Archives

Immobile comme un arbre

Nous allons aujourd’hui apprendre comment être immobile comme un arbre et se détendre…

Tout d’abord installe-toi assis en tailleur les mains sur tes cuisses… et on respire ensemble profondément trois ou quatre fois… pour relâcher les tensions et nous préparer à voyager … maintenant tu peux fermer tes yeux tout doucement, sans faire d’effort… juste fermer les paupières… ça ne fait rien si elles tremblent un peu… elles se calmeront… tu verras… et respire encore une fois lentement en gonflant bien ton ventre… et expire en le dégonflant… super ! … maintenant détends tes épaules et tes mâchoires… et sens que petit à petit tout devient immobile comme un arbre en toi…  imagine que tu es dans une forêt… et choisis un arbre pour t’asseoir tout contre lui… tu peux choisir celui qui te plaît le plus… alors … tu as trouvé ?… quand tu es bien assis contre son tronc… écoute sa respiration… et imagine que tes pieds deviennent les racines de l’arbre… tu sens comme c’est drôle… la force qui monte dans tes pieds et tes jambes ?… et cette force monte… monte… dans ton bassin… dans ton ventre… dans ton cou… tes bras… et rempli même ta tête… oh là alors on dirait que tu es vraiment un arbre… tout à l’intérieur de toi est devenu calme… comme dans le tronc de ton arbre… tu sens ??? et tes bras sont comme les branches de l’arbre… et tes cheveux aussi… tu peux même sentir le vent dans tes branches… il souffle tout doucement… juste pour que tu le sentes… et oh ! la lumière du soleil descend dans tes branches… c’est agréable… tout bon chaud… ça fait du bien… du coup tout se détend au contact de la lumière et de sa chaleur… et à l’intérieur de toi c’est comme dans le tronc de l’arbre… tranquille… fort… solide… tu peux entendre battre ton coeur et écouter ta respiration… c’est comme dans l’arbre t’as vu ça ? et ton ventre se détend… et tes jambes aussi… tes pieds ont les racines qui descendent encore plus vers celles de l’arbre… elles peuvent même se toucher… tu sens ?… et si tu te concentres bien… tu pourras même sentir la force qui monte dans les racines jusqu’au sommet de l’arbre… et sentir en même temps la lumière du soleil qui coule doucement et qui donne à manger aux racines… et là tu es comme un vrai arbre… plus rien ne peut te déstabiliser… tu es immobile et fort… comme ton arbre… respire encore comme lui… et la force monte… monte… et quand tu expires… c’est la lumière du soleil qui descend et détend … détend … de ta tête jusqu’aux pieds… respire encore une fois la force… et expire pour faire descendre la lumière du soleil… maintenant que tout es immobile en toi et que tu as senti comment ça fait… tu peux serrer ton arbre tout fort et lui dire merci… tu sais il sera content si tu viens le voir de temps en temps… quand tu auras besoin de retrouver le calme et la force… ou juste pour lui dire bonjour et respirer un peu avec lui… mais maintenant c’est l’heure de revenir chez toi… prends deux respirations profondes…. et hop…. ça y est on est de retour… et tu es tout calme et joyeux dans ton coeur… Dis-moi … c’est bien d’être un arbre ??? Moi j’adore me mettre debout sur un tronc d’arbre coupé dans la forêt … fermer les yeux… et sentir que je deviens immobile comme lui … tu pourras essayer la prochaine fois que tu vas en forêt… c’est génial tu verras… je suis sûre que tu aimeras aussi…
A bientôt…

Podcast et intermède musical: Immobile comme un arbre

Haut de page

La maison aux trois chambres

Nous allons aujourd’hui visiter la maison aux trois chambres! En fait c’est ta maison secrète…

Pour y aller, tu peux soit te coucher bien à plat sur le dos, et poser tes mains sur ton ventre ou alors tu peux te mettre assis en tailleur… prends quelques respirations profondes… joins tes mains au-dessus de ta tête pour t’étirer vers le ciel … et sens que tu deviens comme la montagne… stable et fort… on respire quelques fois ensemble… relâche tes mains … et pose-les sur tes cuisses… et on y va… imagine que dans ton coeur se trouve une maison qui a trois chambres… tu peux l’imaginer cette maison ?… alors on va entrer et visiter ces trois chambres… on commence par la porte de droite… on ouvre tout doucement… et on regarde dedans… c’est la chambre où tu peux venir si tu te fais mal… si tu es malade… si tu es fâché avec un petit copain ou un copine, tes parents … si tu es jaloux … mais avant d’entrer tu dois retirer un vêtement… on ne peut pas entrer dans cette pièce avec l’habit de la colère ou de la jalousie ni de l’envie… alors imagine que tu retires  ce vêtement… tu le déposes par terre … regarde bien comme c’est tout blanc dans cette chambre… il y a des tapis tout doux … des coussins moelleux … on dirait des nuages… tout est tranquille dans cette chambre… maintenant tu peux entrer … promène-toi … regarde partout et trouve le meilleur endroit pour t’asseoir ou te coucher… le plus doux… le plus confortable pour toi et tu t’installes… respire profondément et sens comme tu deviens léger… comme ton corps se détend… que tu n’as plus mal nulle part… que tu guéris plus vite… que ton coeur se réchauffe et que tu n’es plus ni fâché ni jaloux… c’est magique !… tu peux même sentir dans tout ton corps comme si une rivière de lumière blanche coulait… tu la sens ??? ça fait du bien… tu deviens tout léger… comme la lumière… et la joie te remplis….te remplis… te remplis… et quand tu es tout plein de joie tu peux sortir de cette chambre… et on va vers la porte de gauche… on l’ouvre tout doucement… on regarde dedans… ici c’est la chambre où tu peux venir quand tu n’arrives pas à sortir de tes émotions… quand tu restes triste… que tu n’arrives pas à te consoler… à te calmer… quand tu en veux à quelqu’un …. et que tu penses toujours à la même chose qui te fais de la peine…. c’est la chambre du silence … regarde… il y a des coussins d’amour avec des bras pour t’accueillir… ils sont tout rouges et y en a un peu partout… ils ont l’air vraiment doux… mais avant d’entrer…. tu dois retirer  le vêtement qui te garde prisonnier de la tristesse et des pensées qui ne s’arrêtent pas… ça y est?  alors maintenant tu peux entrer… promène-toi dans cette chambre et choisis l’endroit où tu veux te poser… les coussins dans lesquels tu vas te blottir… et laisse ces coussins d’amour te serrer dans leurs bras… tu sens comme ton coeur devient léger et lumineux ??? comme le silence se fait dans ta tête et comme tu te sens bien dans ces coussins d’amour ?… quand tout est silencieux et que tu te sens détendu et joyeux tu peux à ton tour faire un gros câlin aux coussins… leur dire merci… et sortir de cette chambre… et on va ouvrir la dernière porte… celle qui est au milieu… doucement… on regarde dedans… ici c’est la chambre d’arc-en-ciel… c’est la plus grande des trois… mais pour y entrer tu dois retirer le vêtement de la peur… c’est bon ?… tu peux entrer … c’est super parce que tu peux jouer avec l’arc-en-ciel… tu peux te baigner dans toutes ses couleurs… tu peux jouer de la musique… tu peux danser et chanter sur l’arc-en-ciel… tu peux faire des cabrioles… c’est trop rigolo… et plus tu joues avec lui… plus tu te sens bien… paisible… tranquille dans ton coeur… tu peux même sentir ton coeur qui grandit… qui grandit… qui grandit… et qui devient comme l’arc-en-ciel… tout léger… et tu peux t’y reposer un moment… et tu deviens encore plus grand…. tu peux sentir le ciel tout entier dans ton corps… tu le sens ??? c’est génial… eh bien quand tu es aussi grand que le ciel et que ton coeur est comme un arc-en-ciel… tu n’as plus peur de rien… tu peux essayer de faire des choses qui te faisaient peur… et tu verras…. tu y arrives !… essaye… Tu as vu ?… ça marche !… alors quand tu seras sorti de ta maison secrète… tu sauras que tu peux dépasser tes peurs et que cela te fera grandir… grandir dans ton coeur… n’oublie pas de venir dans ta maison quand tu seras triste, fâché, jaloux, malade…ou quand tu auras trop peur… tu y penseras ??? tu pourras aussi demander à tes parents de t’amener à ta maison qui fait grandir… et maintenant il est temps de sortir… et d’ouvrir tes yeux… de t’étirer… et on se retrouve bientôt…

Podcast et intermède musical: La maison aux trois chambres

Haut de page

Pour ne pas rester en colère

Méditation pour enfants :

Aujourd’hui nous allons essayer de trouver un moyen de ne pas rester en colère !

Maintenant tu sais comment on se prépare pour une méditation, alors assoies toi en tailleur, et deviens une montagne… prends quelques respirations profondes… mets ton dos bien droit… et détends tes épaules… ton visage… ton ventre… et ferme tes yeux… imagine que tu vas t’installer dans un endroit calme… comme tu aimes… vers un arbre… ou sur une grosse pierre… ou vers une petite rivière… ou l’endroit que tu veux… qui te plait et ou tu te sens vraiment bien… tu peux l’inventer si tu veux… tu le vois ?… maintenant regarde le ciel comme il est grand… aujourd’hui il a des gros nuages… des blancs… des noirs… qui se déplacent vite avec le vent… qui changent de formes… qui se rassemblent… qui se défont… c’est un spectacle magnifique !…

Tu sais ce qui se passe quand tu te fâches et que tu te mets en colère ?… eh bien c’est comme si des gros nuages venaient dans le ciel… exactement comme ceux que tu vois… et cachaient le soleil… mais ce ne sont que des nuages… ils ne restent pas longtemps… le vent les pousse… et bientôt on voit du ciel bleu… et le soleil qui brille à nouveau… c’est comme ça la vie… on vit des émotions… on se fâche… on croit que tout est perdu… on a peur… on crie… mais en vrai… c’est seulement des nuages qui se mettent devant notre coeur et nous font croire que c’est une catastrophe… alors… on va ensemble essayer de souffler quelques nuages qui se trouvent devant ton coeur et tu verras… la joie va sortir de ton coeur… tu pourras rire et tout sera oublié… allez on essaye… à trois on souffle… un… deux… trois… souffle… souffle… souffle… encore une fois… tu as vu ??? ils s’en vont… c’est de nouveau tout clair et calme… tu sais pourquoi ?… parce que dans le coeur c’est toujours calme et joyeux… comme dans le ciel le soleil brille toujours même derrière les nuages…. Alors quand tu te mettras en colère… que tu seras fâché… rappelle-toi que si tu vas souffler les nuages sur ton coeur… ça passera très vite et tu pourras de nouveau être joyeux… et continuer de jouer …. tu n’auras pas besoin de te punir tout seul et de te priver d’être joyeux et content….

Et maintenant tu peux ouvrir tes yeux… et t’étirer… et rire…

Podcast et intermède musical: Pour ne pas rester en colère

A bientôt !

La corde magique

Aujourd’hui, nous allons voyager de coeur à coeur pour ne plus être triste lorsque papa ou maman s’en va au travail

installe-toi confortablement assis en tailleur… tu as déjà vu comme une montagne est stable sur sa base et comme elle monte droit vers le ciel ??? eh bien… quand tu t’assoies en tailleur, c’est un peu comme si tu devenais une montagne… forte… stable… qui ne peut pas tomber… garde ton dos bien droit… ta tête bien droite aussi et qui monte un peu vers le ciel… et relâche ton ventre… tes épaules et tes genoux… et maintenant tu peux respirer profondément… 3 – 4 fois pour te sentir comme la montagne… ferme tes yeux… détends ton visage… relâche tes mâchoires… et imagine que dans ton coeur se trouve une corde magique… d’or ou d’argent… ou de la couleur que tu veux… elle est magique, parce qu’elle peut s’étirer… s’étirer… sans jamais se casser… regarde comme elle est bien attachée… on dirait même qu’elle fait partie du coeur… eh bien tu sais ce que tu va faire avec cette corde ? Tu vas demander à papa ou maman de l’attacher bien fortement à son coeur… et comme ça… quand ils partiront au travail… ou que tu devras aller à la crèche ou à l’école… eh bien tu ne seras plus jamais séparé d’eux… Tu seras toujours relié à leur coeur et tu pourras toujours les sentir tout près de toi… et eux aussi… sauront toujours que tu es fort comme une montagne et stable parce que tu es relié à leurs coeurs et que c’est le lieu le plus sûr pour toi maintenant… Tu n’auras plus besoin d’être triste… de pleurer… de te mettre en colère au moment de la séparation… il te suffira de sentir la corde magique bien solide attachée à vos coeurs… et tu verras… comme tu te sentiras fort et content de ne plus avoir à te fâcher… Le coeur d’un enfant n’est jamais caché au coeur de ses parents … et si en plus tu sais que la corde magique est bien attachée… alors tu peux être un enfant heureux toute la journée… et quand tes parents rentreront… tu les verras aussi heureux que toi !… parce que chacun aura pu vivre ce qu’il devait… toi, tes jeux d’enfant et eux… leur travail… sans soucis !

Alors n’oublie pas cette corde magique… quand tu en auras besoin descends dans ton coeur et regarde comme elle est solide et bien fixée… et je suis sûre que tu pourras même la voir dans le coeur de tes parents…

Voilà… tu peux ouvrir tes yeux… prendre 1 ou 2 respirations profondes et retourner à tes jeux….

A bientôt !

Haut de page