Archives de tags | univers

Tu crois n’être qu’un petit corps

Tu crois n’être qu’un petit corps, mais en toi se déploie le macrocosme et tu es le Livre évident par les lettres duquel ce qui est Caché devient manifeste. (Rûmî)

Cette constatation de Rûmî est capitale pour le cheminement de l’homme sur terre. Pour la compréhension du sens de sa présence ici-bas. Pour qu’il puisse se remémorer, se rappeler de sa véritable nature, la Source d’Amour pur dont il est issu ! Pour qu’enfin il se rappelle qu’il est invité à expérimenter la magnificence divine, expérimenter la puissance de l’Amour divin. Qu’il est invité à faire le choix de ce qu’il veut réellement manifester : la peur liée à sa condition humaine et émotionnelle ou la confiance et la foi en l’Amour divin présentes au plus profond de lui !
Si l’homme avait conscience de QUI il est, il saurait, sans l’ombre d’un doute, qu’il peut tout et qu’en lui se trouvent les révélations du mystère divin ! Si l’homme prenait conscience que ce qu’il vit à l’intérieur de lui se manifeste au dehors, il lui deviendrait alors plus aisé de modifier ses pensées, son comportement et ses agissements. Si l’homme était conscient de l’impact de ses pensées, non seulement pour sa vie, mais pour tous les êtres, il y aurait de fortes chances pour qu’il y prête plus d’attention et qu’il choisisse vraiment ce qu’il veut vivre, expérimenter et dans quel monde il choisirait de vivre ! Tu crois n’être qu’un petit corps… et pourtant le fonctionnement de l’univers y est expliqué. L’inter-action entre nos organes n’est-elle pas similaire à celle de notre système solaire ? N’y a-t-il pas une perfection dans l’équilibre de nos différents systèmes physiologiques tout comme il y en a une dans l’équilibre de l’univers ? L’importance de chaque cellule, de chaque molécule y est démontrée ! Aucune cellule ne peut vivre par elle-même en dehors du corps et nous nous interrogeons sur notre appartenance à Dieu ? Nous doutons de la perfection d’amour divin alors que nous avons et vivons en nous cette perfection ? Que manque-t-il à l’homme ? RIEN ! Osons donc regarder au plus profond de notre coeur, osons écouter ce qui se vit réellement au-delà des émotions ! Prenons le temps de faire silence et de célébrer les merveilles qui n’attendent qu’à être manifestées ! Il n’appartient qu’à chacun de nous de choisir la manifestation du plus Beau de ce Qui EST en nous !
Je suis convaincue que notre corps est bel et bien une représentation du macrocosme. Convaincue que tout ce qui se passe à l’intérieur : peur, maladie, stress, ignorance de Qui nous sommes… a des répercutions à l’extérieur pour ne pas dire que ce que nous vivons à l’extérieur n’est que le reflet de ce qui se vit à l’intérieur ! Ainsi donc, comment imaginer la paix dans le monde possible quand à l’intérieur un conflit perpétuel règne ? Conflit d’identité : être ou paraître ? Conflit d’appartenance et de profit : matériel ou spirituel ? Tout ce que nous réglons ou ré-harmonisons sur le plan physique à des répercussions sur le plan mental/émotionnel et spirituel, comme tout ce qui se délie sur le plan mental/émotionnel a des répercussions sur les deux autres et ce qui se clarifie sur le plan spirituel, épanoui l’être tout entier et sert au Grand Tout… à tous les univers contenus dans l’univers !

Podcast et intermède musical: Tu crois n’être qu’un petit corps
Haut de page