Embrasser l’immensité


Embrasser l’immensité est un premier pas en direction de la reconnaissance de l’UNIQUE. Un premier pas qui nous permet de ressentir ce lien invisible avec le TOUT. Ce premier pas qui nous rappelle (ou nous adresse un nouvel appel) que nous sommes UNIS à la Source, que nous ne sommes jamais séparés d’Elle puisque nous procédons d’Elle comme la goutte d’eau de l’océan. Quoi que nous fassions, qui que nous soyons, quelles que soient les expériences que nous vivons, traversons, nous sommes toujours et resterons à jamais unis à Elle : LA Source Divine ! Nous ne sommes pas les expériences, les situations, l’identité vécues ici-bas, nous sommes une manifestation de DIEU !
Embrasser l’immensité est par exemple ce geste spontané d’ouverture des bras en croix, en signe d’acceptation et de gratitude, face à un paysage grandiose, au sommet d’une montagne, dans le désert, au bord de l’océan, en lisière de forêt, face à un lever ou coucher de soleil. Il y a tant et tant d’opportunités que finalement peu importe le lieu où cela ce passe quand bien même c’est chez vous, dans votre cadre habituel. C’est un état de Grâce ! Un état qui transporte et ne laisse plus de place au mental pour quelques secondes qui paraissent une éternité. Justement, une éternité parce que le temps n’existe plus, le moi n’est plus. Seul LUI reste : DIEU ! Et pour quelques secondes d’éternité, nous re-co-naissons (nous naissons à nouveau à) Sa seule Présence !
Embrasser l’immensité c’est s’anéantir sans retenue, en Dieu. C’est prendre conscience que ce monde est induit par Lui, qu’il lui est soumis et que tout ce qui s’y déroule, est la réalité de ce monde. Il devient possible de pré-sentir qu’en aucun cas nous sommes ce que nous expérimentons ni qui nous représentons. L’identité que nous portons dans ce monde n’est valable que dans ce monde, nous ne sommes pas cette identité, nous la représentons c’est tout. Nous sommes et resterons éternellement une émanation de LA SOURCE DIVINE. Par exemple, ce monde-ci est comparable à un immense théâtre ou chacun a un rôle bien précis pour une représentation donnée. Les acteurs ne sont pas les personnages qu’ils jouent, ils ne sont que des représentants desdits personnages. Ou nous pourrions dire que le corps physique est comparable à l’habit de l’âme. Le vêtement bouge parce que l’âme anime le vêtement, ce n’est pas l’habit qui anime l’âme ! Au moment de la mort, le vêtement se retire, l’âme elle, ne meurt pas, elle reste unie à LA SOURCE.
Embrasser l’immensité c’est prendre conscience que nous sommes UN avec l’Immensité du visible et de l’invisible.
Je vous site un extrait du Livre du Dedans : Ainsi lorsque l’amour de Mansûr pour Dieu fut sans limites, il devint son propre ennemi et anéantit son moi. Il dit : »Ana’l Haqq », Je suis Dieu : « Je suis devenu anéanti, Dieu seul reste. »  C’est là une extrême modestie et une extrême humilité parce que ce cri signifie : « Lui seul est. » Extrait du chapitre 52.
Embrasser l’immensité c’est dire OUI à la Vie sans rien attendre en retour sachant que nous sommes UN avec elle ! C’est accueillir tout ce qu’elle nous propose sans se soucier de « pourquoi » ni de « comment » !


 

 
Haut de page

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *