Archives de tags | divin

Revendications et rébellion

Bien trop souvent nous voyons, dans diverses régions du monde, des manifestations dégénérées en violence irraisonnée. C’est comme si les hommes croyaient qu’ils ont tous les droits et aucune responsabilité à assumer les conséquences de leurs actes. Pourtant l’histoire nous montre que revendications et rébellion ne riment pas avec solution. A chaque fois que l’homme se rebiffe contre l’autorité, quelle qu’elle soit, c’est en fait contre l’autorité divine qu’il lutte ! Il oublie tout simplement que ni la terre ni la vie ne lui appartiennent. Il oublie qu’il est un hôte sur cette terre, et qu’il devrait pouvoir faire preuve de gratitude et d’abnégation. C’est en effet, dans ces attitudes, que réside la solution à toute violence.
A quoi bon dire son mécontentement alors que le minimum de responsabilité, inhérent à chacun, n’est pas honoré ? Pourquoi ne pas utiliser ses droits civiques en prenant part aux décisions gouvernementales et respecter ensuite le résultat ? Ne pas agir d’un côté et se rebeller contre tout ce qui est décidé par un petit nombre par ailleurs, ne peut pas amener la paix dans un peuple. Il y a des choix que nous pouvons faire et d’autre que nous ne pouvons pas. Manifestations et revendications sont devenues des droits de l’homme certes, mais avant de revendiquer un droit, il est impératif d’honorer ses propres engagements et sa responsabilité personnelle. Tant que cela n’est pas accompli, tout le reste est du domaine de l’artifice ! Sans résultat possible à long terme ! Jamais la violence n’a eu pour résultat l’amour et la paix ! Bien au contraire !
Quand l’homme prendra-t-il enfin en compte qu’il est une entité divine qu’il se doit d’honoré sur cette terre ? La prise de pouvoir sur les autres, le consumérisme, l’avidité, l’envie, la jalousie tout cela ne rime à rien face au décret divin ! Toutes ces attitudes de revendication et de rébellion, ne font qu’augmenter la dette de l’homme face au divin.
Quand ? Quand l’homme acceptera-t-il d’ouvrir son coeur à la Vie et à l’Amour qui l’alimente ?
Quand se rendra-t-il compte que revendications et rébellion ne riment pas avec solution et de ce fait, ne lui apporteront jamais la solution à son ingratitude et à son mal-être ?
Nous avons ouvert pour toi ta poitrine” est-il dit dans le Coran. Ne reste alors à chacun que la volonté et l’humilité d’accepter cette faveur divine et d’agir en conséquence !

Podcast et intermède musical: Revendication et rébellion

Haut de page

N’attendez pas des autres qu’ils changent le monde

N’attendez pas des autres qu’ils changent le monde, devenez vous-même acteur de votre responsabilité. Devenez enfin l’acteur responsable du rôle qui est le vôtre dans cette divine chorégraphie qui se déroule ici-bas !
Avez-vous déjà imaginé que vous êtes l’autre de tous les autres… et qu’ils attendent… tout comme vous le faites…. que vous changiez le monde ? Quelles sont en réalité vos chances de réaliser ce prodige ? Zéro !
Aussi longtemps que les individus ne réaliseront pas, que pour que le monde change, chacun doit reprendre à son propre compte SA responsabilité d’action et d’en assumer les conséquences, rien ne pourra changer ! Manifester, revendiquer, exiger, s’opposer est l’équivalent d’attendre… c’est ne rien faire ! Or il est prévu, pour chaque individu, qu’il agisse selon un ordre qui nous dépasse certes, mais un ordre très précis, divin : agir, non pas pour sa propre satisfaction mais pour le bien-être et la survie du TOUT ! Ca n’est pas une aberration abstraite, cela pourrait se comparer à une pièce de théâtre où chaque acteur a bel et bien un répertoire propre à jouer, à un moment bien défini par le scénario, et que s’il ne le fait pas, l’ensemble de la pièce sera un échec, une cacophonie !
Concrètement, aussi longtemps que chacun se focalise sur l’erreur de l’autre et n’assume plus sa propre responsabilité il attend réparation et accuse l’autre… tous les autres… d’être en tord et de ce fait tente de justifier son inaction ! Quel gâchis !
Ce qui se passe à l’intérieur est identique à ce qui se passe à l’extérieur. Une plante qui a les racines malades, ne pourra donner de fruits sains !
Méconnaitre ou ignorer ce qui se déroule en soi est une manière de ne pas honorer ses propres responsabilités !
S’il est clair aujourd’hui pour une partie des individus, que la biodiversité est fondamentalement importante pour l’écosystème, il n’est pas encore clair qu’il en va de même pour notre biodiversité intérieure ! Nous avons besoin de la présence dans notre organisme, des milliards de micro-organismes qui l’habitent pour que tout fonctionne harmonieusement, tout autant que la terre à besoin des milliards d’êtres qui la peuple pour que l’ensemble soit prospère. Encore faut-il accorder à chacun sa place et respecter son rôle ! La biodiversité n’est pas uniquement une question de cultures agricoles, mais de cultures humaines aussi ! Aussi longtemps qu’une minorité imposera ses propres lois à l’ensemble, ça ne pourra fonctionner ! Dès lors que chacun respectera les réalités et les différences de cultures dans l’ensemble il deviendra possible de vivre harmonieusement et de manière responsable !
N’attendez pas des autres qu’ils changent le monde, agissez pour améliorer votre vie intérieure pour que l’ensemble soit harmonieux !

Podcast et intermède musical: N’attendez pas des autres qu’ils changent le monde

Haut de page

L’As de coeur

Lorsque je regarde autour de moi, ce qui se passe dans le monde, les informations qui sont véhiculées, les difficultés que rencontrent les peuples, les gouvernements, les individus, je ne peux m’empêcher de penser que je suis une privilégiée ! Et non seulement de le penser mais de remercier la divine Providence, du don précieux qu’elle a déposé dans mon coeur, comme dans celui de tous les êtres, cette clé d’amour qui permet de dépasser toutes les épreuves où que nous soyons, quoi que nous vivions : L’As de coeur !
Oui cet As de coeur qui agit au plus profond des coeurs. Cet Atout qui donne des ailes, qui ressource, qui permet de grandir et de faire grandir l’Amour nécessaire au dépassement des limites de la seule volonté ! Il n’appartient à personne de juger du degré de difficulté, du degré de souffrance morale ou physique de qui que ça soit. Personne ne détient le pouvoir de mesurer, de rationaliser, d’imposer une limite ou un seuil “légal” aux épreuves que doivent traverser tous les êtres humains. Seule la divine Providence sait ce que chacun est appelé à traverser, ce que chacun est apte à expérimenter, à surmonter, à transcender. C’est un peu comme pour les cours d’eau, une source ne sait pas ce qu’elle devra traverser comme terrains, comme embûches, comme méandres avant d’atteindre son plein état de rivière ou de fleuve et de parvenir à l’océan ! Pourtant elle coule, suit sa course et chaque fois qu’elle franchit un obstacle elle devient plus vive, plus forte ! Elle grandit ! Lorsque je regarde tout cela à la lumière de l’Amour divin, je vois que les vrais démunis ne sont pas ceux qui ne détiennent pas de richesses matérielles,  qui connaissent la faim, la soif et la souffrance mais bien ceux qui ne manquent de rien, croulent sous le surplus matériel et qui pourtant, ne trouvent pas le bonheur, ne trouvent pas la joie et l’amour tout simplement parce qu’ils ignorent la clé qui se trouve au fond de leur coeur : L’As de coeur !
Combien de fois n’ai-je pas été touchée par les marques de générosité et de solidarité des gens démunis matériellement. Que n’ai-je pas appris auprès d’eux de l’importance de l’Amour, cette clé divine, cet atout qui permet de traverser tous les états, même les plus désespérés; cet As de coeur qui rend fort, qui grandit l’être qui l’utilise pour poursuivre sa route, inlassablement. Oui, que n’ai-je pas appris d’eux ? Je leur dois tout de ce qui brille aujourd’hui dans mon coeur parce qu’ils m’ont démontré, par leur actes et leur foi, par la vérité de leurs actions, que cet As de coeur, cet Amour divin qui agit dans le  secret des coeurs est la véritable richesse, la seule Clé qui permet à l’Amour de se répandre entre les êtres.
Bien inutiles et futiles sont alors les revendications, les rébellions, les guerres et les luttes de pouvoir lorsqu’elles ne servent qu’un intérêt ou un enrichissement personnel, une notoriété, un titre au détriment de l’Amour divin et du bien de tous les êtres !
Si l’As de coeur était joué dans toutes les parties, entre les peuples, les gouvernements, les gens, peut-être qu’alors la vie sur terre prendrait un autre sens !

Podcast et intermède musical: L’As de coeur

Haut de page

Des yeux pour voir

Bien que nous ayons des yeux pour voir, des oreilles pour entendre et une bouche pour dire, combien de fois sommes-nous malgré tout aveugle, sourd et muet ? Oui, combien de fois nous arrive-t-il de regarder sans voir, d’écouter sans entendre et de parler sans dire … ce que nous avons vu et entendu ? Combien de fois avons-nous fait la sourde d’oreille au sujet d’une situation, d’une attitude face à quelqu’un ou quelque chose en particulier ? Combien de fois avons-nous fait comme si nous ne voyions pas l’évidence nous concernant, nous ou un tout proche ? Et combien de fois avons-nous parlé sans dire ce que notre coeur aurait souhaité que nous disions ? Pourquoi est-il si difficile à l’homme d’être à l’écoute de son coeur ? D’être à l’écoute des évidences divines ? D’être humble tout simplement, et de reconnaître ce qui est tel, que cela est ! Combien de fois sommes-nous le dernier à nous rendre compte de la situation dans laquelle nous évoluons alors qu’elle est claire pour tout notre entourage ?
Combien de temps l’homme fera comme s’il ne se rendait pas compte des conséquences, à moyen ou long terme, de ce qu’il pense, dit et agit ?
Avoir des yeux pour voir signifie : regarder et accepter de voir ce qui est, en toute vérité et toute humilité, sans chercher à “l’arranger” . C’est une façon de se mettre à l’écoute de ce qui se passe dans le coeur, de ce que le coeur “voit”. Comme dit le Petit Prince : “on ne voit bien qu’avec le coeur.”  Il en va de même pour les oreilles. Ecouter l’autre est bien, certes, mais entendre ce qu’il dit, est primordial, et pourtant combien de fois chacun se contente d’interpréter, selon son émotion ou son conditionnement du moment, ce qui est réellement dit ? Et pour être honnête, combien de fois n’écoutons-nous tout simplement pas ? Combien de fois sommes-nous “sourds” par commodité, pour ne pas avoir à confronter une situation ou pour tenter d’éviter ce que souvent nous croyons être un conflit alors qu’en réalité n’est que différend ? Combien de fois écoutons-nous véritablement avec les oreilles du coeur ? Et que disons-nous effectivement lorsque nous parlons ? Sommes-nous vrais, honnêtes, en accord avec ce qui se dit dans notre coeur ? Ou sommes-nous simplement en train de “faire diversion” pour ne pas avoir la place ni le temps de dire vraiment ce qui est ?
Nous avons été créés parfaits, avec tout ce qu’il faut pour manifester le divin dans notre quotidien, à travers nos actions, nos paroles et le regard que nous posons sur elles, pourquoi nous est-il pourtant si difficile de vivre l’élan divin qui nous anime ? Nous sommes-tous, sans exception, soumis à cette épreuve (de laisser le divin dicter notre quotidien) ! Et si aujourd’hui, nous nous laissions guider, que verraient nos yeux, qu’entendraient nos oreilles et quels seraient nos propos ?
Quelle chance laisserons-nous, aujourd’hui, au divin pour se manifester à travers nous ?

Podcast et intermède musical: Des yeux pour voir

Haut de page

Laisser l’Amour gérer la vie


Laisser l’Amour gérer la vie en toute sécurité est un thème sur lequel il me paraît important de se pencher quelques minutes. Lorsque je parle d’Amour je veux dire : Amour divin et non seulement une parcelle ou un aspect de l’amour tel que la sexualité, la satisfaction sensuelle, l’amour de soi ou de l’autre, l’amour-passsion, l’attachement ou l’attrait, le désir de posséder ou de conquérir, pour n’en citer que quelques-uns. Je parle bien de l’Amour dans Sa totalité, de l’Amour qui contient toutes ces parcelles, tous ces aspects sans en retrancher un seul ni en privilégier un autre. Si un seul manquait ou si un seul était privilégié alors il ne serait pas question d’Amour divin ! Il y aurait dysharmonie, déséquilibre. Il y aurait en fait, ce qui se vit aujourd’hui pour la plus grande partie des hommes : souffrance et conflit !
Laisser l’Amour gérer la vie en toute sécurité signifie accomplir toute tâche, quelle qu’elle soit, avec plaisir et joie. Cela signifie qu’il deviendrait possible que contrainte, exigences, obligations, corvées etc…  disparaissent de notre quotidien et deviennent des choix plaisants, des opportunités d’accomplissement et de contentement. Si nous pouvions entreprendre toutes nos actions avec plaisir et trouver un véritable sens à choisir de laisser l’amour guider nos pas et nos gestes, le regard que nous posons sur nous-même, sur les autres, sur la vie changerait, notre humeur n’en serait que meilleure, nos relations qu’enrichies et notre coeur que plus léger et joyeux. Il deviendrait possible de vivre de réelles relations : professionnelles, amoureuses, d’amitié, de voisinage sans avoir à craindre le jugement, l’envie, la jalousie ou l’abus de pouvoir !
La vie serait simple et il y aurait beaucoup moins de violence ! Si l’Amour guidait nos vies assurément il y aurait plus de joie et de légèreté dans les épreuves, plus de soutien, de respect et d’humanité entre les peuples.
Seul l’Amour peut procurer une réelle sécurité. L’amour sous toutes ses formes SANS exceptions ! L’amour physique ET l’amour spirituel, sans distinction ! L’un ne pouvant être sans l’Autre !
Laisser l’Amour gérer la vie en toute sécurité signifie que si nous acceptons TOUS les aspects de l’amour et que nous nous laissons guider par notre Nature profonde d’Amour, nous connaîtrons assurément, le sens profond de la sécurité que procure l’Amour dans notre quotidien !

Podcast et intermède musical: Laisser l’amour gérer la vie

Haut de page