Archives de tags | âme

Tranquilliser l’esprit génère la paix

Tranquilliser l’esprit génère la paix parce que la nature profonde de l’homme est paisible, aimante, compatissante à l’image de la quiétude de la Grande Félicité. Comment se fait-il alors que l’homme puisse vivre avec un esprit tellement agité, tourmenté, perturbé au point d’oublier que la tranquillité est en lui ? Cela fait des millénaires que l’homme vit pour conquérir… posséder plus … détenir le pouvoir sur d’autres êtres humains … sur d’autres nations … des millénaires de combats sanglants, de guerres, de destructions irrationnelles, de violences …. sans résultats concluants …! Des millénaires sans se souvenir des efforts inutiles des ancêtres, des vies sacrifiées pour la gloires de quelques hommes dit « forts » ! Des millénaires de souffrances, de rancunes, de haine …
Il y a eu, certes, durant ces millénaires des poignées d’hommes et de femmes hors du commun, des êtres simples, de grande sagesse, de grande bravoure qui ont oeuvré à maintenir le calme et la tranquillité dans leurs coeurs et leurs esprits à travers leurs actes et leurs paroles. Des poignées d’êtres à démontrer que l’amour et la foi sont plus forts que la haine parce qu’ils encouragent la vie et ne la détruisent pas ! Des poignées de « braves » pacifiques qui ne se révoltaient pas, qui restaient simplement là à accomplir leurs tâches le coeur tranquille et la paix dans l’âme.
Aujourd’hui, avons-nous le choix de vivre dans la haine ou dans la paix ? Avons-nous le choix de servir la guerre ou d’oeuvrer pour la paix ? Avons-nous le choix de bannir ou d’accueillir ? Oui ! Aujourd’hui tout autant que n’importe quand, nous avons le choix de nous identifier à la violence, à la haine ou à la peur OU de nous retirer dans notre véritable nature profonde : la paix et la tranquillité, l’amour et la compassion. Oui nous avons le choix !
Tranquilliser l’esprit génère la paix si nous prenons le temps :
– de nous retirer dans le silence du coeur
– d’accueillir la Vie en nous, quelles que soient les conditions de vie à l’extérieur
– d’arrêter tout jugement et toute attente sur ce qui se passe à l’extérieur
– d’être confiant qu’il y a un Ordre divin qui nous échappe et qui pourtant, nous guide
Aussi longtemps qu’il y aura des hommes et des femmes qui oeuvrent à la tranquillité de l’esprit il y aura de l’espoir à la paix entre les peuples.

Podcast et intermède musical: Tranquilliser l’esprit génère la paix

Haut de page

Nourrir sa relation à Dieu

Nourrir sa relation à Dieu est fondamentalement important pour réussir à traverser les tourmentes auxquelles chacun est confronté. C’est du moins ce que la vie m’enseigne jour après jour ! Consacrer du temps à la relation que nous entretenons avec Dieu est la voie la plus directe pour réussir la relation que nous entretenons avec nous-même et naturellement avec les autres !
Shams de Tabriz dans une des Quarante Règles de l’Amour dit ceci : « L’intellect relie les gens par des noeuds et ne risque rien, mais l’amour dissout tous les enchevêtrements et risque tout. L’intellect est toujours précautionneux et conseille : « Méfie-toi de trop d’extase ! » Alors que l’amour dit : « Oh, peu importe, plonge ! »
Oui plonger dans l’amour divin sans se soucier du temps qui s’écoule, sans se demander : « mais quand vais-je « manger » si je passe tant de temps à nourrir ma relation à Dieu ? » En réalité, c’est Dieu qui me nourrit dans la relation que j’entretiens avec Lui lorsque je j’accepte de passer mon temps avec Lui plutôt que de nourrir mon égo et essayer de briller aux yeux des autres. Nourrir sa relation à Dieu revient à laisser l’Amour gouverner sa vie plutôt que la peur. C’est ne pas analyser tous les faits et gestes de son conjoint, ses enfants, ses voisins, ses collègues, ses supérieurs ou ses « amis ». C’est regarder au plus profond de soi, ce qui peut réellement être amélioré dans la qualité d’amour à offrir à son entourage, quel qu’il soit ! Sans compter, sans calculer ni attendre un quelconque profit. C’est plonger dans l’Océan d’Amour de Dieu sans aucune crainte.
Nourrir sa relation à Dieu, c’est prendre le risque de réussir pleinement Sa Vie ! C’est se nourrir de Son Âme avec conscience avant de nourrir son corps. C’est remettre de l’ordre dans les priorités qui gèrent et génèrent la vie. C’est prendre soin des relations que nous tissons et entretenons tout au long de notre parcours terrestre. C’est simplement laisser l’Amour ETRE le maître ! L’Amour est ce qui prend soin du bien-être de l’autre, qui veille à ne pas exclure ni à imposer son point de vue. C’est TOUT ce qui constitue la nature profonde de l’homme ! Nourrir sa relation à Dieu c’est vivre simplement aujourd’hui comme étant le plus beau jour de sa vie quand bien même c’est un jour ordinaire en apparence. Parce que « ma vie » est faite d’aujourd’hui uniquement ! Hier n’est plus et demain n’est pas encore! Aujourd’hui est le plus beau jour qui m’est donné pour nourrir ma relation à Dieu et pour rendre Grâce !

Podcast et intermède musical: Nourrir sa relation à Dieu

Haut de page

L’aube d’un jour nouveau

L’aube d’un jour nouveau s’est levée, comme chaque matin, apportant avec elle tout son cortège d’immensité de possibles ! Apportant à chacun le Mystère d’Eternité sans cesse renouvelé et pourtant devenu routinier et tout à fait normal, banal, à tel point qu’il devient possible de ne plus le voir ce Mystère; d’oublier même de Le célébrer ! Pourtant l’arrivée de l’aube d’un jour nouveau nous enseigne inlassablement que l’Eternité EST MAINTENANT ! En cet instant ! Que s’ouvre à chaque âme la porte de la pureté, du non-encore-manifesté, du TOUT en devenir ! Que ce jour qui s’annonce, est dépourvu de tout ce qui était hier et ne parle pas de demain ! Qu’il est la promesse de la liberté ! Liberté de faire de ce jour une expérience lumineuse, riche, heureuse et joyeuse à travers toute la palette d’évènements qui se présenteront ou au contraire une expérience de lutte, de combat, de souffrance et d’épreuves apparemment insurmontables à travers la même palette d’évènements !
La manière dont est abordée l’aube d’un jour nouveau détermine le choix ! Les premières pensées déterminent la direction empruntée ! Oui, combien peu sont conscients de l’importance de ces quelques fractions de secondes au réveil !
Prendre le temps de saluer le Mystère qui s’offre à soi, chaque matin, de L’accueillir dans toute son immensité, fait la différence ! Oser accueillir, choisir l’immensité de pureté, l’immensité de possibilités pour faire face aux évènements, épreuves, obligations, engagements, responsabilités quotidiens, décider de prendre ce temps, de faire confiance, de célébrer et de puiser dans l’abondance qui attend rend la vie plus légère, adoucit le coeur et permet de libérer stress et peurs !
Lorsque l’aube d’un jour nouveau se lève, se lève aussi l’espoir de l’Union divine ! Lorsque l’aube d’un jour nouveau est célébrée, tout le Mystère d’Eternité est célébré aussi ! Lorsque l’aube d’un jour nouveau est accueillie, la confiance, l’amour et la paix le sont aussi !

Podcast et intermède musical: L’aube d’un jour nouveau

Haut de page

On pense en bien des gens qu’on aime

C’est lorsque la mort frappe à la porte, que l’on perd un être cher, un parent, un proche, un ami, que cela devient évident : On pense en bien des gens qu’on aime !
Dans la douleur d’une séparation, soudain, quelque chose de merveilleux se met en place, se met en lumière. La Force d’Amour dont nous sommes tous issus se manifeste, se fait chair à travers l’épreuve. La Lumière enfouie au tréfonds du coeur est enfin libérée ! Elle permet de voir toute la Beauté de l’être qui s' »éteint » et qui permet à Sa Lumière de se répandre généreusement, de toucher toutes les âmes proches de lui. Quelle Beauté, quelle Grâce et quel Amour se déversent alors en flots infinis, purifiant les coeurs endurcis de tant et tant de scories, de rancunes, d’amertume, de jugements, de colère, d’injustices et d’ignorance. Quelle merveille que de pouvoir se laisser purifier, se laisser laver de toutes ces marques d’égoïsme, d’orgueil, de jalousie, de fausseté, de méchanceté ou de tromperie ! Qu’il est bon au coeur de pouvoir enfin être libre de ressentir l’Amour, de le laisser couler librement, sans gêne, sans arrière-pensée, simplement parce qu’il n’est plus possible de le garder sous cape. Qu’il n’est plus possible de le faire taire, de faire comme s’il n’existait pas ! Il est bien là ! Oui ! l’Amour emplit les coeurs tel un torrent inextinguible !
Mais pourquoi attendre que la mort frappe pour penser en bien des gens qu’on aime ? Pourquoi ne pas le faire quotidiennement lorsque la Vie bat son plein, qu’il est encore possible de partager et de dire son amour à quelqu’un ! L’Amour devrait pouvoir se dire, se manifester, se partager quotidiennement. Dans les prières on pense en bien des gens qu’on aime, on peut aussi profiter des moments de prières pour apprendre à penser en bien des gens qui nous dérangent quelque part, qui nous interpellent sur un aspect de nous que nous ne pouvons accepter, voir ou reconnaître ! Il est souvent plus difficile de penser en bien de soi-même et de ceux qui nous agacent, nous énervent, nous choquent et nous dérangent que de penser en bien des gens qu’on aime. Pourtant y a-t-il une différence dans l’Amour qui nourrit chaque coeur ? Y a-t-il un coeur qui mérite plus qu’un autre d’être aimé ? Ou y a-t-il une raison de priver le coeur de laisser libre cours à l’Amour qui coule en lui pour tous les êtres ?
Il est vrai qu’on pense en bien des gens qu’on aime, tout comme il est vrai qu’on peut « mourir » à l’endurcissement de notre coeur pour pouvoir penser et agir en bien pour tous les êtres !

Podcast et intermède musical: On pense en bien des gens qu’on aime

Haut de page

La vérité

Quand on parle de vérité de quelle vérité parle-t-on au juste ? De la vérité par rapport à notre expérience de vie, de la vérité qu’une autorité à décidée ou de la Vérité de l’âme ? Y a-t-il une vérité plus importante qu’une autre ? Y a-t-il plusieurs vérités ? Y a-t-il des vérités propres à certaines cultures, croyances ? Qui détient LA vérité ? Ne confondons-nous pas parfois vérité et opinion ? Vérité et croyance ? Vérité et projection personnelle ? Vérité et pouvoir ?
Tout d’abord, je crois qu’il y a au moins autant de vérités que d’individus ! Oui, tous nous avons une expérience de vie différente et donc des points de vues différents, des besoins différents, une compréhension différente en fonction de notre expérience de vie et de nos croyances. Ce qui est vrai pour quelqu’un peut être tout à fait erroné pour quelqu’un d’autre ! Les conditions dans lesquelles nous vivons définissent aussi la notion de vérité quant à certains sujets. Par exemple, si nous vivons dans un pays en guerre ou en perpétuel conflit politique, la vérité du point de vue sécurité ou alimentaire ne sera pas la même que si nous vivons dans un pays calme, stable politiquement et équilibré. Si nous vivons dans un pays en voie de développement ou dans un pays dit riche notre expérience quotidienne, donc notre vérité, ne sera pas la même ! Quant à la vérité imposée par une autorité quelle qu’elle soit, n’est pas forcément une vérité absolue ! La vérité de l’âme, est la seule vérité égale pour tous les êtres. Pourquoi ? Parce que tous, nous sommes issus du même « moule » énergétique. Tous nous sommes constitués de la même fibre lumineuse d’Amour, de la même Source divine. Quelles que soient nos appartenances religieuses ou croyances, tous nous recherchons les mêmes buts dans la vie : Le bonheur, l’amour, la sécurité, la paix de l’âme ! Tous nous aspirons à retrouver un état d’union, même si beaucoup ne savent pas d’union avec qui ni avec quoi ! Le plus souvent cette recherche se fait à travers une relation amoureuse ou du moins espère être assouvie dans la relation amoureuse. Hors, nous le savons tous fort bien, ça n’est pas souvent le cas ! Alors où se trouve la Vérité ? Elle se trouve là où se trouve le trésor caché, dans le silence du coeur ! Oui, la vérité ne se trouve QUE dans le silence du coeur ! Alors qu’est-ce que ça signifie que de dire la vérité ? Dire la vérité par rapport à quoi, à qui ? Que faisons-nous lorsque nous « disons la vérité » ? Sommes-nous en train de dire la vérité de ce que nous percevons, de ce que nous croyons, de ce que nous pensons, de ce que l’autre attend d’entendre ou de ce qui EST à l’intérieur de nous, dans le silence de notre coeur ? Disons-nous la vérité qui plaît et qui fera que nous serons aimés ou disons-nous la vérité que nous ressentons réellement ? Dirons-nous une vérité partielle qui nous arrange pour nous tirer d’une situation délicate ou dirons-nous une vérité qui ne sera pas forcément à notre avantage, parce qu’elle risque de déplaire à l’autre et nous faire « perdre » quelque chose, mais sera pourtant la vérité avec laquelle nous vibrons au fond de notre coeur ? Et lorsque nous demandons à un enfant de dire la vérité, qu’attendons-nous exactement de lui ? Sa vision n’est pas identique à celle de l’adulte et nous le savons bien pour avoir été enfant…
Complexe est la question de la vérité et pourtant simple pourrait être le rapport entre les êtres si chacun essayait de comprendre le point de vue de l’autre et le respectait ! La vérité ne serait pas aussi controversée et tout irait beaucoup mieux dans le coeur des hommes et dans le monde ! Combien de fois n’entendons-nous pas deux histoires différentes pour une même situation vécue par deux personnes ? Combien de fois pouvons-nous nous demander si les partenaires d’un couple vivent vraiment ensemble les mêmes expériences, lorsqu’ils parlent de quelque chose d’intime ? Pourtant chacun dit la vérité en fonction de son expérience émotionnelle, psycholoqique et/ou spirituelle !
Et vous quel regard posez-vous sur la vérité ? Qu’attendez-vous de quelqu’un lorsque vous lui demandez de dire la vérité ?
Au-delà de tout jugement, comment vous engagez-vous face à la vérité ? Vivez-vous le plus souvent en état de vérité intérieure ou vivez-vous en état de vérité qui vous arrange ?

Podcast et intermède musical: La vérité

Haut de page