Tempête dans une flaque d’eau

Je ne sais ce qui a suscité en moi cette réflexion… toujours est-il qu’elle s’est installée comme une évidence.
Marchant par temps sec et ensoleillé je ressentis ces images en mon âme: un homme s’agitant, créant une tempête dans une flaque d’eau! J’observai cette sensation, regardant se dérouler les images… et laissant émerger la réflexion que voici:
Il est bien facile de se sentir invincible alors que nous créons une tempête dans une flaque d’eau, de se prendre pour un super-héros, un vaillant conquérant, sauvant le monde de tous ces maux… tels les Lilliputiens s’imaginant que leurs petits liens suffiraient à maintenir Gulliver prisonnier! Quelle illusion!
Mettre fin à une tempête par nous-même créée, n’a rien d’extraordinaire! Entrer et sortir d’une flaque d’eau non plus… Il se trouve que la Vie et ce qui la soutient est comparable à un Océan infini et que l’homme n’est comparable qu’à un minuscule fétu de paille, balloté par le courant,  petit microbe accroché à l’écume de l’Océan… Est-il toujours aussi invincible et conquérant… décidant de ses actions? Vu comme ça bien évidemment : NON! Il ne peut rien par lui-même contre le mouvement naturel de l’Océan, il ne peut ni influencer le courant, ni la force des vagues, ni même l’écume sur laquelle il est accroché! Il en est bien au contraire dépendant ! Si l’Océan est le monde invisible, le monde divin, l’écume, elle, en est le monde matériel dans lequel nous vivons… croyez-vous dès lors que l’homme peut vraiment prétendre à sauver le monde de la tourmente??? A-t-il autre chose à faire que de se soumettre à cette Grandeur???

Podcast: Tempête dans une flaque d’eau

Haut de page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *