Archives

Leçon de sagesse

Grande leçon de sagesse que nous donne ici Shams de Tabriz, tirée des quarante Règles de l’Amour.
Leçon qui pourrait déstabiliser mais qui, si nous prenons le temps de la méditer, de l’appliquer dans notre quotidien, donne une force et des ressources insoupçonnées.
Leçon de sagesse valable à toutes les époques et toutes les étapes de la vie.
En ces temps de grandes revendications partout dans le monde, il me paraît important de pouvoir s’interroger sur nos propres revendications intérieures et extérieures !
Sommes-nous, dans nos revendications, en accord avec la Vérité divine ? Sommes-nous cohérents et vrais dans notre rapport au Divin ? Sommes-nous conscients que nous formons un TOUT avec l’ensemble des êtres peuplant notre monde ?

Voici ce que nous livre cette leçon de sagesse :

« Rien ne devrait se dresser entre toi et Dieu. Ni imam, ni prêtre, ni maître spirituel, pas même ta foi.
Crois en tes valeurs et tes règles mais ne les impose jamais à d’autres.
Sois ferme dans ta foi, mais garde ton coeur aussi doux qu’une plume.
Apprends la Vérité, mon ami, mais ne transforme pas tes vérités en fétiches. »

Podcast et intermède musical: Leçon de sagesse


CD disponible sur Amazon

Haut de page

Astrolabe

L’être humain est l’astrolabe divin, mais il faut un astronome pour bien connaître l’astrolabe car « celui qui se connaît lui-même connaît son Seigneur ». De même que cet astrolabe de cuivre est le miroir des sphères, de même l’être humain, dont Dieu a dit : « Nous avons ennobli les fils d’Adams » est l’astrolabe de Dieu. Quand le Dieu Très-Haut S’est fait connaître à l’homme et l’a rendu conscient de Lui, cet homme, dans l’astrolabe de son propre être voit à chaque instant, à chaque moment, le rayonnement de Dieu et Sa Beauté sans nulle autre pareille. Et cette Beauté n’est jamais absente du miroir. (Le Livre du Dedans chapitre 2)

Ce que nous enseigne Rûmî à travers ces quelques lignes est fondamental. L’homme est porteur de toute la Beauté et de toute la Science de Dieu, mais pour la manifester et la comprendre, il faut connaître et sonder les profondeurs du coeur de l’homme. Dieu, par ses décrets, guide l’homme à la rencontre de son coeur, lui montrant différentes beautés dans ce monde pour le familiariser avec Sa Beauté. Quand il est dit  : »Nous avons ennobli les fils d’Adams » cela signifie que Dieu à rendu beaux aux yeux de l’homme ses enfants, sa femme, ses richesses etc… pour que la Beauté de Dieu lui devienne familière. L’homme qui devient conscient de cette Beauté, après avoir poli son coeur jusqu’à le rendre tel un miroir, voit et sait que TOUT provient de Dieu et que la Véritable Beauté est l’essence de tout être. Lorsque les yeux de celui qui regarde sont purifiés, la Beauté se manifeste non déformée, et tout ce qui est regardé est alors vu comme étant le rayonnement de Dieu. Il devient clair alors que la Beauté réside dans le coeur et qu’elle n’est jamais absente, seuls les voiles la couvrent, et le plus épais est l’ignorance !

L’intermède musical est de Klaus Wiese – Astral Garden   Podcast : Astrolabe

Haut de page

Quête

Tu n’es ni l’eau ni la terre, tu es autre chose

Tu voyages au-delà de ce monde d’eau et d’argile.

Le coeur est le ruisseau, et l’âme l’Eau de la vie qui y coule

Là où tu te trouves, tu es sans nouvelles de tous deux.  (Rubâ’yât de Rûmî)

Haut de page

Conseil à mon coeur

J’ai dit à mon coeur : « Ne te considère pas comme supérieur aux autres

Va, et sois le remède de la tendresse, ne sois pas comme un dard

Si tu veux qu’il ne t’arrive pas de mal de la part d’autrui

Ne sois pas médisant, malfaisant, mal-pensant. » (Rubâi’yât de Rûmî)

Haut de page