Archives de tags | Shemsi

Mourir dans l’amour pour demeurer vivant

Comment croire que la « vraie vie » est celle de ce monde fait d’égoïsme, de violence, de conflits et de guerres, de mépris et de haine, de profits personnels au détriment de l’amour ?
Lorsqu’on me demande qui je suis réellement dans la vraie vie, je reste sans voix, tout simplement parce que la vraie vie n’est pas celle de ce monde sans amour autre que celui que chacun a pour lui-même ! NON pour moi, la Vie est celle qui me demande chaque jour, chaque instant, (bien que ça ne soit pas toujours facile) de reposer dans l’amour, d’agir à partir de l’amour, d’utiliser l’essence dont je suis nourrie pour vivre dans ce monde et avec les autres.
Mourir dans l’amour pour demeurer vivant est une tâche difficile et pourtant celle qui me procure le plus de paix. Mourir dans l’amour m’invite à ne pas me prendre pour le nombril du monde, pour ce qui compte le plus sur terre, pour la priorité absolue. Mourir dans l’amour me rappelle, plusieurs fois par jour, que si je n’agis pas depuis le centre de mon coeur, je meurs à « la vie éternelle »,  à la vraie vie. Je m’égare dans les méandres de l’égo et cela ne cause que mal-être et souffrance autour de moi et en moi.
Mourir dans l’amour pour demeurer vivant est un thème qui mérite méditation. C’est une interrogation que chacun peut et devrait se poser. Nous pourrions traduire en ces termes : mourir à soi-même dans l’Amour de Dieu pour demeurer vivant par Son Amour et dans Son Amour. N’avons-nous pas été créé à Son image (bien qu’Il n’ait pas d’image) ? Ne sommes-nous pas issus de l’immensité d’Amour de la Grande Félicité ? Alors s’abandonner dans Sa lumière d’amour en toute confiance, assure à quiconque y parvient, de demeurer vivant, conscient de Sa nature profonde et libre de l’enchainement à l’égo. Appliquer cela dans son quotidien, j’en suis persuadée, libère l’Amour sur terre pour tous les êtres.
La raison de l’homme sur terre, n’est-elle pas de manifester la splendeur d’Amour de Dieu, quelles que soient les circonstances environnantes ? N’a-t-il pas été confiée à l’homme la tâche d’être le miroir de Dieu, le reflet de Sa Beauté et de Sa Générosité ? La Grandeur et la pureté de Son Amour ? Le témoin vivant qu’il y a une Raison en chacun et une place juste pour tout ce qui EST ?
Mourir dans l’amour pour demeurer vivant est, tout simplement, une invitation à ETRE conscient en Dieu.

Podcast et intermède musical: Mourir dans l’amour

Haut de page

Pour garder un ami

Nous avons tous des amis. Des amis que nous croyons connaître, certains que nous connaissons peut-être bien, d’autres que nous apprécions beaucoup ou simplement des amis que nous nommons comme tels, mais qui, finalement ne le sont pas parce que nous ne les connaissons pas. C’est le cas des amis virtuels, des amis que nous croisons ponctuellement ici ou là, des êtres qui nous sont sympathiques avec qui nous aimons bavarder mais avec qui nous ne « vibrons » pas vraiment. Et puis il y a quelques amis, peu nombreux, avec qui nous nous sentons proches, avec qui nous « vibrons ». Ces êtres qui nous fascinent, qui nous font gravir des sommets que nous ne nous sentirions pas capables de gravir seuls. Je veux dire, des sommets intérieurs, des prises de conscience qui nous ouvrent les yeux sur certains aspects de la vie ou de nous-mêmes. Ces êtres que nous avons l’impression de connaître depuis toujours ! Ils nous paraissent comme Joseph, beaux, purs, lumineux ! Ces amis-là sont précieux. Pour garder un ami il importe de connaître son essence et si nous voulons ne pas le perdre, nous devons apprendre à le regarder au-delà de l’apparent !
Combien de fois ne vous est-il pas arrivé de perdre un ami pour une seule action déplaisante ? Combien de fois celui qui vous paraissait beau comme Joseph n’est-il pas retombé hors de votre champ de vision et n’a-t-il pas perdu toute sa beauté à vos yeux pour vous paraître laid et déplaisant ? Et vous l’avez perdu pour une seule action accidentelle ! Pourquoi ? Parce que vous ne l’aviez pas bien connu, pas pénétré dans son essence ! Pour garder un ami, il faut donc se voir parfaitement l’un l’autre et dépasser les qualités bonnes et mauvaises qui sont accidentelles en chacun, pénétrer dans sa pure essence (la sienne tout autant que la nôtre) et reconnaître que les qualités que chacun se donnent ne sont en réalité, pas les véritables !
Pour connaître véritablement quelqu’un il faut dépasser les faits bon et mauvais et chercher quelle est son essence et sa réalité ! (Rûmî)
Pour garder un ami, il importe donc d’arrêter de s’identifier à l’égoà la forme, à l’image ou à l’identité et de concentrer son attention sur la réalité de l’ami, sur son essence. Il nous appartient de reconnaitre que la nature, l’essence qui nous constitue n’est pas ce corps, cet égo, cette forme ou ces émotions, mais bien l’Essence divine, Pure manifestation de la Grande Félicité, Pur Amour. L’Essence incommensurable de tous les possibles, au-delà des formes, de la matière et du temps ! Au-delà de l’image et de l’identité qui caractérisent chacun !
Pour garder un ami il importe de pénétré son essence au-delà des qualités bonnes et mauvaises qui sont accidentelles en chacun !

Podcast et intermède musical: Pour garder un ami

Haut de page