L’Islam intérieur

Le terme « Islam » signifie:  être soumis à Dieu, être relié à Dieu, être sous la Gouverne de Dieu, obéir aux Lois et Ordres de Dieu.
Le terme « muslim » ou musulman signifie: celui qui se soumet, qui respecte et agit selon l’Ordre divin.
Ainsi donc nous pourrions dire que tout chercheur de Vérité quelle que soit sa religion est un « musulman » dans le sens profond du terme. Et pourtant cette notion choque et irrite au plus profond des consciences religieuses! Pourtant c’est bien la véritable nature de tout être! Nous sommes tous issus de cet Amour Divin, de cette Pure conscience, de ce Pur Esprit.
Il y a l’Islam en tant que religion et l’Islam intérieur, en tant qu’état d’être. Nous entendons beaucoup parler de l’Islam-religion et pas toujours d’une manière glorieuse! Pourtant toute religion compte ses extrémistes et ses pratiquants simplement croyants. Toute chose créée contient un « corps » et des extrémités! Parler des extrémités sans voir le corps ne peut pas aboutir à une compréhension globale du sujet. L’ignorance et la peur qui la gouverne, déforment ce qui ne peut être pris en tant que tel. Un fait pour un fait, tout simplement. Pourquoi vouloir absolument entacher ce qui n’est pas compris? Etablissez la religion et n’en faites pas un sujet de division (Coran 42, 13)
Ma tâche n’est pas d’argumenter pour ou contre la religion, non, j’aimerais vous soumettre aujourd’hui une autre vision de l’Islam. L’Islam intérieur! L’état vers lequel tout croyant tend et même les non-croyants! Cet état d’Union que tous recherchent plus ou moins consciemment. Cet Islam intérieur est ce que Rûmî et son maître, Shams de Tabriz, nomment: La Religion de l’Amour.
« Renonce à toute idée et sois entièrement pur de coeur, comme la face d’un miroir sans image ni dessin. Quand il est devenu clair de toute image, toutes les images y sont contenues. Purifie-toi des attributs du moi, afin de pouvoir contempler ta propre essence pure. Et contemple dans ton propre coeur toutes les sciences des prophètes, sans livres, sans professeurs, sans maîtres. »
« Si ton âme est assez pure et pleine d’amour, elle devient comme Marie, elle engendre le Messie » (La prière en Islam)
L’Islam intérieur consiste à développer cette vision du coeur sans taches et de voir la Beauté en tout ce qui nous entoure, sans jugement, sans attente, simplement parce qu’elle est là omniprésente. Respecter l’Ordre divin revient à vivre à notre juste place. Nous sommes au Service du Tout, nous ne sommes pas celui qui décide de la tâche qui nous gratifie le plus ou nous rapporte le plus de considération, d’argent, de gloire, de reconnaissance, de notoriété. Les soufis parlent d’« abdal »,  d’esclave de Dieu! Dévoué à Son Service en toute obéissance. Moïse disait à Pharaon: « Je suis l’esclave de Dieu, je suis soumis à son Ordre. Que suis-je? je suis un esclave. » Mathnawî III,1087-1089)
Ce sont décidément des termes « chocs » pour notre égo!
Si nous prenons l’exemple d’une famille, les jeunes sont au service des aînés. Ils apprennent des plus grands, des plus anciens. C’est l’ordre des choses. Nous ne pouvons pas être grands avant d’avoir acquis une certaine maturité! Nous ne commençons pas l’université avant le jardin d’enfants!
L’Islam intérieur ou Religion de l’Amour, c’est aussi l’acceptation de l’ouverture à l’inconnu, la capacité d’adaptation aux changements extérieurs sans pour autant perdre la confiance et la foi, c’est renoncer à sa réputation pour l’Amour de Dieu. C’est se mettre en communion avec l’univers, célébrer les louanges de Dieu. Toute créature rend grâce au lever et au coucher du soleil, seul l’homme se croit supérieur et se permet d’oublier ces actions de Grâces. C’est à cela que nous rappelle l’Islam intérieur. Se souvenir de Dieu et célébrer Sa grandeur!

Podcast: L’islam intérieur

Haut de page