Archives de tags | engagement

La voie du détachement


Vaste sujet que celui de la voie du détachement ! Sujet qui me tient à coeur et qui, à lui seul, pourrait servir de méditation et de cheminement spirituel. Sujet à explorer, expérimenter, vivre et s’y abandonner!

Au chapitre trente-neuf du Livre du Dedans, Rûmî nous parle de la voie du détachement en ces mots :
« La voie du détachement est une voie par laquelle tu arrives à satisfaire tous tes désirs. Tu sais que tout ce que tu avais désiré se réalisera sûrement dans cette voie. Quand tu auras choisi la voie du détachement, tu accumuleras les victoires. A l’inverse des autres voies : quand on les parcourt et que l’on fournit des efforts, sur cent mille personnes une seule atteint le but, sans que son coeur soit pour autant satisfait et en paix; pour chaque voie, il existe des moyens pour parvenir au but. Quand tu es entré dans le monde du détachement et que tu t’y exerces, Dieu le Très Haut t’octroie des mondes que tu ne t’étais pas figurés. »
Lorsque nous désirons sincèrement quelque chose, non pas uniquement pour s’enrichir matériellement mais bien plutôt pour nourrir un besoin du coeur ou de l’âme, que nous nous impliquons dans sa recherche avec amour et confiance, sans relâche, arrive un jour, où à l’intérieur de notre coeur, l’amour change ! Et comme par enchantement, ce que nous avions espéré posséder, ce que nous avions tant désiré devient sans importance en comparaison de la grandeur d’Amour qui s’éveille alors à notre conscience ! Et pourtant Dieu nous accorde tout ce que nous avions souhaité et bien plus encore ! Sans compter, avec Générosité Il nous comble de Son Amour ! « L’amour ne se détruit que par un autre amour ! » Cet adage prend tout son sens dans la voie du détachement ! Seul un Amour plus Grand peut combler tous nos désirs pour autant que nous choisissions de  nous investir dans cette voie ! Et rien n’est jamais acquis une fois pour toute ! Chaque jour, nous avons la responsabilité de poursuivre sur cette voie et de glaner les richesses octroyées ! C’est ainsi que la paix réside dans le coeur, que le silence règne dans la sphère émotionnelle et que la tranquillité réside dans le corps ! Autrement dit : « Ni la faim, ni la soif, ni la fatigue ne trouble celui qui marche sur le chemin de Dieu. » « Pour quiconque renonce à soi-même, nous dit encore Rûmî, tous les buts, religieux et profanes deviennent accessibles. »

Il est survenu l’Amour
Comme le sang il coule dans mes veines
Il m’a vidé de moi
Il m’a rempli de l’Aimé
L’Aimé a envahi
Chaque parcelle de mon être
De moi ne reste qu’un nom
Tout le reste, c’est Lui

Podcast et intermède musical: La voie du détachement

CD disponible sur Amazon

Haut de page

Le jardin d’Eden

Lors de la création du monde, c’est à l’homme que Dieu confia la garde du maintien de son bon fonctionnement, de l’harmonie des différents règnes déjà présents sur terre : les minéraux, les végétaux et les animaux. L’homme étant celui à qui était confié cette tâche, Dieu demanda à tous les êtres déjà créés de se prosterner devant lui. Tous le firent, excepté Iblis, ou Lucifer. Vexé qu’un être d’argile soit le garant du monde, alors qu’il était lui, un être de feu. Il demanda une faveur à Dieu avant d’être chassé du « Paradis ». Il lui demanda l’autorisation d’être en charge de distraire l’homme de la Voie de Dieu, faveur qui lui fut accordée jusqu’au Jour du Jugement. Nous connaissons tous l’histoire d’Adam et Eve, qui avaient reçu en héritage le Paradis sur terre, la Connaissance, le jardin d’Eden. Ils jouissaient de tout ce qui vivait sur terre, sans avoir besoin de rien. Ils ne connaissaient ni fatigue, ni faim, ni soif. TOUT leur était accordé, jusqu’au jour où Satan les interpella. Ce fut la fin du jardin d’Eden…
Nous connaissons le jardin d’Eden extérieur par les récits mais que savons-nous du jardin d’Eden intérieur ? N’est-il pas le même ? N’est-il pas dit aussi dans les textes sacrés : « Celui qui se connait, connait son Seigneur »? Comme il nous est difficile d’avoir une vision de l’ensemble de la création, d’en comprendre ses mystères, nous avons un univers miniature en nous, qui reflète exactement, les Grands mystères ! Si nous y regardons d’un peu plus près ne pourrions-nous comprendre le mystère du jardin d’Eden en ces termes : « Iblis n’est autre que notre égo, chargé de nous maintenir dans un monde d’illusion, de nous distraire, de nous faire manger n’importe quoi, n’importe comment, n’importe quand ? Manger… non seulement des aliments, mais des croyances, des émotions, des attitudes… des souffrances… » Partir à la rencontre de notre Iblis intérieur, de notre Satan, de notre égo, d’apprendre à le connaître, à comprendre sa colère d’avoir été déchu, ne pourrions-nous pas alors comprendre ce qui nous anime ? Ne pourrions-nous sortir de nos prisons émotionnelles, psychiques, spirituelles ? De nos douleurs physiques, des maladies, des croyances erronées que nous prenons pour « paroles d’évangile » ? Ne pourrions-nous retrouver alors ce Jardin d’Eden ? Rien n’est perdu à tout jamais ! Il nous est possible à tout moment de revenir à la conscience du début des Mystères. Cela nous demande un engagement, beaucoup d’investissement personnel, de renoncements personnels, de pratiques et de sincérité. Cela demande de renouer avec une force intérieure oubliée depuis bien longtemps…, une Foi sincère ! Une capacité à s’en remettre à la Force d’Amour Divin, comme un nourrisson s’en remet à l’amour de ses parents ! Une confiance absolue que nous ne serons pas lâchés ! Cela demande une intention sincère, du fond du coeur de retrouver Sa Maison, Sa Sagesse, Son Amour, Son Pardon. Tout cela nous concerne nous-mêmes ! Avant de comprendre Son Amour, nous devrions pouvoir être conscients que c’est de notre amour qu’il s’agit ! de notre capacité à nous aimer nous-mêmes, à aimer les autres créatures telles qu’elles sont, pour ce qu’elles sont : Des être spirituels qui vivent une expérience terrestre ! Comprendre notre amour revient à accepter et être conscients, que nous sommes issus de l’Amour Infini de Dieu, que nous ne sommes en rien séparés de Lui ni des autres créatures. Que tous nous procédons de la Grande Félicité ! Retrouver Sa Maison, c’est devenir conscients qu’Elle est en nous, puisque nous sommes issus d’Elle et constitués d’Elle ! La Grande Félicité ! Retrouver Sa Sagesse, revient à renoncer à nos attachements émotionnels, affectifs, psychiques, spirituels, sociaux pour retrouver la Simplicité de la Sagesse qui nous anime et retrouver Son Pardon revient à nous souvenir et agir « par don d’amour » envers tous les autres êtres quels qu’ils soient !
La garde du maintien de l’équilibre et du bon fonctionnement du monde est notre tâche personnelle, individuelle, intérieure ! Si tous nous retrouvions Sa Maison, Sa Sagesse, Son Amour et Son Pardon en nous-mêmes, alors nous pourrions retrouver et vivre Le jardin d’Eden au quotidien en nous, et pour le bénéfice de tous !

Podcast et intermède musical: Le jardin d’Eden

CD disponible sur Amazon

Haut de page

L’obscurité de l’ignorance

L’obscurité de l’ignorance est comparable à des zones privées de lumière, ou tombées dans l’oubli… Des zones devenues étrangères alors qu’elle font partie intégrante du domaine. Cela revêt au moins deux aspects : l’un que l’univers intérieur est vraiment très vaste, et l’autre que l’être humain est paresseux ! Paresseux parce qu’il préfère occulter quelque chose plutôt que de s’investir dans une démarche de « réparation » ou de « remise en ordre ». Je m’explique, il est plus facile de faire comme si tout allait bien, en occultant, en ne regardant pas ce qui tout au fond ne va pas, dérange, ne laisse pas vraiment tranquille, plutôt que de s’arrêter et de mettre plein feux, toute lumière allumée sur ce qui blesse, touche, frustre, met en colère ou rend irritable ! Remettre en ordre ou réparer veut dire : Etre conscient ! Conscient que l’égo est notre plus grand « dérouteur »,  notre plus grand farceur et illusionniste de grand talent ! Lui seul est capable de nous faire croire que le « faux » est « vrai »  et ô combien nous lui prêtons attention ! Remettre de l’ordre signifie aussi et surtout que nous n’avons qu’UN Maître…. LA SAGESSE… Dieu est le SEUL à gouverner ! L’égo lui étant subordonné. Remettre de l’ordre demande humilité, courage, vérité, engagement, persévérance, patience et Amour ! Oui, prendre conscience que l’égo n’est pas le maître à bord nous engage dans un rôle de « soumission » aux décrets divins, d’acceptation et d’obéissance à autre chose que ce que nous souhaiterions ou voulons. C’est faire table rase sur les croyances que nous pouvons tout par nous-mêmes sans tenir compte des autres. Nous pouvons tout « Si Dieu le veut », si c’est conforme au décret divin. Alors si nous nous engageons dans Sa voie, oui TOUT nous devient possible ! Dès que nous entrons en fonction au Service divin, l’obscurité de l’ignorance se retire… La Lumière devient plus intense, plus nette et nous permet alors de distinguer simplement et sans efforts, sans tromperie ce qui EST tel que cela EST. Et alors, nous découvrons, nous prenons conscience de la nature spacieuse de notre Esprit, de l’immensité intérieure, de la Grandeur de la Grande Félicité.
L’obscurité de l’ignorance est comparable à des zones sans lumière; soit parce qu’il n’y a pas de lampe, soit parce que les fusibles ont sauté ! Mais la lumière peut être rétablie si l’homme le veut bien et s’il branche ce qu’il faut !
L’obscurité de l’ignorance est comparable aussi aux nuages dans le ciel, voilant ou cachant la lumière du soleil. Ils n’empêchent pourtant en rien son rayonnement. Seule l’ignorance nous fait croire que « le soleil ne brille pas aujourd’hui »!
Dieu est la Lumière des cieux et de la terre.

Podcast et intermède musical: L’obscurité de l’ignorance

 CD disponible sur Amazon

Haut de page

Prêt temporaire

En cette toute fin d’année, c’est avec un sujet de réflexion que je vous présente mes meilleurs voeux de bonheur et de bonne santé pour la nouvelle année qui sonne à la porte…
Shams de Tabriz, dans une de ses quarante règles de l’amour dit ceci : « La vie est un prêt temporaire et ce monde n’est qu’une imitation rudimentaire de la Réalité. Seuls les enfants peuvent prendre un jouet pour ce qu’il représente. Pourtant les êtres humains, soit s’entichent du jouet, soit, irrespectueux, le brisent et le jettent. » 
Si vous prenez quelques minutes de réflexion sur cette année qui se termine, qu’avez-vous fait de votre vie, de ce prêt temporaire? En étiez-vous conscient ? L’avez-vous utilisé pour votre bien et celui de votre entourage ? L’avez-vous respecté ou brisé ?
Et quel engagement pouvez-vous prendre vis-à-vis de ce prêt temporaire ? Pouvez-vous planifier quotidiennement un temps pour en prendre soin ?
Shams de Tabriz nous dit encore ceci :  » Dans cette vie, gardez-vous de tous les extrêmes, car ils détruisent votre équilibre intérieur. » Entendez-vous le sens profond de ses paroles ? Pouvez-vous les mettre dans votre liste de résolutions pour 2016 ? Imaginez quelques minutes encore ce que serait ou pourrait être votre quotidien si vous le viviez en harmonie intérieure, en équilibre émotionnel et spirituel ? Si vous ne vous laissiez pas prendre au piège tendu par votre égo pour juger, exclure ou rejeter, sans discernement, tout ce qui vous dérange quelque part ??? Si vous preniez du temps pour recevoir calmement dans le secret de votre coeur, avec amour et simplicité, les opportunités que vous offre la vie pour une croissance spirituelle ? Que deviendrait alors ce prêt temporaire ? Quelle reflet de la Réalité y verriez-vous ?
C’est un sujet de réflexion qui pourrait vous accompagner durant toute l’année et vous pourriez, en toute conscience, croître en Sagesse et en Simplicité, en Amour et en Lumière, en y consacrant ne serait-ce que 5 ou 10 minutes par jour …
Que belle et douce à votre coeur soit cette nouvelle année !

Podcast et intermède musical: Prêt temporaire

 CD disponible sur Amazon

Haut de page

Equilibre

Equilibre, stabilité, solidité, tranquillité, adaptabilité sont les qualités nécessaires à la croissance tant physique que spirituelle. Nous recherchons tous l’équilibre et pourtant souvent nous en oublions les fondements trop occupés à calculer l’intérêt personnel possible, avant la mise en pratique des règles à observer pour nous assurer la véritable croissance ! La recherche du bénéfice personnel, avant tout engagement, ne peut en rien aboutir à une situation d’équilibre, stable, solide et fiable sur le long terme. C’est une pensée à très court terme qui ne peut qu’échouer ! La croissance a pour fondement le renoncement et c’est sur lui (le renoncement) que l’équilibre repose. De quel renoncement est-il donc question ? Est-ce vrai pour tous les domaines de la vie ? N’y a-t-il pas des règles différentes selon les catégories ? Tant de questions pour essayer d’échapper aux confrontations, aux exigences de la vie, aux lois divines régissant l’univers ! L’équilibre demande une adaptabilité incessante, un non désir de possession personnelle et une recherche constante d’équité bénéficiant au TOUT ! Peut-on parler d’équilibre dès lors qu’il y a bénéfice à l’un et préjudice à l’autre ?
Est-il possible de vivre en équilibre si un seul aspect de la vie est pris en compte ? Vie physique et vie spirituelle sont inséparables, elles sont les deux faces d’une même pièce ! Développer l’une au détriment de l’autre n’apporte qu’insatisfaction et frustration. Satisfaire uniquement les plaisirs physiques, matériels sans respecter les lois divines amène à plus de séparation, plus d’égoïsme, plus de solitude et de souffrances, tant morales que physiques, alors que la recherche de croissance spirituelle implique immanquablement l’aspect physique et matériel ! L’équilibre spirituel est le résultat d’une pratique régulière alliant respect, responsabilité et engagement pour le bénéfice du TOUT. Plus nous acceptons d’une part, plus nous devons renoncer d’autre part ! L’équilibre est à ce prix ! Tout nous le rappelle constamment… et pourtant tant d’énergie est dépensée pour tenter encore et encore de palier à cette évidence ! Equilibre ! simple en mots, tellement difficile dans la pratique !
Si chacun se posait la question véritablement sur ce qu’il agit intérieurement pour maintenir son équilibre, bien des événements seraient différents dans la vie de chacun ! Equilibre alimentaire, psychique, physique, émotionnel et spirituel… lorsque chacun retrouve sa juste place, les questions disparaissent et la stabilité prend place !

Podcast: Equilibre

Haut de page