Archives de tags | Shemsi

La vérité

Quand on parle de vérité de quelle vérité parle-t-on au juste ? De la vérité par rapport à notre expérience de vie, de la vérité qu’une autorité à décidée ou de la Vérité de l’âme ? Y a-t-il une vérité plus importante qu’une autre ? Y a-t-il plusieurs vérités ? Y a-t-il des vérités propres à certaines cultures, croyances ? Qui détient LA vérité ? Ne confondons-nous pas parfois vérité et opinion ? Vérité et croyance ? Vérité et projection personnelle ? Vérité et pouvoir ?
Tout d’abord, je crois qu’il y a au moins autant de vérités que d’individus ! Oui, tous nous avons une expérience de vie différente et donc des points de vues différents, des besoins différents, une compréhension différente en fonction de notre expérience de vie et de nos croyances. Ce qui est vrai pour quelqu’un peut être tout à fait erroné pour quelqu’un d’autre ! Les conditions dans lesquelles nous vivons définissent aussi la notion de vérité quant à certains sujets. Par exemple, si nous vivons dans un pays en guerre ou en perpétuel conflit politique, la vérité du point de vue sécurité ou alimentaire ne sera pas la même que si nous vivons dans un pays calme, stable politiquement et équilibré. Si nous vivons dans un pays en voie de développement ou dans un pays dit riche notre expérience quotidienne, donc notre vérité, ne sera pas la même ! Quant à la vérité imposée par une autorité quelle qu’elle soit, n’est pas forcément une vérité absolue ! La vérité de l’âme, est la seule vérité égale pour tous les êtres. Pourquoi ? Parce que tous, nous sommes issus du même « moule » énergétique. Tous nous sommes constitués de la même fibre lumineuse d’Amour, de la même Source divine. Quelles que soient nos appartenances religieuses ou croyances, tous nous recherchons les mêmes buts dans la vie : Le bonheur, l’amour, la sécurité, la paix de l’âme ! Tous nous aspirons à retrouver un état d’union, même si beaucoup ne savent pas d’union avec qui ni avec quoi ! Le plus souvent cette recherche se fait à travers une relation amoureuse ou du moins espère être assouvie dans la relation amoureuse. Hors, nous le savons tous fort bien, ça n’est pas souvent le cas ! Alors où se trouve la Vérité ? Elle se trouve là où se trouve le trésor caché, dans le silence du coeur ! Oui, la vérité ne se trouve QUE dans le silence du coeur ! Alors qu’est-ce que ça signifie que de dire la vérité ? Dire la vérité par rapport à quoi, à qui ? Que faisons-nous lorsque nous « disons la vérité » ? Sommes-nous en train de dire la vérité de ce que nous percevons, de ce que nous croyons, de ce que nous pensons, de ce que l’autre attend d’entendre ou de ce qui EST à l’intérieur de nous, dans le silence de notre coeur ? Disons-nous la vérité qui plaît et qui fera que nous serons aimés ou disons-nous la vérité que nous ressentons réellement ? Dirons-nous une vérité partielle qui nous arrange pour nous tirer d’une situation délicate ou dirons-nous une vérité qui ne sera pas forcément à notre avantage, parce qu’elle risque de déplaire à l’autre et nous faire « perdre » quelque chose, mais sera pourtant la vérité avec laquelle nous vibrons au fond de notre coeur ? Et lorsque nous demandons à un enfant de dire la vérité, qu’attendons-nous exactement de lui ? Sa vision n’est pas identique à celle de l’adulte et nous le savons bien pour avoir été enfant…
Complexe est la question de la vérité et pourtant simple pourrait être le rapport entre les êtres si chacun essayait de comprendre le point de vue de l’autre et le respectait ! La vérité ne serait pas aussi controversée et tout irait beaucoup mieux dans le coeur des hommes et dans le monde ! Combien de fois n’entendons-nous pas deux histoires différentes pour une même situation vécue par deux personnes ? Combien de fois pouvons-nous nous demander si les partenaires d’un couple vivent vraiment ensemble les mêmes expériences, lorsqu’ils parlent de quelque chose d’intime ? Pourtant chacun dit la vérité en fonction de son expérience émotionnelle, psycholoqique et/ou spirituelle !
Et vous quel regard posez-vous sur la vérité ? Qu’attendez-vous de quelqu’un lorsque vous lui demandez de dire la vérité ?
Au-delà de tout jugement, comment vous engagez-vous face à la vérité ? Vivez-vous le plus souvent en état de vérité intérieure ou vivez-vous en état de vérité qui vous arrange ?

Podcast et intermède musical: La vérité
Cd disponible sur Amazon

Haut de page

Etre Dieu en Dieu

Etre Dieu en Dieu est une notion bien abstraite pour beaucoup d’entre nous. J’aimerais tenter de vous rendre plus accessible cette notion, pourtant si évidente, à l’aide d’une métaphore. Imaginez que notre corps soit tel un photophore et que la lumière qui brille à l’intérieur soit une manifestation de Dieu. La Source (DIEU) étant pure Lumière contenant tous les photophores, toutes les formes matérielles que notre monde contient et que contiennent tous les univers ! Océan de Lumière infini, Dieu, Lumière si intense à la vibration si rapide que la vibration lente et dense du photophore que nous sommes ne peut voir ni même imaginer !  Voilà pour le décor !
Etre Dieu en Dieu signifie que Dieu qui anime le photophore que nous sommes, la lumière contenue dans notre photophore, est une parcelle de l’immensité de pure Lumière divine et que cette infime partie de Dieu rend notre photophore vivant dans l’immensité de l’Océan de Lumière ! Comme un photophore peut être plus ou moins transparent, plus ou moins opaque, plus ou moins épais, la lumière qui se dégagera de lui sera proportionnelle à sa densité. De même pour nous ! Plus nous aurons de tensions, de luttes, de répulsions, de conflits intérieurs plus faible sera la lumière se dégageant de notre photophore et plus difficile sera la prise de conscience que nous ne sommes pas le photophore mais bien la lumière qui brille à l’intérieur indépendamment de l’aspect du photophore et que nous ne sommes pas séparer, étrangers les uns des autres puisque nous voguons tous sur le même Océan ! Laisser Dieu être Dieu en nous, signifie donc devenir conscients que nous sommes une manifestation de Dieu qui expérimente la lumière à travers une forme physique ! Nous pourrions imaginer que plus la lumière brille plus le photophore se nettoie, un peu comme une vitre de cheminée quand le feu est assez intense pour brûler la suie collée sur le verre ! Moins le tirage est bon moins dense est le feu et plus les parois s’encrassent ! Plus nous laissons briller la Lumière de Dieu en nous, plus propres sont nos parois et plus transparents nous pouvons être ! Nous pourrions aussi dire que plus la Lumière brille plus nous nous soumettons à sa danse, plus notre photophore devient souple et plus nous devenons Lumière et Danse divines ! Et alors nous nous approchons de la signification de « être Dieu en Dieu ». Un être spirituel faisant une expérience humaine ! Lumière intense filtrée par un photophore !
Si nous laissions Dieu prendre soin de Dieu en nous, photophore, nous pourrions dire un jour : »JE SUIS DIEU » et non plus : « je suis ce corps qui souffre, qui change, qui vieillit, qui se raidit et qui finalement mourra » ! Nous pouvons alors comprendre que la mort n’est qu’un changement de vibration, que le corps appartient au monde de la matière, à une vibration plus basse tout en étant issu de l’immensité de l’Océan divin et que Dieu en nous retourne simplement à son univers de vibration rapide et invisible à la matière ! Lumière dans la Lumière !
Donc la mort est un retour à la Source et non une séparation ! La mort est une célébration de noces divines !
Etre Dieu en Dieu c’est vivre consciemment l’union en Dieu tout en expérimentant les limites de la matière; c’est être conscient que RIEN ne peut nous séparer de Dieu puisque nous vivons en LUI et par LUI.

Podcast et intermède musical: Etre Dieu en Dieu


 

 

Cd disponible sur le Web : Enchanted Wind

 

Haut de page