Destin fixé par Dieu

La créature décide, et elle ne connait pas le destin; la décision de la créature ne ressemble pas au destin fixé par Dieu. (Le Livre du Dedans, ch 44)

Pour illustrer ces quelques mots, voici l’histoire de Omar, compagnon du Prophète (sur lui le salut et la paix), lorsqu’il est devenu croyant.
Omar était un vaillant guerrier. Il avait la réputation d’un être fort, courageux qui ne reculait devant rien. Il sortait toujours vainqueur des batailles. Un jour il décida d’aller voir Mohammad pour lui trancher le cou; il avait surprit sa soeur lisant le Coran et n’était pas d’accord avec ce qu’il avait entendu. Il était persuadé que lui seul décidait…. Il partit donc, son épée à la main pour l’exterminer. Alors qu’il se dirigeait vers la mosquée, l’ange Gabriel (sur lui le salut) apporta cette révélation à Mohammad (sur lui le salut) :  » Voici Omar qui arrive pour se convertir à l’Islam; prends-le sous ta sauvegarde. » Lorsque Omar franchit la porte de la mosquée, il vit qu’une flèche de lumière volait de Mohammad et pénétrait dans son coeur. Il tomba inanimé. L’affection et l’amour naquirent dans son coeur, et à son réveil il dit : » ô Prophète d’Allah, maintenant expose-moi la foi et dis-moi les mots bénis afin que je les entende ».
Considérez ce que Omar avait l’intention de faire et ce que Dieu avait comme but!
En fait ce n’est pas la tête du Prophète qu’il trancha ce jour-là, mais celle de ses propres idéaux, de ses certitudes, de son égo! Il devint dès cet instant uni à la volonté de Dieu. C’est cela le sens de Islam: Etre en union avec Dieu.

Il en est de même pour nous, nous avons des projets, des croyances, des attentes, nous agissons en espérant que tout cela se réalise….. et combien de fois ne sommes-nous pas surpris que le résultat est ma fois bien différent de ce que nous avions projeté! Le destin fixé par Dieu n’a rien à voir avec notre envie, ou notre certitude! Nous ne pouvons que nous soumettre à Sa Volonté! Il est possible certes de tenter de résister, de forcer le destin selon nos exigences, mais en finalité….. nous serons les perdants.
« Il n’y a pas d’autre dieu que Dieu! A Lui appartient tout ce qui est sur la terre et dans les cieux. Il sait le passé et le futur des hommes alors qu’eux n’embrassent pas même une parcelle de Sa Connaissance, excepté ce qu’Il veut. » (Coran, II, 255)

Haut de page