Dame araignée

Dame araignée, de tes longues pattes effilées tu tisses, brodes, accomplis des chefs d’oeuvre d’une beauté et d’une délicatesse incomparables. Telle une dentelière habile et leste, maniant avec dextérité ses fils, tes créations naissent, fragiles en apparence et pourtant robustes pour capturer tes proies. Pratiquement invisibles, tes toiles sont tendues aux meilleurs endroits, stratégiques, inévitables. Tu as l’art de les disposées sur les trajectoires connues de tes proies, là où le danger ne semble pas exister. L’inattention, la distraction, l’errance ont raison d’elles. Habile, persévérante, confiante et patiente sont quelques-unes de tes qualités. Tu agis si rapidement qu’il n’est pas forcément évident de te voir à l’oeuvre… et pourtant..! La transparence de tes toiles laisse croire que la voie est libre… tu es aussi bonne illusionniste que tisserande ! Tu me fascines et j’aime me laisser enseigner par toi ! Tu me donnes à méditer encore et encore…
Je ne peux m’empêcher de voir l’égo dans le rôle de Dame araignée. Habile, prompt, ingénieux, patient et persévérant, audacieux, illusionniste, précis il tisse inlassablement piège après piège ! La toile d’araignée de l’égo est aussi peu visible à l’oeil distrait de l’homme et tout aussi robuste pour le maintenir à sa merci, que celle de dame araignée ! L’égo ne s’embarrasse pas, il crée ses pièges avec dextérité et facilité déconcertante, fait preuve d’une créativité débordante et est maître illusionniste incontesté ! Il arrive à faire croire à l’homme qu’il est parvenu à l’illumination ou du moins au seuil de la conscience par le simple reflet d’un rayon de soleil sur une goutte de rosée ! Il se déguise en Sauveur alors qu’il vient de vous capturer, de vous immobiliser ! Il vous fait voir le ravin auquel vous avez échappé grâce à sa toile ! Il a l’air si sincère, si dévoué… Il vous hypnotise pour mieux vous dévorer ! Les fils qu’utilise l’égo pour son tissage, sont les fils des émotions : colère, susceptibilité, impatience, envie, jalousie, contrariété, jugement, attachement, croyances, dépendances, ignorance etc… Il les manie avec un doigté déconcertant !
Ce qui est vrai pour l’araignée, l’est tout autant pour l’égo. L’un comme l’autre ne peuvent capturer que de petites proies ! Celles qui sont vulnérables, inconscientes, insouciantes, distraites ou faibles… Ils ne peuvent, ni l’un ni l’autre, espérer capturer un gros gibier ! Ils peuvent faire preuve de tout leur talent, ça ne résistera pas à la force du plus Grand ! Si l’Homme s’éveillait… l’égo n’aurait plus pouvoir sur lui, il ne pourrait plus l’illusionner ni même l’impressionner ! Il deviendrait un simple habitant inoffensif. Il serait libre, l’égo !
Un royaume ne peut avoir qu’un seul Roi !

Podcast: Dame araignée    Intermède musical: Kayhan Kalhor

Haut de page

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.