Archives de tags | Amour divin

Choisir et devenir responsable

Sommes-nous victimes des autres, des situations, de la vie … ou sommes-nous les artisans de ce que nous vivons ? Du point de vue de beaucoup il y aurait un nombre incroyable de « victimes » des décisions des autres, et pourtant, il n’en n’est rien ! Si nous nous en référons aux textes sacrés, de quelle que source que ça soit, nous sommes créés à l’image de Dieu. Qu’est-ce que cela signifie ? Que nous avons la même apparence que Lui ? Que nous pouvons tout comme Lui ? Que nous sommes potentiellement des dieux ? Comment entendez-vous ces propos ? Quelles sont vos croyances ou vos certitudes ?
Croyez-vous que vous possédez le libre-arbitre de choisir ce que vous voulez ou désirez vivre ? Croyez-vous que vous puissiez agir de quelques manières que ça soit sur votre « destinée » ? Ou pensez-vous que tout est déjà « écrit » à votre sujet et que vous ne pouvez et n’avez rien à choisir ?
Pour ma part, je crois à la perfection divine, je crois à la Grande Félicité, en la force de l’Amour divin et oui, je crois que chaque individu est créé à l’image de Dieu dans le sens où il est issus de « Son tissus énergétique », donc constitué de Sa perfection, potentiellement expérimentable dans la matière ! Je crois même que c’est la raison de la présence de l’homme sur terre : Faire l’expérience de Dieu dans la matière ! Donc choisir de manifester Dieu dans un aspect ou dans un autre. Choisir et devenir responsable de ses actes et des conséquences y relatives est la tâche de chacun quelles que soient son origine, ses croyances, ses forces et ses faiblesses ! Mon expérience de vie me montre que tout ce que je vis est le résultat des choix que j’ai posés, agis, ou des non-choix effectués. L’homme a deux possibilités qui s’offrent à lui constamment nous dit Rûmî dans le Livre du Dedans: vouloir ou ne pas vouloir ! Il n’y a pas d’option « vouloir ne pas vouloir » !
Choisir et devenir responsable c’est accepter le libre arbitre et devenir l’artisan de sa vie en fonction du dessein de Dieu ! Je ne crois pas qu’il y ait de victimes voulues par Dieu ! Je m’explique, comment Dieu aurait-il pu créé des êtres dépourvus, ne serait-ce que d’une infime partie de Son potentiel ? Aurait-il pu créé à partir d’autre chose que de Lui-même ? A Son image ? NON ! Ca n’aurait plus été « à Son image » ! Ce que chaque partie de l’âme divine a à expérimenter au cours d’une vie terrestre, est un aspect du potentiel infini de Dieu. Pour certaines âmes c’est peut-être à travers un handicap physique ou moteur qu’elles sont appelées à manifester l’infinie Bonté de Dieu, d’autres par une vie de pauvreté ou au contraire d’extrême richesse, ou de maladie pour trouver un moyen de manifester les Merveilles de Dieu. Pour d’autres encore c’est par une vie calme et apparemment équilibrée qu’elles cherchent à célébrer la Grandeur divine. Peut-on dire qu’il y ait une manière plus facile que les autres ? NON, nous ne pouvons l’affirmer tout simplement parce que nous n’en n’avons pas la connaissance ou plus le souvenir ! TOUT ce qui EST est un aspect indissociable de l’unité divine ! Prenons un exemple : y a-t-il des cellules plus importantes que d’autres dans notre corps ? Y en a-t-il de plus nobles que d’autres ? Y en a-t-il qui ont plus de facilité que d’autres à accomplir leur « tâche » ? Y en a-t-il, à la base, victimes des autres ? NON ! Toutes nos cellules ont une raison d’être bien précise avec une fonction précise pour l’équilibre de TOUT le fonctionnement de notre organisme ! Il en va de même pour nous autres êtres humains ! Nous sommes à l’image des cellules de notre corps pour le bon fonctionnement de TOUT l’organisme divin ! Peut-on dire qu’une cellule de notre corps a une vision et une compréhension claire de l’ensemble du fonctionnement de notre corps ? Comment pourrions-nous avoir, nous, la prétention de pouvoir dire que nous avons une compréhension et une vision claire de La perfection divine ? Tout comme nos cellules, nous pouvons choisir de fonctionner pour ce que nous sommes sensés accomplir et le résultat sera en fonction de nos actions ou nous pouvons tenter d’accomplir la tâche d’autres cellules… sachant que nul ne peut porter le fardeau de quiconque ni ne peut agir à la place de quiconque !
Choisir et devenir responsable de QUI JE SUIS en train de manifester (DIEU) est en fait la voie de l’éveil de l’Esprit dans la matière, est en fait le libre-arbitre mis à notre disposition !

Podcast et intermède musical: Choisir et devenir responsable

 

CD disponible sous : Faran ensemble

 

Haut de page

Comptes à rendre

Comptes à rendre et règlements de comptes sont deux choses bien différentes et pourtant trop souvent j’ai le sentiment que bien des gens sont dans la confusion quant au sens de ces deux expressions. Il est écrit dans les textes sacrés qu’au moment de notre mort, nous aurons des comptes à rendre. Sera évalué ce que nous avons agi de bon dans le chemin de Dieu tout comme ce que nous avons agi en ignorant le chemin de Dieu. Nul ne pourra nous secourir, nul ne pourra agir en notre nom ! Nous serons seuls face à nos actions passées…. et plus rien de pourra être changé ! Nous aurons bel et bien des comptes à rendre ! Et si nous devenions conscients ? Et si nous sortions un tant soit peu de l’ignorance et de l’indifférence ? Et si nous ouvrions notre coeur à manifester plus d’amour et moins d’égoïsme ? Si nous arrêtions de ne voir que notre petite misère égocentrique et que nous regardions les Beautés de la vie ? Les chances offertes pour marcher sur le chemin de Dieu et non pas uniquement les moyens d’obtenir le plus rapidement possible fortune au détriment de nos voisins ? Si nous devenions conscients que nous sommes tous unis par une Force d’Amour invisible ? Ne serait-ce pas là une manière de rendre des comptes à la Vie ? Ne serait-ce pas un moyen d’honorer ce qui nous est prêté ? De démontrer que nous pouvons faire fructifier l’amour que nous avons reçu en héritage ? Que nous sommes dignes de cette vie et de ce qui nous anime ? Si nous apprenions à gérer notre capital « Amour divin », à l’utiliser judicieusement, à le placer là où il nous rapporterait le plus ? Qu’est-ce ce que cela signifierait ? Que plus nous donnons d’amour, plus nous laissons circuler cette énergie, plus nous en serons nourris. Plus riches nous serons !
L’époque de sur-consommation dans laquelle nous vivons est particulière dans le sens où il est difficile de rester centré, clair dans son esprit et ses propos, difficile de garder un sens critique sans pour autant se fermer au mouvement environnant. Difficile de ne pas tomber dans la confusion, la dispersion, l’égarement et l’illusion ! Et pourtant c’est la réalité de tant de gens ! Confusion quant au positionnement à prendre tant dans sa vie privée, professionnelle, sociale qu’affective ! Confusion quant à l’interprétation de ce qui est, de ce qui se dit tout autant que de qui est écrit ! Confusion entre comptes à rendre et règlements de compte ! La violence est encore très présente et utilisée abusivement pour tenter de faire régner sa propre loi. Et pourtant, jamais l’usage de la violence n’a généré la paix ! Alors que si nous avions un tant soit peu de courage pour regarder en face et humblement nos actions, il serait possible de vivre plus sereinement : en admettant nos erreurs, en acceptant les conséquences de nos actes, en cherchant un moyen de « racheter » nos manquements. Ici, dans notre société de sur-consommation, nous avons la possibilité de changer tant et tant d’aspects difficiles et douloureux entre personnes, entre contrées, pays, ethnies etc…. Il y a beaucoup de possibilités, d’opportunités au changement, encore faut-il les voir, les regarder, les accueillir et les agir ! Il n’est jamais trop tard pour changer son regard et ses actions quand bien même nous ne savons pas combien de temps il reste avant « les comptes à rendre ». Tant que la vie nous anime, nous pouvons agir !!!

Haut de page

Un pas à la fois

Nous nous posons tous, ou nous sommes tous posé une fois la question de savoir quel est notre chemin de vie. Quel rôle nous avons à jouer sur la terre ? Qu’est-ce que nous devrions agir pour ne pas passer à côté de notre destinée? Je crois que la réponse est au fond du coeur de chacun, à l’écoute de sa Sagesse intérieure ! Mais voilà comment faire pour être sûr que c’est bien elle (la Sagesse) que nous écoutons et non notre égo ? Comment s’assurer que nous ne sommes pas en train de nous leurrer nous-mêmes ? La réponse est simple : « Si nous agissons ce qui est ressenti comme vital, fondamental à notre coeur, sans retenue, et que le calme et la tranquillité sont présents, alors nous ne nous trompons pas ! » Un pas à la fois, c’est ce que nous pouvons agir ! Rien de plus ! Si nous faisons ce premier pas, en réponse à la perception de notre coeur, sans nous demander pourquoi nous le faisons, le pas suivant viendra immanquablement ! Si nous agissons avec confiance dans la direction que nous dicte notre Sagesse intérieure, nous serons toujours au bon endroit au bon moment ! Nous agirons les bonnes choses avec les bonnes personnes ! Nous aurons les bonnes attitudes et suivrons le chemin juste à l’épanouissement de notre âme sans nuire à quiconque !
Si au contraire nous entrons dans les projections, nous imputons nos peurs aux autres, les rendant responsables de nos agissements ou non-agissements, alors nous serions loin de l’écoute et du respect de notre Sagesse intérieure, et pour sûr, nous nous égarerions ! Chaque fois que nous souhaitons aller plus vite que ce que nous dicte la Sagesse intérieure, que nous ne respectons pas le rythme de faire un pas à la fois, nous trébuchons et servons les désirs de l’égo !
Un pas à la fois en toute confiance, est la clé qui nous ouvre la porte du chemin qui nous mène à la Sagesse de l’Amour divin. Un pas à la fois en toute confiance, est la Danse de la chorégraphie divine que nous avons à jouer sur terre, un pas à la fois en toute confiance, est la marche qui nous assure le respect de notre destinée et de celle des autres, un pas à la fois en toute confiance est ce qui rapproche et uni les coeurs au coeur de la Grande Félicité!

Podcast et intermède musical: Un pas à la fois

CD disponible sur Amazon

Haut de page

Le bonheur authentique

Le bonheur… tout le monde y aspire, le recherche… bien trop souvent à l’extérieur… et parfois désespère de ne pas le trouver ou de le découvrir pas tout à fait comme attendu ou imaginé! Et pourtant… Le bonheur authentique existe bel et bien, en chacun de nous, sans exceptions! Le bonheur authentique est la Source de notre être, de notre véritable nature… de notre divinité pourrait-on dire! Le bonheur authentique est simple, il est là, attendant d’être manifesté, sans faire de bruit… sans revendications… prêt à jaillir quel que soit le lieu ou l’heure… Le bonheur authentique n’attend pas que tout un protocole soit rempli pour se manifester… non, dès que la joie se manifeste dans le coeur, que le contentement de ce qui fait le quotidien est réel et sincère, alors le voilà qui émerge, comme sorti d’une boîte à malice… le sourire aux lèvres et le coeur léger! Le bonheur est un état d’être, une hygiène de vie! Une célébration de la Beauté de l’Amour divin en toute situation!
Le bonheur n’est pas dépendant des conditions extérieures. Il ne devrait pas être lié à notre météo émotionnelle… Il n’est pas manifesté parce que nous sommes dans telle ou telle situation relationnelle, émotionnelle, professionnelle ou socio-culturelle… parce que nous appartenons à tel ou tel peuple, ethnie, religion, croyance, philosophie. que nous sommes riches et en bonne santé, que la vie nous sourit et nous est facile… non, le bonheur est latent dans le coeur de chaque créature, indépendamment des conditions dans lesquelles elle vit! Riche ou pauvre, bien portant ou malade, ouvrier ou patron… tous le portent et en sont responsables! Il n’y a pas de conditions au bonheur, si ce n’est : Le reconnaître en soi, l’accueillir, l’honorer, le laisser vivre, le manifester sans relâche et se laisser surprendre par sa Grâce et sa Légèreté!

Comment peut-on imaginer que Dieu ait oublié une partie du monde qu’Il a créé? Comment imaginer qu’Il n’ait pas prévu pour toutes Ses Créatures une même Source d’Amour? Comment s’offusquer de ce qui se passe dans le monde alors que chaque être est responsable de son héritage divin? Et de lui seul!  Ne serait-ce pas peut-être cela qui est demandé en prime, à tous ces privilégiés que nous sommes, ici, dans nos pays tranquilles: d’arrêter de nous créer des soucis qui n’en sont pas et d’éviter de chercher des responsables à notre non manifestation du bonheur?
Et si dès aujourd’hui, chacun de vous qui me lisez, mettait en pratique la manifestation du bonheur dans sa vie, de la joie du moment présent, de la célébration simple de la Beauté de l’Amour divin, sans plus de jugement sur son voisin, son patron, ses collègues, son conjoint, ses enfants, ou parents??? Si chacun prenait la responsabilité de vivre « Le bonheur authentique » à chaque instant de chaque journée… que deviendrait la vie? Les relations? L’avenir?…
L’Amour et la Joie n’auraient-ils pas pouvoir de guérison sur les coeurs, les moeurs, les croyances???

L’intermède musical tiré de l’album Ahura de Baba Taher     Podcast:  Le bonheur

Haut de page