Temps de méditation

Cette période de l’année est particulièrement favorable à la méditation. Elle est naturellement une invitation à l’introspection, au bilan… Tout comme la lumière se retire, nous sommes invités à nous retirer plus profondément en nous-mêmes, à pénétrer notre obscurité, nos ténèbres pour y chercher trace de la Lumière. Mais voilà que se pose la question pour beaucoup: « Comment faire pour méditer? Combien de temps y consacrer ? A quelle fréquence? »
Et si vous commenciez par vous demander : »Qu’est-ce que la méditation représente pour moi? Pourquoi est-ce que je méditerais? Combien de temps suis-je prêt à consacrer à cette pratique? Qu’est-ce que cela me demanderait de changer dans mon organisation quotidienne ou hebdomadaire? Quel but pourrais-je atteindre? Ou quel but je crains d’atteindre si je médite? Quel est mon besoin de méditer? »
Méditer est simple, c’est une question de disponibilité intérieure. Pour imager cette pratique, je dirais qu’il est aussi facile et simple de se « mettre sur secteur » que de brancher un portable sur secteur! Ca ne prend pas plus de temps! Il suffit d’attendre que la connexion soit bonne : ouverture et réceptivité au niveau du coeur et laisser se faire le reste! Accueillir ce qui arrive tout comme votre portable se charge… Rester ouvert et réceptif .
Le temps de méditation commence par cela, puis poursuivre ses activités tout en gardant un oeil sur ce qui se passe au niveau de la réceptivité. Le plus difficile dans la vie est d’agir avec un coeur ouvert et disponible à tout moment, hors préjugés ou projections personnelles sur les autres. S’autoriser plusieurs fois par jour de se brancher au secteur « ouverture du coeur » met en mouvement un processus de changement de disponibilité intérieure. Le temps de méditation pourra, avec la pratique et la prise de conscience intérieure de ce processus de branchement, se prolonger. La forme pourra se modifier et il pourra être consacré plusieurs minutes à une pratique silencieuse sans autre activité que l’écoute et l’accueil. Le temps de méditation est propre à chacun en fonction de son besoin ! Le temps de méditation est proportionnel au temps que chacun est prêt à consacrer à Dieu. La forme que prend la méditation n’est pas le plus important, ce qui compte c’est la disponibilité intérieure et l’intention mise dans les actes posés.

L’intermède musical est tiré de l’album Shi De de  Dechen Shak-Dagsay    Podcast: Temps de méditation

Haut de page