Archives de tags | paix

La Lumière de Noël

En ce matin de Noël, je vous présente à vous tous mes meilleurs voeux! Puisse la Lumière de Noël briller dans le coeur de tous les êtres, et manifester l’Amour, la Paix, la Tranquillité de la Nature Véritable de chacun : LA LUMIERE de l’Eternité du Très Grand, du Glorieux, du Très Miséricordieux, du Tout Miséricordieux. La Lumière d’Amour infini de l’Immensité de Grande Félicité. La Lumière d’Amour incommensurable de DIEU !
Et si La Lumière de Noël nous avait été révélée, par la naissance du Christ, pour nous éveiller tout simplement au Grand Mystère du rôle de l’homme sur terre ? Au Grand Mystère qui réside au fond de chaque coeur ? Pour nous éveiller à cette étincelle de Lumière d’Amour qui ne cherche qu’à être manifestée et comprise je veux dire, prise en compte chaque jour à travers nos actions, nos expériences, nos relations, nos engagements ! Si le rôle de l’homme n’était finalement qu’autre que de manifester l’Amour du respect pour tout ce qui est : le manifesté tout autant que le non encore manifesté ! En ce matin de Noël les yeux des enfants brillent en découvrant les cadeaux déposés au pied du sapin ou dans les chaussures. Qu’en est-il de la Lumière dans les yeux du coeur des adultes en ce matin de Noël ? Brille-t-elle de ses mille feux pour l’Amour de Celui QUI EST, de Celui qui s’est fait chair en chacun ?
La Lumière de Noël devrait pouvoir briller à toute heure de chaque jour pour illuminer les ténèbres du filet de la haine, de la cupidité, de l’attachement et de l’ignorance de l’Esprit.
Puisse ce Noël, par sa lumière, allumer les lanternes qui éclairent la voie menant à la Lumière divine !

Podcast et intermède musical: La lumière de Noël

Haut de page

La corde magique

Aujourd’hui, nous allons voyager de coeur à coeur pour ne plus être triste lorsque papa ou maman s’en va au travail

installe-toi confortablement assis en tailleur… tu as déjà vu comme une montagne est stable sur sa base et comme elle monte droit vers le ciel ??? eh bien… quand tu t’assoies en tailleur, c’est un peu comme si tu devenais une montagne… forte… stable… qui ne peut pas tomber… garde ton dos bien droit… ta tête bien droite aussi et qui monte un peu vers le ciel… et relâche ton ventre… tes épaules et tes genoux… et maintenant tu peux respirer profondément… 3 – 4 fois pour te sentir comme la montagne… ferme tes yeux… détends ton visage… relâche tes mâchoires… et imagine que dans ton coeur se trouve une corde magique… d’or ou d’argent… ou de la couleur que tu veux… elle est magique, parce qu’elle peut s’étirer… s’étirer… sans jamais se casser… regarde comme elle est bien attachée… on dirait même qu’elle fait partie du coeur… eh bien tu sais ce que tu va faire avec cette corde ? Tu vas demander à papa ou maman de l’attacher bien fortement à son coeur… et comme ça… quand ils partiront au travail… ou que tu devras aller à la crèche ou à l’école… eh bien tu ne seras plus jamais séparé d’eux… Tu seras toujours relié à leur coeur et tu pourras toujours les sentir tout près de toi… et eux aussi… sauront toujours que tu es fort comme une montagne et stable parce que tu es relié à leurs coeurs et que c’est le lieu le plus sûr pour toi maintenant… Tu n’auras plus besoin d’être triste… de pleurer… de te mettre en colère au moment de la séparation… il te suffira de sentir la corde magique bien solide attachée à vos coeurs… et tu verras… comme tu te sentiras fort et content de ne plus avoir à te fâcher… Le coeur d’un enfant n’est jamais caché au coeur de ses parents … et si en plus tu sais que la corde magique est bien attachée… alors tu peux être un enfant heureux toute la journée… et quand tes parents rentreront… tu les verras aussi heureux que toi !… parce que chacun aura pu vivre ce qu’il devait… toi, tes jeux d’enfant et eux… leur travail… sans soucis !

Alors n’oublie pas cette corde magique… quand tu en auras besoin descends dans ton coeur et regarde comme elle est solide et bien fixée… et je suis sûre que tu pourras même la voir dans le coeur de tes parents…

Voilà… tu peux ouvrir tes yeux… prendre 1 ou 2 respirations profondes et retourner à tes jeux….

A bientôt !

Haut de page

Comptes à rendre

Comptes à rendre et règlements de comptes sont deux choses bien différentes et pourtant trop souvent j’ai le sentiment que bien des gens sont dans la confusion quant au sens de ces deux expressions. Il est écrit dans les textes sacrés qu’au moment de notre mort, nous aurons des comptes à rendre. Sera évalué ce que nous avons agi de bon dans le chemin de Dieu tout comme ce que nous avons agi en ignorant le chemin de Dieu. Nul ne pourra nous secourir, nul ne pourra agir en notre nom ! Nous serons seuls face à nos actions passées…. et plus rien de pourra être changé ! Nous aurons bel et bien des comptes à rendre ! Et si nous devenions conscients ? Et si nous sortions un tant soit peu de l’ignorance et de l’indifférence ? Et si nous ouvrions notre coeur à manifester plus d’amour et moins d’égoïsme ? Si nous arrêtions de ne voir que notre petite misère égocentrique et que nous regardions les Beautés de la vie ? Les chances offertes pour marcher sur le chemin de Dieu et non pas uniquement les moyens d’obtenir le plus rapidement possible fortune au détriment de nos voisins ? Si nous devenions conscients que nous sommes tous unis par une Force d’Amour invisible ? Ne serait-ce pas là une manière de rendre des comptes à la Vie ? Ne serait-ce pas un moyen d’honorer ce qui nous est prêté ? De démontrer que nous pouvons faire fructifier l’amour que nous avons reçu en héritage ? Que nous sommes dignes de cette vie et de ce qui nous anime ? Si nous apprenions à gérer notre capital « Amour divin », à l’utiliser judicieusement, à le placer là où il nous rapporterait le plus ? Qu’est-ce ce que cela signifierait ? Que plus nous donnons d’amour, plus nous laissons circuler cette énergie, plus nous en serons nourris. Plus riches nous serons !
L’époque de sur-consommation dans laquelle nous vivons est particulière dans le sens où il est difficile de rester centré, clair dans son esprit et ses propos, difficile de garder un sens critique sans pour autant se fermer au mouvement environnant. Difficile de ne pas tomber dans la confusion, la dispersion, l’égarement et l’illusion ! Et pourtant c’est la réalité de tant de gens ! Confusion quant au positionnement à prendre tant dans sa vie privée, professionnelle, sociale qu’affective ! Confusion quant à l’interprétation de ce qui est, de ce qui se dit tout autant que de qui est écrit ! Confusion entre comptes à rendre et règlements de compte ! La violence est encore très présente et utilisée abusivement pour tenter de faire régner sa propre loi. Et pourtant, jamais l’usage de la violence n’a généré la paix ! Alors que si nous avions un tant soit peu de courage pour regarder en face et humblement nos actions, il serait possible de vivre plus sereinement : en admettant nos erreurs, en acceptant les conséquences de nos actes, en cherchant un moyen de « racheter » nos manquements. Ici, dans notre société de sur-consommation, nous avons la possibilité de changer tant et tant d’aspects difficiles et douloureux entre personnes, entre contrées, pays, ethnies etc…. Il y a beaucoup de possibilités, d’opportunités au changement, encore faut-il les voir, les regarder, les accueillir et les agir ! Il n’est jamais trop tard pour changer son regard et ses actions quand bien même nous ne savons pas combien de temps il reste avant « les comptes à rendre ». Tant que la vie nous anime, nous pouvons agir !!!

Podcast et intermède musical: Comptes à rendre

Haut de page

Adaptation

Lorsque je regarde et médite sur ce qui se passe dans le monde, je suis surprise de constater combien l’adaptation à son environnement est difficile à l’être humain . Il semble en effet qu’il soit (l’être humain) plus enclin à attendre et exiger de l’environnement qu’il s’adapte à lui plutôt que l’inverse ! Comment imaginer qu’il soit possible de vivre avec les mêmes attitudes, les mêmes critères où que nous soyons ? Tant que l’homme ne sera pas prêt à changer, à oublier tout ce qu’il croit savoir, il lui sera difficile de vivre l’adaptation à son environnement . Difficile, oui, d’être en paix dans son coeur et dans ses agissements. Est-il possible d’appliquer les mêmes règles que l’on vive en campagne ou en ville ? Dans son milieu professionnel ou à la maison ? Avec des collègues comme avec ses plus proches ? Dans un pays sans guerre ou dans un climat de violence et de combats ? NON ! Non il est tout à fait inapproprié de garder la même attitude où que nous soyons ! L’adaptation est une qualité que l’homme semble oublier ! Il a tendance à l’attribuer à tout ce qui lui est extérieur ! Comme si la nature devait s’adapter pour lui procurer ce qu’il veut comme il le veut pour assouvir ses désirs et non pas d’apprendre, lui, à vivre dans le respect de la nature et apprendre à satisfaire ses besoins ! Il attend que la terre entière change pour combler ses attentes, plutôt que de chercher comment tirer le meilleur de l’environnement dans lequel il évolue ! Un exemple frappant est d’observer combien l’homme est enclin à appliquer ses croyances aux autres. Combien l’homme attend que tous les autres sur la terre adoptent ses visions en terme d’économie, de politique, de nutrition, de pratique spirituelle, vestimentaire ou professionnelle ! Aberration pure et ignorance ! L’adaptation est une attitude qui devrait être naturelle ! Si nos premiers ancêtres ne s’étaient pas adapter à leurs nouveaux environnements, ils n’auraient tout simplement pas survécus ! L’intelligence est plus aiguë aujourd’hui mais la connaissance ancestrale bien moindre ! Le savoir croit supplanter la Sagesse ! Or l’adaptation à son environnement est du domaine de la sagesse à mon sens et non pas du domaine de l’intelligence ni du savoir !

Podcast et intermède musical: Adaptation

Haut de page

Le repos de l’âme

On parle souvent du repos de l’âme lors du décès de quelqu’un, mais ne serait.il pas souhaitable de s’intéresser au repos de l’âme lors de notre vivant ? En ce qui me concerne, je crois que c’est fondamental, voire même, de l’ordre d’un engagement à honorer ! Oui, j’ai la conviction profonde qu’il appartient à tout individu de se donner les moyens de vivre le plus possible en paix dans son coeur. De vivre sans entretenir les haines, les conflits, les querelles entre individus, tribus ou nations.
Est-il possible d’imaginer obtenir la paix en déclarant la guerre à quelqu’un ? Est-il possible d’imaginer vivre sereinement avec ses voisins si la jalousie, la convoitise, les jugements, le commérage emplissent les coeurs ? Est-il possible de rejeter, juger, critiquer sans entretenir un sentiment d’animosité en son coeur ? Non, je ne le crois pas. Toutes ces attitudes ne peuvent pas préparer le repos de l’âme !
Il est certes bien plus difficile de prendre du temps chaque jour pour pacifier son propre coeur, pour méditer, prier, poser un regard bienveillant sur autrui, que de se voiler la face et de chercher un coupable à l’extérieur. Aussi longtemps que le regard est tourné à l’extérieur, à juger les autres, à médire, à critiquer, rien ne peut se faire à l’intérieur du coeur. Rien si ce n’est maintenir un carcan autour du coeur !
Le repos de l’âme se prépare chaque jour. Nous pouvons en bénéficier quotidiennement pour autant que nous soyons conscients des actes que nous posons et des conséquences engendrées, ainsi que de notre engagement à les assumer. Si nous polissons notre coeur, chaque jour, en agissant simplement plutôt qu’en réagissant émotionnellement, en accomplissant nos tâches avec plaisir plutôt que sous la contrainte, en nous positionnons en égal plutôt qu’en juge, en servant plutôt qu’en exigeant des autres, alors il y a bien des chances pour que notre âme trouve le repos ! Je crois que la parole « Tu aimeras ton prochain comme toi-même » est très explicite pour l’obtention du repos de l’âme ! Aimer ce qui est en soi, c’est reconnaître et aimer ce qui est aussi dans l’autre ! DIEU ! C’est en Lui que nous pouvons trouver le repos de l’âme !
« Nulle âme n’acquiert rien sans contrepartie, mais nulle n’est chargée du chargement d’une autre. Vers votre Seigneur s’opèrera votre retour ; il vous informera de l’objet de vos différents. » Coran VI,164

Podcast et intermède musical: Le repos de l’âme

Haut de page