l’expérience de la dualité et qu’il n’oublie pas pour autant de manifester La Source de Son Amour ! Il a mis dans le coeur des hommes Sa forteresse d’Amour, et Il leur a donné la liberté de choisir ce qu’ils voulaient expérimenter. L’homme contient à la fois La Source et les voiles d’illusions qui permettent d’ignorer La Source. Voilà pourquoi la dualité est la réalité de cette expérience terrestre.
Aussi longtemps que l’homme s’identifiera à ses expériences, à ses désirs, à ses exigences, à son égoïsme et à son identité il expérimentera la souffrance et la misère. Aussi longtemps que l’homme ignorera La Source qui l’alimente, ignorera son appartenance à Dieu, il ne pourra pas devenir le créateur potentiel qu’il est de par son unité à la Grande Félicité. Pour que l’humain soit libre, il est primordial qu’il se réfère à son origine, (DIEU) qu’il se rappelle de sa véritable appartenance (DIEU) et qu’il manifeste dans son quotidien l’Amour et l’Unité de la Grande Félicité.
Si nous prenions le temps de regarder au-delà de nos croyances, au-delà des apparences, nous verrions que derrière chaque religion, chaque peuple, chaque situation se trouve la même Source : L’Amour et la Lumière de l’immensité non duelle de la Grande Félicité : DIEU !
A quoi nous sert-il de nous désaltérer pendant notre rêve si nous avons soif à l’état de veille ?

Podcast et intermède musical: La dualité rêve ou réalité de ce monde ?

Haut de page

Les oubliés de l’indifférence

Alors que l’indifférence, l’égoïsme, l’intérêt personnel sont à l’honneur un peu partout à travers le monde, comme si la vie n’était autre que simple revendication et droits exigés par les individus, sans plus se demander ce qu’est devenu l’Amour source de Vie, que deviennent tous les oubliés de l’indifférence ? Je veux dire que deviennent tous les êtres avortés sans conscience du don d’Amour divin qu’ils véhiculent ?  Alors que les peuples se mobilisent pour revendiquer le droit à l’avortement quelques questions se posent à mon coeur : Qu’adviendrait-il si chaque femme qui avorte, si chaque père prenait le temps de prendre dans son coeur cet être de Lumière, ce don d’Amour pur, avec bienveillance et respect, avant de décider de s’en séparer ?
Qu’adviendrait-il si chaque petit être était alors pris avec Amour, reconnu, regardé et vu comme don de la Vie ?
Qu’adviendrait-il si au lieu de le jeter avec indifférence il était déposé avec bienveillance au plus profond du coeur, dans la Forteresse de Dieu, là où la sécurité et la paix règnent ?
Qu’adviendrait-il si un arbre était planté à chaque être congédié ?
Ne serait-ce pas un pas vers la réconciliation intérieure des êtres ?
Ne serait-ce pas un pas en direction de la non-violence sur terre ?
Ne serait-ce pas enfin le retour de l’intérêt pour l’autre, de l’amour et du respect collectif ? Un pas hors de l’indifférence, hors de l’égoïsme ?
Ne serait-ce pas un juste retour à la paix profonde en chacun ? Une opportunité de changement entre les peuples ? Une manière de sauvegarder la Vie sur terre ?
Comment est-il possible de s’inquiéter de l’avenir de la planète si l’indifférence à l’amour est le maître de l’homme ?
Et si aujourd’hui chacun prenait le temps de prendre avec amour dans son coeur les oubliés de l’indifférence, les enfants avortés par un membre de son entourage, une connaissance ou des inconnus … qu’adviendrait-il alors ?

Podcast et intermède musical: Les oubliés de l’indifférence

Haut de page

Figure de proue

Les anciens navires étaient équipés d’une figure de proue à l’effigie humaine, d’un dieu, d’un animal ou d’un être fantastique rappelant le nom du navire parfois, mais étant surtout considérée comme protection pour affronter les dangers du grand large ! Si les marins d’autrefois confiaient leurs embarcations aux dieux de la mer, des vents, ou aux astres, ils n’étaient pas moins vigilants pour autant ! Il savaient que les protections fonctionnaient à conditions qu’ils respectent les lois de la nature. Tout marin averti savait combien il était difficile de traverser les océans sans encombre ! Tout capitaine avait à coeur de mener à bon port son navire !
Pourquoi me pencher sur cette métaphore ? Quel lien y a-t-il entre la figure de proue d’un navire et notre vie quotidienne ? Le lien est ce que chacun utilise comme gardien pour mener à bien sa Vie.
Quelle figure de proue avez-vous installée au navire qui vous est confié dans cette vie pour traverser les innombrables dangers parsemant votre chemin ? Quelle figure de proue représente la sécurité pour vous ? Je veux dire à quelle référence faites-vous appel au quotidien pour traverser les océans d’émotions que vous avez à franchir ? En qui placez-vous votre confiance pour ne pas succomber aux multitudes de tentations pouvant vous égarer ? Prenez quelques minutes pour imaginer cette figure de proue que vous pourriez utiliser, installer à la proue de votre navire pour vous rappeler combien il est important de ne pas relâcher votre attention, combien il est important d’assurer et d’assumer votre responsabilité pour cette traversée terrestre ! Imaginez que vous puissiez ressentir toute la force que revêt votre figure de proue et puisez sans limite, sans retenue dans ses ressources ! Ne doutez pas, jamais, de la grandeur et de la force du Gardien des Hommes. Dieu n’est-t-il pas Celui qui veille sur la traversée de chacun ? N’est-Il pas l’Etoile du berger? le Soleil de Tabriz ? Neptune, Orion, ou tout autre forme et bien plus encore que ce que le mental ne peut imaginer ?  Et si c’était Lui la figure de proue de tous les navires qu’adviendrait-il ? Ne serait-il pas venu alors le temps de la libération ? Pourquoi remettre à demain la Sécurité du Moment Présent ?

Podcast et intermède musical: Figure de proue

Haut de page