La Résurrection

Comment définir la Résurrection? Dans les Ecrits, est-il uniquement question de la Résurrection des morts au jour du Jugement Dernier? C’est la première définition, certes, mais ne sommes-nous pas tous autant que nous sommes, morts d’une certaine façon, lorsque nous errons dans l’égarement, dans nos imaginations, dans nos fantasmes et nos mensonges? Lorsque nous nous persuadons de quelque chose, ou que nous spéculons sur d’autres?
« Chaque fois que l’imagination se dissipe et que les vérités se montrent sans voiles, c’est la Résurrection et il ne peut y avoir de regret. Chaque réalité qui t’attire n’est que cette réalité (la Résurrection) et pas une autre, elle est toujours la même, quand bien même elle paraît multiple » (Le livre du Dedans)
Tout au fond du coeur de l’être, ne réside qu’un seul désir: retrouver l’Amour, se sentir à nouveau Uni. Or pour atteindre ce but nous devons « réssusciter d’entre les morts », quitter la compagnie de ce qui nous maintient à distance de l’Amour.
Nous ne pouvons pas servir deux maîtres à la fois ! Nous ne pouvons prêter attention à nos égarements et en même temps, marcher sur la Voie qui mène à Dieu ! Nous choisissons de nous soumettre aux lois de l’égarement tant que nous servons la satisfaction du « maître égo » ou « maître argent » ou « maître paraître » ! Plus nous les servons, plus éloignés nous sommes de la réalité et de la Vérité divines. Désirer la Résurrection implique la mort du « tyran égo » pour se soumettre à la réalité de la soumission divine. Le Prophète (sur lui la paix) implorait Dieu en ces termes : « O mon Dieu, montre-moi les choses telles qu’elles sont ! »
N’est-ce pas faire preuve d’un manque de discernement que de rester accroché à la satisfaction des désirs de ce monde?
« Lorsque l’homme passe sa vie avec des gens sans discernement, son jugement s’émousse. Le discernement est le sens subtil qui t’anime, nous dit Rûmî dans le Livre du Dedans, tu t’épuises à nourrir ce qui est sans discernement et tu prétends que le discernement en dépend. Comment peux-tu t’occuper seulement de ton corps et négliger le discernement? Le corps existe grâce au discernement et non l’inverse ! »
« Efforce-toi d’être toujours droit et rien de tortueux ne te tordra. »

L’intermède musical est tiré de l’album d’Ennea Tess Griffith   Podcast: Résurrection

Haut de page