Archives de tags | Essence

Pour garder un ami

Nous avons tous des amis. Des amis que nous croyons connaître, certains que nous connaissons peut-être bien, d’autres que nous apprécions beaucoup ou simplement des amis que nous nommons comme tels, mais qui, finalement ne le sont pas parce que nous ne les connaissons pas. C’est le cas des amis virtuels, des amis que nous croisons ponctuellement ici ou là, des êtres qui nous sont sympathiques avec qui nous aimons bavarder mais avec qui nous ne « vibrons » pas vraiment. Et puis il y a quelques amis, peu nombreux, avec qui nous nous sentons proches, avec qui nous « vibrons ». Ces êtres qui nous fascinent, qui nous font gravir des sommets que nous ne nous sentirions pas capables de gravir seuls. Je veux dire, des sommets intérieurs, des prises de conscience qui nous ouvrent les yeux sur certains aspects de la vie ou de nous-mêmes. Ces êtres que nous avons l’impression de connaître depuis toujours ! Ils nous paraissent comme Joseph, beaux, purs, lumineux ! Ces amis-là sont précieux. Pour garder un ami il importe de connaître son essence et si nous voulons ne pas le perdre, nous devons apprendre à le regarder au-delà de l’apparent !
Combien de fois ne vous est-il pas arrivé de perdre un ami pour une seule action déplaisante ? Combien de fois celui qui vous paraissait beau comme Joseph n’est-il pas retombé hors de votre champ de vision et n’a-t-il pas perdu toute sa beauté à vos yeux pour vous paraître laid et déplaisant ? Et vous l’avez perdu pour une seule action accidentelle ! Pourquoi ? Parce que vous ne l’aviez pas bien connu, pas pénétré dans son essence ! Pour garder un ami, il faut donc se voir parfaitement l’un l’autre et dépasser les qualités bonnes et mauvaises qui sont accidentelles en chacun, pénétrer dans sa pure essence (la sienne tout autant que la nôtre) et reconnaître que les qualités que chacun se donnent ne sont en réalité, pas les véritables !
Pour connaître véritablement quelqu’un il faut dépasser les faits bon et mauvais et chercher quelle est son essence et sa réalité ! (Rûmî)
Pour garder un ami, il importe donc d’arrêter de s’identifier à l’égoà la forme, à l’image ou à l’identité et de concentrer son attention sur la réalité de l’ami, sur son essence. Il nous appartient de reconnaitre que la nature, l’essence qui nous constitue n’est pas ce corps, cet égo, cette forme ou ces émotions, mais bien l’Essence divine, Pure manifestation de la Grande Félicité, Pur Amour. L’Essence incommensurable de tous les possibles, au-delà des formes, de la matière et du temps ! Au-delà de l’image et de l’identité qui caractérisent chacun !
Pour garder un ami il importe de pénétré son essence au-delà des qualités bonnes et mauvaises qui sont accidentelles en chacun !

Podcast et intermède musical: Pour garder un ami

Haut de page

Le corps humain, cet astrolabe divin

L’homme, bien qu’étant la plus jeune créature apparue sur terre, croit être supérieur à toutes les autres de par son intelligence ! Or, son intelligence, justement, l’égare ! Elle le met en séparation d’avec son Essence ! Oui, ne l’oublions pas, l’homme est un être spirituel avant tout ! Le corps humain, cet astrolabe divin, que nous ne connaissons pas ou si peu, est bien au service de l’Esprit ! Pourtant dans le quotidien, l’homme agit comme si l’esprit était au service de son corps ! Il est obnubilé par son apparence, par ses compétences, par ses performances tant physique qu’intellectuelles mais il ignore tout ou presque de sa nature divine ! L’homme depuis bien longtemps, a perdu de vue son potentiel spirituel, sa nature spirituelle, à tel point qu’il croit qu’il en est tout simplement dépourvu et qu’il est le maître de la matière ! Qu’il peut tout par lui-même, qu’il dispose de tous les pouvoirs de décisions, de créations, de vie et de mort ! Oui, il s’imagine que parce qu’il domine la matière, il lui est supérieur, mais en réalité, il n’en n’est rien ! L’homme est avant tout un être spirituel qui vit une expérience humaine et non un être humain en quête de pouvoirs terrestres ! Tout ce qu’il découvre avec son intelligence, lui est accessible, parce qu’il est constitué et issu de ce qu’il cherche à expliquer ! Il ne découvre rien que son corps ne possède ! Une cellule peut-elle se souvenir, posséder une mémoire de quelque chose qu’elle n’aurait jamais expérimentée ? Le corps humain est une représentation parfaite du fonctionnement de l’immensité de la Grande Félicité dont il est issu !
Alors jusqu’à quand l’homme fera comme s’il était le seul maître à bord ? Quand prendra-t-il conscience qu’il est au service d’une Force qu’il ignore ? Que faudra-t-il que l’homme expérimente pour que se réveille sa nature spirituelle ? Pour qu’à nouveau, le corps humain, cet astrolabe divin, soit au Service de l’Esprit divin ? Le corps, ne l’oublions pas, est un vêtement qui permet de rendre visible les merveilles de Dieu, de l’Esprit. Il est le vêtement mû par le souffle d’Amour divin, au même titre que l’arbre est mû par le vent et permet ainsi de le rendre « visible » (le vent) ! Le corps humain est une merveille parfaite, constituée d’Essence parfaite, pour expérimenter dans la matière, les potentiels divins qui le constituent. L’intelligence de l’homme n’est qu’un fragment de la Sagesse, une cellule,  du corps de la Sagesse divine ! Elle n’est pas supérieure à Elle, mais provient d’Elle. La fonction première de l’intelligence ne serait-elle pas de manifester, tout comme le vent, tout comme le corps humain, l’immensité de la Grande Félicité ? Ne serait-elle pas au Service de l’Esprit ? Non pas pour L’expliquer rationnellement, mais bien pour le démontrer Lui, le Merveilleux, le Caché, l’Immensément Grand et Parfait, Lui, Dieu, le Sage, le Bienveillant, l’Omniscient, le Juste, le Bon, le Tout Généreux, Le Miséricordieux ? L’intelligence finalement, n’est autre qu’une manifestation du « souffle divin » rendant visible la Beauté des Attributs divins, et l’Immensité dont TOUT est issu ! Elle permet d’imager les richesses divines manifestées par le corps, par la matière, mais pas de s’approprier le savoir absolu de la matière ! Le savoir est une chose et la Sagesse en est une autre ! Le premier étant au service de la deuxième !
Le corps humain, cet astrolabe divin, n’est qu’une manifestation temporaire dans l’espace-temps tout comme une feuille de l’arbre ! Il naît, manifeste les richesses divines, et s’en retourne à l’Essence qui le constitue ! Pourquoi s’identifier et s’attacher tellement fort émotionnellement et matériellement alors à ce corps ? Pourquoi ne pas l’utiliser comme un tremplin pour prendre conscience de l’Essence divine qui l’anime et Lui faire confiance ? Pourquoi ne pas profiter de ce passage dans l’espace-temps pour expérimenter les merveilles divines et découvrir les potentiels mis à disposition plutôt que de s’alimenter de la peur de perdre le contrôle de ce corps, de la matière ? Pourquoi avoir si peur des maladies et des déchéances physiques si le corps est effectivement utilisé pour servir l’Esprit ? Je crois que tout simplement la peur est là parce que l’homme passe la plus grande partie de son temps à s’identifier à son corps plutôt qu’à l’Essence !

Podcast et intermède musical: Le corps humain, cet astrolabe divin

CD disponible sur Amazon

Haut de page