Archives de tags | libérer

Se libérer des souffrances de la solitude

  1. Se libérer des souffrances de la solitude Shemsi Husser 12:54

Haut de page

Se libérer de soi-même

Tout chercheur de Vérité, quelque soit la voie empruntée, est appelé à se libérer de lui-même. Qu’est-ce que cela implique exactement ? Que signifie : « Se libérer de soi-même«  ? Chaque tradition en parle avec ses mots, voici ce qu’en dit le Livre du Dedans au chapitre 17.
L’homme s’imagine pouvoir chasser hors de lui-même les caractères vils par sa propre action et sa propre lutte. Quand il a fourni assez d’efforts et prodigué beaucoup de moyens, il est déçu. Dieu le Très Haut lui dit : Tu avais imaginé pouvoir te libérer par tes propres forces et actions. Tels sont les préceptes que Nous avons imposés : Que tu dépenses dans Notre voie tout ce que tu possèdes; ensuite viendra Notre absolution. (…) Tu marches tant dans ce chemin que tu seras épuisé, que tu tomberas et qu’il ne te restera plus de force, alors la Grâce de Dieu viendra à ton secours. Ainsi prend-on le nourrisson dans les bras, le soigne-t-on, et quand il a grandit on le laisse libre de marcher. Nous t’avons octroyé des grâces afin de recevoir des forces pour Nous chercher sans perdre espoir. Au moment où tes forces défaillent vois Nos grâces, Nos absolutions et Nos faveurs qui descendent en abondance sur toi et dont tu ne voyais pas un atome par cent mille de tes efforts.
Ainsi donc, nous pourrions dire que se libérer de soi-même est un acte de soumission aux Forces divines (cf. méditation: étreinte chaleureuse). La pratique persévérante de la méditation ne devrait pas représenter un effort en soi, mais devenir une hygiène de vie, un besoin fondamental ! Se libérer de soi-même, s’est accepter de traverser les noirceurs des émotions, des conditionnements et de l’ignorance en toute confiance, guidé par les Voix divines, doté des grâces de Dieu, dans une Foi absolue ! S’est marcher sans relâche, sans se soucier des difficultés du chemin, sans se retourner, sans craindre de perdre les certitudes auxquelles nous nous sommes identifiés, sans craindre les mystères et l’abondance des Grâces divines. Se libérer de soi-même, s’est s’ouvrir à l’Amour divin, au Service divin, à l’absence des désirs égoïstes. C’est renoncer à « passer » en premier, à faire comme si nous étions seuls au monde. En simple, c’est s’ouvrir aux autres ! Servir quelque soit la tâche demandée ! Servir sans avoir peur de donner son temps, sans compter ce que cela coûte en terme d’investissement personnel. Donner et servir avec Joie et Simplicité ! Il est dit dans les textes sacrés : « Nul ne souffre de la faim, de la soif ni de la fatigue s’il marche sur la Voie de Dieu ». Les oiseaux se soucient-ils de ce qu’ils mangeront demain ?
Lorsque nous marchons en caravane dans le désert, ou en cordée en haute montagne, nous sommes reliés aux autres, nous sommes obligés de tenir compte de tous les autres. Bien que chacun ait son activité bien définie, son parcours, sa marche à effectuer, des épreuves à dépasser, il n’en reste pas moins intimement lié aux autres. Si nous comprenons le sens profond de « nous sommes tous unis », alors nous pouvons nous laisser dépouiller de nous-mêmes, franchir les étapes les unes après les autres et entrer librement dans l’immensité de la Grande Félicité.

Podcast et intermède musical : Se libérer de soi-même

Haut de page