Archives de tags | miroir

Mourir dans l’amour pour demeurer vivant

Comment croire que la « vraie vie » est celle de ce monde fait d’égoïsme, de violence, de conflits et de guerres, de mépris et de haine, de profits personnels au détriment de l’amour ?
Lorsqu’on me demande qui je suis réellement dans la vraie vie, je reste sans voix, tout simplement parce que la vraie vie n’est pas celle de ce monde sans amour autre que celui que chacun a pour lui-même ! NON pour moi, la Vie est celle qui me demande chaque jour, chaque instant, (bien que ça ne soit pas toujours facile) de reposer dans l’amour, d’agir à partir de l’amour, d’utiliser l’essence dont je suis nourrie pour vivre dans ce monde et avec les autres.
Mourir dans l’amour pour demeurer vivant est une tâche difficile et pourtant celle qui me procure le plus de paix. Mourir dans l’amour m’invite à ne pas me prendre pour le nombril du monde, pour ce qui compte le plus sur terre, pour la priorité absolue. Mourir dans l’amour me rappelle, plusieurs fois par jour, que si je n’agis pas depuis le centre de mon coeur, je meurs à « la vie éternelle »,  à la vraie vie. Je m’égare dans les méandres de l’égo et cela ne cause que mal-être et souffrance autour de moi et en moi.
Mourir dans l’amour pour demeurer vivant est un thème qui mérite méditation. C’est une interrogation que chacun peut et devrait se poser. Nous pourrions traduire en ces termes : mourir à soi-même dans l’Amour de Dieu pour demeurer vivant par Son Amour et dans Son Amour. N’avons-nous pas été créé à Son image (bien qu’Il n’ait pas d’image) ? Ne sommes-nous pas issus de l’immensité d’Amour de la Grande Félicité ? Alors s’abandonner dans Sa lumière d’amour en toute confiance, assure à quiconque y parvient, de demeurer vivant, conscient de Sa nature profonde et libre de l’enchainement à l’égo. Appliquer cela dans son quotidien, j’en suis persuadée, libère l’Amour sur terre pour tous les êtres.
La raison de l’homme sur terre, n’est-elle pas de manifester la splendeur d’Amour de Dieu, quelles que soient les circonstances environnantes ? N’a-t-il pas été confiée à l’homme la tâche d’être le miroir de Dieu, le reflet de Sa Beauté et de Sa Générosité ? La Grandeur et la pureté de Son Amour ? Le témoin vivant qu’il y a une Raison en chacun et une place juste pour tout ce qui EST ?
Mourir dans l’amour pour demeurer vivant est, tout simplement, une invitation à ETRE conscient en Dieu.

Podcast et intermède musical: Mourir dans l’amour

Haut de page

Je t’ai apporté un miroir

  1. Je t'ai apporté un miroir Shemsi Husser 5:34

Haut de page

Je t’ai apporté un miroir

Dans le chapitre No 50 du Livre du Dedans, Rûmî nous parle, à travers plusieurs exemples, du sens caché de l’homme : l’essence de l’immortalité, la racine de l’éternité !
Il dit : « Je t’ai apporté un miroir, ô Lumière, pour que tu voies ton visage et que tu te souviennes de moi ».
Toute notre vie se déroule à chercher le sens profond de la Vie, le signe de l’existence de Dieu, un indice qui nous permettrait de savoir avec certitude, que OUI, Il existe ! OUI nous pouvons y croire, OUI il y a un sens à notre présence sur terre ! Pour illustrer cette recherche, Rûmî fait référence à un chercheur de perles. « Il ne suffit pas de se rendre au bord de la mer » dit-il et de dire : « Où sont les perles ? » Pour trouver les perles, il est indispensable de plonger et de chercher ! Il faut que le plongeur soit à la fois agile et chanceux !(Le Livre du Dedans)
Tout ce que nous agissons, en bien ou en moins bien, se reflète à travers nos comportements, nos dires, nos états d’âme, que nous en ayons conscience ou non. Il en va ainsi ! Pourtant combien de fois ne sommes-nous pas amnésiques ? Il est si facile d’oublier que ce qui nous arrive, en bien ou en moins bien, n’est que le résultat, le reflet, de nos actions ! Il est si facile de se porter en victime de ceci ou de cela, de celui-ci ou de celui-là ! Nous ne sommes victimes de personne autre que nous-même ! Tout comme nous ne sommes victime de rien d’autre que de nos agissements, de nos pensées, de nos projections et de nos émotions ! Autrement dit : nous récoltons ce que nous semons ! Rûmî dit aussi: « Tout ce que mange la racine cachée de l’arbre, son effet se manifeste sur la branche et la feuille ». Il dit encore : « Même si personne n’aperçoit ce que tu caches, que peux-tu faire avec la couleur de ton visage ? »
Si véritablement nous cherchons le sens profond de l’homme, cela revient à polir un miroir pour le rendre pur et sans traces. Cela signifie que nous nous occupons de polir notre coeur de toutes imperfections (comportementales, émotionnelles, relationnelles, spirituelles). Que nous commençons par nous purifier nous-même avant de critiquer les imperfections des autres, avant de porter un jugement sur quiconque ! Se purifier soi-même, c’est le sens des ablutions avant la prière, le sens de l’engagement personnel, le sens du respect de soi et des autres.
La loi de Dieu est celle-ci :  » Commence par ta propre personne ! »
Je t’ai apporté un miroir, ô Lumière, pour que tu voies ton visage et que tu te souviennes de moi.
Autrement dit : « Je viens à toi, ô Tout Puissant, avec un coeur pur pour que tu puisses voir se refléter ta Lumière ! »

Podcast et intermède musical: Je t’ai apporté un miroir

Haut de page

Si tu veux connaître

Nous avons tous besoin de rencontrer des gens, de se faire des amis, de les voir et passer du temps avec eux. Lorsque nous faisons la connaissance de quelqu’un de plaisant, nous sommes séduits et pourtant, souvent, une seule action déplaisante de sa part suffit à le faire retomber hors de notre champ de vision! Pourquoi? Parce que nous ne l’avions pas « bien » regardé. Nous nous étions arrêté sur son extérieur, sur ce qui nous séduisait et avons peut-être oublié de regarder son essence véritable.  « Si tu veux connaître quelqu’un », nous dit Rûmî, « Il faut se voir parfaitement l’un l’autre et dépasser les qualités bonnes et mauvaises qui sont accidentelles en chaque personne et pénétrer sa pure essence, car les qualités que les gens se donnent ne sont en réalité pas les véritables. » ‘(Le Livre du Dedans, ch. 10)
Si tu veux connaître quelqu’un, il ne suffit pas de le côtoyer! Encore faut-il pénétrer son essence et l’écouter véritablement… L’homme se révèle à travers ses paroles. (Le Livre du Dedans)
Dépasser les qualités bonnes et mauvaises signifie regarder la personne en tant que créature de Dieu, parfaite selon Son décret, et faire abstraction de toute projection et jugement. Il est tout aussi important de pénétrer sa propre essence divine pour parvenir à ce dépassement ! Chacun a tendance à croire, à un moment ou à un autre, qu’il possède des qualités que les autres n’ont pas ! Or, nous avons tous LA même qualité divine: L’Amour ! Tous, nous sommes issus de cette pure essence !
Pénétrer l’essence de quelqu’un, pour le connaître, c’est garder son propre coeur ouvert, rester en silence et l’écouter. C’est apprendre à être sans attentes, ni désirs, ni besoins. C’est devenir un miroir lisse, dépourvu de toute trace, de toute image. Ce qui se reflètera alors sera le reflet de l’autre. Pas plus que quiconque ne peut combler les attentes, désirs ou besoins de quelqu’un, pas plus le reflet ne peut combler le miroir !

Podcast: Si tu veux connaître

Haut de page

Astrolabe

L’être humain est l’astrolabe divin, mais il faut un astronome pour bien connaître l’astrolabe car « celui qui se connaît lui-même connaît son Seigneur ». De même que cet astrolabe de cuivre est le miroir des sphères, de même l’être humain, dont Dieu a dit : « Nous avons ennobli les fils d’Adams » est l’astrolabe de Dieu. Quand le Dieu Très-Haut S’est fait connaître à l’homme et l’a rendu conscient de Lui, cet homme, dans l’astrolabe de son propre être voit à chaque instant, à chaque moment, le rayonnement de Dieu et Sa Beauté sans nulle autre pareille. Et cette Beauté n’est jamais absente du miroir. (Le Livre du Dedans chapitre 2)

Ce que nous enseigne Rûmî à travers ces quelques lignes est fondamental. L’homme est porteur de toute la Beauté et de toute la Science de Dieu, mais pour la manifester et la comprendre, il faut connaître et sonder les profondeurs du coeur de l’homme. Dieu, par ses décrets, guide l’homme à la rencontre de son coeur, lui montrant différentes beautés dans ce monde pour le familiariser avec Sa Beauté. Quand il est dit  : »Nous avons ennobli les fils d’Adams » cela signifie que Dieu à rendu beaux aux yeux de l’homme ses enfants, sa femme, ses richesses etc… pour que la Beauté de Dieu lui devienne familière. L’homme qui devient conscient de cette Beauté, après avoir poli son coeur jusqu’à le rendre tel un miroir, voit et sait que TOUT provient de Dieu et que la Véritable Beauté est l’essence de tout être. Lorsque les yeux de celui qui regarde sont purifiés, la Beauté se manifeste non déformée, et tout ce qui est regardé est alors vu comme étant le rayonnement de Dieu. Il devient clair alors que la Beauté réside dans le coeur et qu’elle n’est jamais absente, seuls les voiles la couvrent, et le plus épais est l’ignorance !

L’intermède musical est de Klaus Wiese – Astral Garden   Podcast : Astrolabe

Haut de page