Archives de tags | Shams de Tabriz

Nourrir sa relation à Dieu

Nourrir sa relation à Dieu est fondamentalement important pour réussir à traverser les tourmentes auxquelles chacun est confronté. C’est du moins ce que la vie m’enseigne jour après jour ! Consacrer du temps à la relation que nous entretenons avec Dieu est la voie la plus directe pour réussir la relation que nous entretenons avec nous-même et naturellement avec les autres !
Shams de Tabriz dans une des Quarante Règles de l’Amour dit ceci : « L’intellect relie les gens par des noeuds et ne risque rien, mais l’amour dissout tous les enchevêtrements et risque tout. L’intellect est toujours précautionneux et conseille : « Méfie-toi de trop d’extase ! » Alors que l’amour dit : « Oh, peu importe, plonge ! »
Oui plonger dans l’amour divin sans se soucier du temps qui s’écoule, sans se demander : « mais quand vais-je « manger » si je passe tant de temps à nourrir ma relation à Dieu ? » En réalité, c’est Dieu qui me nourrit dans la relation que j’entretiens avec Lui lorsque je j’accepte de passer mon temps avec Lui plutôt que de nourrir mon égo et essayer de briller aux yeux des autres. Nourrir sa relation à Dieu revient à laisser l’Amour gouverner sa vie plutôt que la peur. C’est ne pas analyser tous les faits et gestes de son conjoint, ses enfants, ses voisins, ses collègues, ses supérieurs ou ses « amis ». C’est regarder au plus profond de soi, ce qui peut réellement être amélioré dans la qualité d’amour à offrir à son entourage, quel qu’il soit ! Sans compter, sans calculer ni attendre un quelconque profit. C’est plonger dans l’Océan d’Amour de Dieu sans aucune crainte.
Nourrir sa relation à Dieu, c’est prendre le risque de réussir pleinement Sa Vie ! C’est se nourrir de Son Âme avec conscience avant de nourrir son corps. C’est remettre de l’ordre dans les priorités qui gèrent et génèrent la vie. C’est prendre soin des relations que nous tissons et entretenons tout au long de notre parcours terrestre. C’est simplement laisser l’Amour ETRE le maître ! L’Amour est ce qui prend soin du bien-être de l’autre, qui veille à ne pas exclure ni à imposer son point de vue. C’est TOUT ce qui constitue la nature profonde de l’homme ! Nourrir sa relation à Dieu c’est vivre simplement aujourd’hui comme étant le plus beau jour de sa vie quand bien même c’est un jour ordinaire en apparence. Parce que « ma vie » est faite d’aujourd’hui uniquement ! Hier n’est plus et demain n’est pas encore! Aujourd’hui est le plus beau jour qui m’est donné pour nourrir ma relation à Dieu et pour rendre Grâce !

Podcast et intermède musical: Nourrir sa relation à Dieu

Haut de page

Prendre le temps d’aimer

La plupart des gens vivent aujourd’hui dans un rythme effréné, sollicités qu’ils sont par ce qu’ils ont eux-mêmes mis en place ! Il ne faut manquer de rien et surtout rien manquer ! Il faut faire au moins autant que le voisin, le mieux étant tout de même d’en faire plus … il faut obtenir les meilleurs résultats, être le plus compétitif en affaires, le mieux placé, le plus riche, le plus grand, le plus fort, le plus…… et encore plus…. au point que ces gens-là n’ont plus le temps d’aimer. Plus le temps d’aimer autre chose que leur course folle et les résultats obtenus ou visés !
Or, aujourd’hui justement, ce qui manque le plus à la société, c’est de prendre le temps d’aimer ! Prendre le temps d’aimer qui nous sommes, ce que nous faisons, ce que nous voyons, ce qui nous entoure, nos proches, nos voisins. Prendre le temps d’aimer être en compagnie des autres, prendre le temps d’apprécier ce qui nous est confié ! Prendre le temps de dire à ceux que nous aimons que nous les aimons, prendre le temps de s’arrêter quelques minutes pour savourer la vie, célébrer un lever de soleil, un vol d’oiseau, écouter avec ravissement le chant d’un oiseau, le murmure de l’eau. Prendre le temps de s’émerveiller de l’envol des feuilles colorées en automne, ou de la vie qui s’éveille au printemps… juste prendre le temps d’aimer ce qui est et de sentir ce que cela procure au fond du coeur et de l’âme !
Que se passe-t-il réellement lorsque nous prenons le temps d’aimer ? Prenons le temps ici, de revoir une situation pour laquelle nous avons pris le temps d’aimer.
Nous a-t-il manqué du temps dans la journée ? NON ! Qu’avons-nous gagné en prenant le temps d’aimer ? En quoi avons-nous été plus riche en prenant ce temps ? Que s’est-il passé dans notre coeur, dans notre âme ? L’amour a-t-il grandit en nous ? La joie s’est-elle éveillée ou manifestée ? Le bonheur n’a-t-il pas envahit notre être tout entier ?
Et si nous pensons à une situation où nous n’avons pas pris le temps d’aimer que voyons-nous ? Que ressentons-nous ? Comment sommes-nous lorsque nous ne prenons pas le temps de nous aimer ni même d’apprécier ce qui nous entoure ? La joie est-elle au rendez-vous ? Et le bonheur où est-il ?
Que pouvons-nous tirer de ces constats ? Pouvez-vous, comme moi, dire que ne pas prendre le temps d’aimer conduit au conflit, à la colère, à l’irritabilité, au stress ? Que ce qui fâche en fait c’est de se retrouver confronté à ses propres illusions !
Prendre le temps d’aimer chaque situation, nous permet de laisser mourir ce qui n’a plus court : nos illusions ! Sans rancune, sans besoin de combat ni de lutte ! Et alors comme par magie, l’amour grandit en nous ! La paix se fait à l’intérieur ET à l’extérieur ! Pourquoi dès lors se priver de prendre le temps d’aimer ce qui est pendant qu’il est encore temps !
Rappelons-nous la règle de la Religion de l’Amour de Shams de Tabriz : Il y a pour chacun, un temps pour aimer et un temps pour mourir !

Podcast et intermède musical: Prendre le temps d’aimer

Haut de page

Leçon de sagesse

Grande leçon de sagesse que nous donne ici Shams de Tabriz, tirée des quarante Règles de l’Amour.
Leçon qui pourrait déstabiliser mais qui, si nous prenons le temps de la méditer, de l’appliquer dans notre quotidien, donne une force et des ressources insoupçonnées.
Leçon de sagesse valable à toutes les époques et toutes les étapes de la vie.
En ces temps de grandes revendications partout dans le monde, il me paraît important de pouvoir s’interroger sur nos propres revendications intérieures et extérieures !
Sommes-nous, dans nos revendications, en accord avec la Vérité divine ? Sommes-nous cohérents et vrais dans notre rapport au Divin ? Sommes-nous conscients que nous formons un TOUT avec l’ensemble des êtres peuplant notre monde ?

Voici ce que nous livre cette leçon de sagesse :

« Rien ne devrait se dresser entre toi et Dieu. Ni imam, ni prêtre, ni maître spirituel, pas même ta foi.
Crois en tes valeurs et tes règles mais ne les impose jamais à d’autres.
Sois ferme dans ta foi, mais garde ton coeur aussi doux qu’une plume.
Apprends la Vérité, mon ami, mais ne transforme pas tes vérités en fétiches. »

Podcast et intermède musical: Leçon de sagesse


CD disponible sur Amazon

Haut de page