Archives de tags | détachement

L’amour ne se détruit que par un autre amour

La voie du détachement dont nous parle Rûmî dans le chapitre No 39 du Livre du Dedans nous invite à choisir un meilleur ami que nous-même, à ne pas rester identifié à l’image que nous avons de nous-même, ni à nos émotions, nos peurs, notre identité ou nos désirs. Il nous explique l’importance de nous tourner vers l’amour de Dieu pour ouvrir notre coeur à l’Amour en ces termes : « L’amour ne se détruit que par un autre amour ». Nous le savons tous, nous en avons tous fait l’expérience au moins une fois dans notre vie ! Et très certainement n’avons-nous pas compris le sens profond de ces paroles ou de ce mécanisme ! Sinon, comment se fait-il que tant et tant de gens restent dans la revendication, dans des attitudes qui entretiennent le conflit, la haine, la méfiance ? Comment se fait-il qu’il soit si difficile d’ouvrir son coeur à l’autre, au respect, à la paix du coeur ? Comment se fait-il que l’homme continue de s’identifier à ce qu’il vit, à ce qui se passe autour de lui, à se nourrir de ses fantasmes, de ses désirs et de ses attachements aux choses et aux êtres ?
La voie du détachement est une voie par laquelle tu arrives à satisfaire tous tes désirs …. Personne qui a marché sur cette voie ne s’est jamais plaint. (Le Livre du Dedans) Cela signifie que si nous pouvons renoncer à l’attachement de nous-même, entrer dans la confiance et l’amour de Dieu, alors, rien, rien ne pourra plus nous extraire de cette union. Ni peurs, ni doutes, ni facteurs extérieurs. Il est vrai que la voie est semée d’embûches et d’obstacles, mais que sont-ils … d’où viennent-ils ? Ils viennent de nous seul ! De notre égo, de notre attachement à ce que nous croyons être la sécurité, le confort, la richesse, le bonheur ou la réussite …. Or, ça n’est que lorsque nous aurons pu abandonner tout ce à quoi nous nous identifions, que nous trouverons la paix du coeur, la sérénité, la véritable joie et l’abondance de l’Amour de Dieu ! Il deviendra dès lors possible de comprendre le sens profond de ces paroles : « L’amour ne se détruit que par un autre amour« .
La voie du détachement est celle qui nous permet de rejoindre la conscience de notre nature véritable, la conscience de QUI nous sommes en réalité, dans notre essence ! La voie qui nous révèle le secret de l’Eternité Ici et Maintenant, au plus profond de nos coeurs ! Elle nous révèle que nous possédons TOUT en nous, que nous n’avons besoin de rien d’autre que ce TOUT et qu’il nous appartient de nous en servir à chaque instant ! Nous sommes tous, dans notre essence, la chaleur du souffle d’Amour issu de l’immensité de la Grande Félicité.

Podcast et intermède musical: L’amour ne se détruit que par un autre amour

Haut de page

La voie du détachement


Vaste sujet que celui de la voie du détachement ! Sujet qui me tient à coeur et qui, à lui seul, pourrait servir de méditation et de cheminement spirituel. Sujet à explorer, expérimenter, vivre et s’y abandonner!

Au chapitre trente-neuf du Livre du Dedans, Rûmî nous parle de la voie du détachement en ces mots :
« La voie du détachement est une voie par laquelle tu arrives à satisfaire tous tes désirs. Tu sais que tout ce que tu avais désiré se réalisera sûrement dans cette voie. Quand tu auras choisi la voie du détachement, tu accumuleras les victoires. A l’inverse des autres voies : quand on les parcourt et que l’on fournit des efforts, sur cent mille personnes une seule atteint le but, sans que son coeur soit pour autant satisfait et en paix; pour chaque voie, il existe des moyens pour parvenir au but. Quand tu es entré dans le monde du détachement et que tu t’y exerces, Dieu le Très Haut t’octroie des mondes que tu ne t’étais pas figurés. »
Lorsque nous désirons sincèrement quelque chose, non pas uniquement pour s’enrichir matériellement mais bien plutôt pour nourrir un besoin du coeur ou de l’âme, que nous nous impliquons dans sa recherche avec amour et confiance, sans relâche, arrive un jour, où à l’intérieur de notre coeur, l’amour change ! Et comme par enchantement, ce que nous avions espéré posséder, ce que nous avions tant désiré devient sans importance en comparaison de la grandeur d’Amour qui s’éveille alors à notre conscience ! Et pourtant Dieu nous accorde tout ce que nous avions souhaité et bien plus encore ! Sans compter, avec Générosité Il nous comble de Son Amour ! « L’amour ne se détruit que par un autre amour ! » Cet adage prend tout son sens dans la voie du détachement ! Seul un Amour plus Grand peut combler tous nos désirs pour autant que nous choisissions de  nous investir dans cette voie ! Et rien n’est jamais acquis une fois pour toute ! Chaque jour, nous avons la responsabilité de poursuivre sur cette voie et de glaner les richesses octroyées ! C’est ainsi que la paix réside dans le coeur, que le silence règne dans la sphère émotionnelle et que la tranquillité réside dans le corps ! Autrement dit : « Ni la faim, ni la soif, ni la fatigue ne trouble celui qui marche sur le chemin de Dieu. » « Pour quiconque renonce à soi-même, nous dit encore Rûmî, tous les buts, religieux et profanes deviennent accessibles. »

Il est survenu l’Amour
Comme le sang il coule dans mes veines
Il m’a vidé de moi
Il m’a rempli de l’Aimé
L’Aimé a envahi
Chaque parcelle de mon être
De moi ne reste qu’un nom
Tout le reste, c’est Lui

Podcast et intermède musical: La voie du détachement

CD disponible sur Amazon

Haut de page

Les arbres aux feuilles d’or

Année après année, les cycles se répètent et nous enseignent à chaque tour quelque chose de nouveau ! Quelque chose que nous n’avions pas encore eu le temps d’intégrer, d’entendre ou de voir… Quelque chose que nous n’avions, jusque là, pas pris la peine d’écouter… Quelque chose de banal en soi… Quelque chose de fondamental toutefois… Quelque chose qui nous parle tout au fond du coeur… Quelque chose qui chuchote… qui murmure… qui ne fait que peu de bruit… pour ne pas nous effrayer peut-être !!! où pour nous détourner des distractions que  nous avons mis en place pour nous occuper l’esprit !… Quelque chose qui nous invite à grandir, à nous libérer, à mûrir. Quelque chose qui nous ouvre la porte de la Grande Félicité, qui nous invite à nous désaltérer, à nous nourrir au Festin de la Sagesse !
Chaque saison détient son répertoire, joue sa symphonie, nous enseignant les secrets de Sagesse à travers les éléments naturels… Tout ce qui nous entoure est le reflet de ce qui se passe à l’intérieur de nos coeurs… absolument TOUT ! Je trouve que l’enseignement de l’automne est particulièrement difficile à entendre pour bon nombre d’individus, peut-être parce qu’il nous parle de détachement, de lâcher-prise, de séparation, de mort…. et de promesse de renouveau… synonyme pour beaucoup de: « peur du changement », « adaptation », « incertitude »!
Pourtant, lorsque je vois les arbres se vêtir de leurs plus belles parures, comme pour célébrer une grande fête, une Union, une Naissance, des Retrouvailles… cela me touche au plus profond de mon âme ! Lorsque souffle le vent sur les arbres aux feuilles d’or, les répandant en danse virevoltante, sans compter, comme s’il s’agissait du partage d’un trésor, d’une grande richesse… Lorsque je vois la grâce avec laquelle chaque feuille danse, s’unit au Vent, se donnant simplement à la Terre en guise de gratitude, je ne peux m’empêcher d’entendre le Souffle de Sagesse murmurer à mon coeur une invitation à entrer dans la Danse ! Danse Cosmique… Danse divine… Danse de Grande Sagesse… Danse tout comme pour les feuilles… laissant se déverser les trésors engrangés tout au long de l’année, en hommage à la Vie… Acceptant de TOUT donner librement afin d’être libre, disponible pour les nouvelles semailles ! Pour les prochaines moissons !…

Vent de Sagesse souffle, souffle encore pour emporter en danse virevoltante nos attachements, nos idées, nos principes, nos croyances, nos jugements, nos certitudes, nos enfermements émotionnels et leur cortège de peurs. Souffle Vent de Sagesse sur les arbres aux feuilles d’or de nos coeurs, de nos âmes ! Souffle et répands généreusement le trésor enfoui tout au fond de nos coeurs ! Souffle, souffle Vent de Sagesse pour libérer notre ciel intérieur des nuages de larmes, de cris retenus, de colères et de révoltes ! Souffle, souffle Vent de Sagesse, emporte-nous au loin… dans la tranquillité et le silence de ta Paix… Emporte-nous au plus profond de notre coeur, au Ceur de ce Lieu Sacré, de cette Immensité de Félicité dont nous ne sommes pas séparés ! Vent de Sagesse souffle ta Chaleur sur nos coeurs engourdis pour que demain nous puissions puiser à Ta Source le Renouveau.

Podcast: Les arbres aux feuilles d’or

Haut de page