Je t’ai apporté un miroir

Dans le chapitre No 50 du Livre du Dedans, Rûmî nous parle, à travers plusieurs exemples, du sens caché de l’homme : l’essence de l’immortalité, la racine de l’éternité !
Il dit : « Je t’ai apporté un miroir, ô Lumière, pour que tu voies ton visage et que tu te souviennes de moi ».
Toute notre vie se déroule à chercher le sens profond de la Vie, le signe de l’existence de Dieu, un indice qui nous permettrait de savoir avec certitude, que OUI, Il existe ! OUI nous pouvons y croire, OUI il y a un sens à notre présence sur terre ! Pour illustrer cette recherche, Rûmî fait référence à un chercheur de perles. « Il ne suffit pas de se rendre au bord de la mer » dit-il et de dire : « Où sont les perles ? » Pour trouver les perles, il est indispensable de plonger et de chercher ! Il faut que le plongeur soit à la fois agile et chanceux !(Le Livre du Dedans)
Tout ce que nous agissons, en bien ou en moins bien, se reflète à travers nos comportements, nos dires, nos états d’âme, que nous en ayons conscience ou non. Il en va ainsi ! Pourtant combien de fois ne sommes-nous pas amnésiques ? Il est si facile d’oublier que ce qui nous arrive, en bien ou en moins bien, n’est que le résultat, le reflet, de nos actions ! Il est si facile de se porter en victime de ceci ou de cela, de celui-ci ou de celui-là ! Nous ne sommes victimes de personne autre que nous-même ! Tout comme nous ne sommes victime de rien d’autre que de nos agissements, de nos pensées, de nos projections et de nos émotions ! Autrement dit : nous récoltons ce que nous semons ! Rûmî dit aussi: « Tout ce que mange la racine cachée de l’arbre, son effet se manifeste sur la branche et la feuille ». Il dit encore : « Même si personne n’aperçoit ce que tu caches, que peux-tu faire avec la couleur de ton visage ? »
Si véritablement nous cherchons le sens profond de l’homme, cela revient à polir un miroir pour le rendre pur et sans traces. Cela signifie que nous nous occupons de polir notre coeur de toutes imperfections (comportementales, émotionnelles, relationnelles, spirituelles). Que nous commençons par nous purifier nous-même avant de critiquer les imperfections des autres, avant de porter un jugement sur quiconque ! Se purifier soi-même, c’est le sens des ablutions avant la prière, le sens de l’engagement personnel, le sens du respect de soi et des autres.
La loi de Dieu est celle-ci :  » Commence par ta propre personne ! »
Je t’ai apporté un miroir, ô Lumière, pour que tu voies ton visage et que tu te souviennes de moi.
Autrement dit : « Je viens à toi, ô Tout Puissant, avec un coeur pur pour que tu puisses voir se refléter ta Lumière ! »

Podcast et intermède musical: Je t’ai apporté un miroir

Haut de page

2 messages pour “Je t’ai apporté un miroir

  1. Le signe de l’existence de Dieu ! Tout un programme ! Il faudrait déjà définir Dieu …. Je n’appartiens à aucune religion mais je crois …en Dieu !? pourquoi pas…. Nous ne pouvons pas être le fruit du hasard donc il faut forcément que quelqu’un ou quelque chose nous ait conçu…la nature est tellement bien faite…l’homme est parfait (du moins physiquement) : des oreilles pour écouter, des yeux pour voir, etc….
    mais pourquoi, bon sang, n’est-il pas parfait moralement ? Pourquoi faut-il qu’il fasse la guerre ? qu’il viole ? qu’il vole ? etc… Pourquoi Dieu permet-il cela ?
    Bon je m’égare sans doute …. bonne journée et merci pour ce joli texte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *