Archives de tags | souffle

L’amour ne se détruit que par un autre amour

La voie du détachement dont nous parle Rûmî dans le chapitre No 39 du Livre du Dedans nous invite à choisir un meilleur ami que nous-même, à ne pas rester identifié à l’image que nous avons de nous-même, ni à nos émotions, nos peurs, notre identité ou nos désirs. Il nous explique l’importance de nous tourner vers l’amour de Dieu pour ouvrir notre coeur à l’Amour en ces termes : « L’amour ne se détruit que par un autre amour ». Nous le savons tous, nous en avons tous fait l’expérience au moins une fois dans notre vie ! Et très certainement n’avons-nous pas compris le sens profond de ces paroles ou de ce mécanisme ! Sinon, comment se fait-il que tant et tant de gens restent dans la revendication, dans des attitudes qui entretiennent le conflit, la haine, la méfiance ? Comment se fait-il qu’il soit si difficile d’ouvrir son coeur à l’autre, au respect, à la paix du coeur ? Comment se fait-il que l’homme continue de s’identifier à ce qu’il vit, à ce qui se passe autour de lui, à se nourrir de ses fantasmes, de ses désirs et de ses attachements aux choses et aux êtres ?
La voie du détachement est une voie par laquelle tu arrives à satisfaire tous tes désirs …. Personne qui a marché sur cette voie ne s’est jamais plaint. (Le Livre du Dedans) Cela signifie que si nous pouvons renoncer à l’attachement de nous-même, entrer dans la confiance et l’amour de Dieu, alors, rien, rien ne pourra plus nous extraire de cette union. Ni peurs, ni doutes, ni facteurs extérieurs. Il est vrai que la voie est semée d’embûches et d’obstacles, mais que sont-ils … d’où viennent-ils ? Ils viennent de nous seul ! De notre égo, de notre attachement à ce que nous croyons être la sécurité, le confort, la richesse, le bonheur ou la réussite …. Or, ça n’est que lorsque nous aurons pu abandonner tout ce à quoi nous nous identifions, que nous trouverons la paix du coeur, la sérénité, la véritable joie et l’abondance de l’Amour de Dieu ! Il deviendra dès lors possible de comprendre le sens profond de ces paroles : « L’amour ne se détruit que par un autre amour« .
La voie du détachement est celle qui nous permet de rejoindre la conscience de notre nature véritable, la conscience de QUI nous sommes en réalité, dans notre essence ! La voie qui nous révèle le secret de l’Eternité Ici et Maintenant, au plus profond de nos coeurs ! Elle nous révèle que nous possédons TOUT en nous, que nous n’avons besoin de rien d’autre que ce TOUT et qu’il nous appartient de nous en servir à chaque instant ! Nous sommes tous, dans notre essence, la chaleur du souffle d’Amour issu de l’immensité de la Grande Félicité.

Podcast et intermède musical: L’amour ne se détruit que par un autre amour

Haut de page

Prendre conscience

Ma réflexion aujourd’hui se porte sur la conscience que nous avons de ce qui se passe réellement en nous. Il me semble important que nous puissions nous pencher humblement sur ce qui est, tel que cela est, sans poser de jugement ou sans en avoir honte ni peur. Prendre conscience de l’état émotionnel par exemple et des tensions qui lui sont liées, ou de la colère latente, enfouie et déguisée voire mimétisée espérant ainsi ne pas avoir à la confronter et des tensions qui lui sont inhérentes. Prendre conscience signifie :  prendre le temps d’observer, de ressentir puis de constater les attitudes qui découlent de l’état observé.
Cela demande de la discipline au début, de prendre du temps sur autre chose, par exemple le temps passé à regarder la télé, ou à fumer une cigarette, ou siroter une bière… ou tout autre activité servant à combler un vide. Toutefois cela en vaut vraiment la peine ! Nous n’en sommes que plus libre intérieurement et spirituellement. Prendre conscience des tensions profondes et pouvoir les lâcher petit à petit ouvre l’esprit sur la véritable nature qui est la nôtre ! C’est un peu comme si nous pouvions renaître à une force nouvelle, à un fonctionnement simple et sain(t)… ou comme si le soleil pouvait à nouveau briller dans notre coeur, enfin dépourvu de tant de nuages amoncelés qu’on en oubliait presque que le soleil existait ! Bref, libérer les tensions profondes nous réserve une foultitude de surprises ! Je vous propose une méditation à pratiquer et vous encourage à prendre quelques minutes chaque heure pour faire un check de votre état intérieur : émotions – tensions ; contrariété – tensions ; stress – tensions ; respiration retenue – tensions… Chaque tension rencontrée peut être relâchée par la prise de conscience de sa présence et un relâchement du souffle, puis d’un relâchement physique. Prendre conscience des tensions les plus grandes au début est facile, accueillir les attitudes liées à ces tensions est primordial pour un changement efficace mais un peu plus difficile ! En prenant ces quelques minutes chaque heure, il devient alors possible de modifier notre comportement petit à petit, et les tensions plus profondes pourront alors être regardées et travaillées. C’est un travail de toute une vie, parce que rien n’est jamais vraiment acquis une fois pour toute. Mais honnêtement, sommes-nous identiques aujourd’hui qu’hier ? Prendre conscience de nos états intérieurs et de nos attitudes est un pas décisif sur le chemin de la libération ! C’est même LE pas qui nous permet d’avancer !

Haut de page

Méditation pour enfants

Une nouvelle rubrique s’est ouverte dans l’espace de ce blog : Méditation pour enfants ! Rubrique destinée aux enfants… pour les accompagner à grandir émotionnellement et spirituellement. J’y propose de courtes méditations que les enfants pourront écouter et pratiquer en tant que tel, le mieux étant bien entendu de pratiquer avec leurs parents, ou l’adulte qui s’occupe d’eux ! Il est primordial de donner la possibilité à un enfant de se construire émotionnellement et spirituellement, non pas à travers des théories mais bien plutôt à travers les expériences quotidiennes. Seul, il ne peut le faire ! Il a besoin d’un guide, d’un maître, d’un « éducateur », tout comme pour tout autre apprentissage ! Alors, à vous, parents, grands-parents ou responsables d’éducation, je propose de mettre en pratique avec les enfants, ces principes spirituels sous forme de méditations, d’histoires à raconter ou d’exercices en cas de crise. Les occasions sont nombreuses en une seule journée !!!
Il est important que l’enfant puisse apprendre à reconnaître ce qui se passe en lui. Apprendre à devenir conscient des mécanismes qui le freinent dans sa liberté spirituelle, dans sa respiration, dans son élan d’amour pur. Qu’il soit en colère, triste, agité, irritable, agressif ou totalement replié sur lui-même ne le laissez pas s’engluer (et vous non plus !) dans son magma émotionnel. Profitez de cette occasion pour « laver », purifier son coeur en utilisant le souffle. Respirez avec lui, soufflez les nuages de son coeur et du vôtre, gonflez des ballons d’amour, visitez les pièces de sa maison intérieure… utilisez l’exercice que vous sentez être le mieux approprié à la situation, cela ne vous prendra que quelques minutes et fera toute la différence pour la prise de conscience de chacun ! L’enfant pourra alors poursuivre sa vie d’enfant heureux et vous la vôtre tranquille et bienveillant, sans inquiétude. Tout le monde se trouvera grandi dans son coeur, et chacun pourra expérimenter l’immensité du ciel pur de la conscience quelques minutes par jour au début, puis de plus en plus souvent…. jusqu’à pouvoir gérer ses émotions, son mental et suivre la voix divine qui le guide !
L’enseignement spirituel n’attend pas pour être pratiqué, il devrait pouvoir être un acte naturel d’hygiène, au même titre que n’importe quelle méthode d’hygiène corporelle !
Rûmî dit : « L’enseignement est comme une lampe allumée qui donne un baiser à une lampe qui ne l’était pas encore, puis s’en va… »
Prendre un enfant dans ses bras, le serrer sur son coeur et partager avec lui le souffle divin, est le meilleur moyen de transmettre l’enseignement !

Méditation pour enfants

Haut de page