Archives de tags | engagement

Et si l’heure du renoncement avait sonné

Et si l’heure du renoncement avait sonné seriez-vous prêt ?
Prêt à renoncer à vos habitudes “d’avant”, à vos attachements, à vos croyances, au consumérisme ? Prêt à renoncer aux revendications quelles qu’elles soient et à vous mettre en harmonie avec les lois de la Vie, à assumer la responsabilité et les conséquences de vos choix ? Prêt à changer votre mode de vie et renoncer aux aliments transformés, à ceux qui ressemblent à… mais qui ne sont pas ? Prêt à respecter la Vie sous toutes ses formes et utiliser raisonnablement les richesses que la nature nous offre ?
Et si l’heure du renoncement avait sonné, il serait bon de garder la foi en la Vie, la bienveillance les uns pour les autres, le respect mutuel, la beauté du partage de l’essentiel au lieu de la générosité du surplus, les valeurs humaines au lieu des valeurs matérielles et le pouvoir de l’Amour au lieu du pouvoir de l’argent…. parce que l’Amour nourrit et qu’Il ne peut être acheté !
Je crois qu’il y a matière à réflexion, à méditation et à transformation. Quels engagements pourraient être pris individuellement, pour qu’un nouvel équilibre voit le jour ? Pour qu’enfin les peuples comprennent que nous sommes tous UN et inséparables, que nous appartenons tous à la même Source et que nous devons agir, tous, là où nous sommes !

Podcast et intermède musical: Et si l’heure du renoncement avait sonné

Haut de page

Revendications et rébellion

Bien trop souvent nous voyons, dans diverses régions du monde, des manifestations dégénérées en violence irraisonnée. C’est comme si les hommes croyaient qu’ils ont tous les droits et aucune responsabilité à assumer les conséquences de leurs actes. Pourtant l’histoire nous montre que revendications et rébellion ne riment pas avec solution. A chaque fois que l’homme se rebiffe contre l’autorité, quelle qu’elle soit, c’est en fait contre l’autorité divine qu’il lutte ! Il oublie tout simplement que ni la terre ni la vie ne lui appartiennent. Il oublie qu’il est un hôte sur cette terre, et qu’il devrait pouvoir faire preuve de gratitude et d’abnégation. C’est en effet, dans ces attitudes, que réside la solution à toute violence.
A quoi bon dire son mécontentement alors que le minimum de responsabilité, inhérent à chacun, n’est pas honoré ? Pourquoi ne pas utiliser ses droits civiques en prenant part aux décisions gouvernementales et respecter ensuite le résultat ? Ne pas agir d’un côté et se rebeller contre tout ce qui est décidé par un petit nombre par ailleurs, ne peut pas amener la paix dans un peuple. Il y a des choix que nous pouvons faire et d’autre que nous ne pouvons pas. Manifestations et revendications sont devenues des droits de l’homme certes, mais avant de revendiquer un droit, il est impératif d’honorer ses propres engagements et sa responsabilité personnelle. Tant que cela n’est pas accompli, tout le reste est du domaine de l’artifice ! Sans résultat possible à long terme ! Jamais la violence n’a eu pour résultat l’amour et la paix ! Bien au contraire !
Quand l’homme prendra-t-il enfin en compte qu’il est une entité divine qu’il se doit d’honoré sur cette terre ? La prise de pouvoir sur les autres, le consumérisme, l’avidité, l’envie, la jalousie tout cela ne rime à rien face au décret divin ! Toutes ces attitudes de revendication et de rébellion, ne font qu’augmenter la dette de l’homme face au divin.
Quand ? Quand l’homme acceptera-t-il d’ouvrir son coeur à la Vie et à l’Amour qui l’alimente ?
Quand se rendra-t-il compte que revendications et rébellion ne riment pas avec solution et de ce fait, ne lui apporteront jamais la solution à son ingratitude et à son mal-être ?
Nous avons ouvert pour toi ta poitrine” est-il dit dans le Coran. Ne reste alors à chacun que la volonté et l’humilité d’accepter cette faveur divine et d’agir en conséquence !

Podcast et intermède musical: Revendication et rébellion

Haut de page

La liberté individuelle

Alors que nous sortons doucement de la crise sanitaire qui a mis le monde entier en “veilleuse”, que des milliers de personnes sont mortes, des millions d’autres atteintes du virus, je reste stupéfaite d’entendre des individus revendiquer le droit de la liberté individuelle !
Qu’est-ce que cela signifie : La liberté individuelle ?
La liberté individuelle est un état qui sépare les êtres, qui isole, qui ne met l’accent que sur une personne : soi-même ! Quelle tristesse !
Alors que nous avons traversé une période où la solidarité était nécessaire, impérative à tous, partout dans le monde, que la peur à envahit les esprits, il n’y avait plus trop d’espace pour penser à la liberté individuelle. Chacun avait besoin de savoir qu’il serait soutenu s’il devait être touché à son tour. Beaucoup on découvert les élans de la solidarité et y ont répondu. Partout dans le monde les informations de la propagation de la pandémie étaient attendues avec l’espoir que l’issue approchait. Et quand enfin cette issue à pointé, que le déconfinement à pu démarrer les revendications sont revenues avec force !
Que faudra-t-il pour que les êtres cessent de se regarder le nombril, qu’ils cessent de s’approprier la vie, les expériences des autres ?
Que faudra-t-il pour qu’enfin ils comprennent que la liberté individuelle n’est qu’un leurre et n’est pas compatible avec l’acceptation et le respect de l’autre, la vie en société, la confiance et l’amour en l’autre !
L’engagement et la responsabilité individuels sont les indispensables de la liberté, bien plus que la liberté individuelle.
Ne pas pouvoir ouvrir son coeur à l’amour des autres, simplement, sans moult conditions est douloureux parce que l’amour est ce qui est commun à tous les êtres et de fait, unit !

Podcast et intermède musical: La liberté individuelle

Haut de page

Aimer et respecter ses engagements

Haut de page

Aimer et respecter ses engagements

Il est question de plus en plus souvent de burn-out, de démotivation, d’insatisfaction en tout genre et de lassitude de la vie. Quel dommage ! La vie est si riche et si belle ! Si simple ! Quel besoin de la rendre triste et amère ? Quel remède pourrait lui rendre ses couleurs de joie, de bonheur, de bien-être et d’amour ?
Je crois que la réponse se trouve au plus profond du coeur de chacun ! Mais qu’elle n’arrange pas… parce qu’elle ne peut trouver de responsable à l’extérieur ! Le véritable responsable est bien là, en soi !  Il n’est autre que “La peur de l’engagement” !
Aimer et respecter ses engagements comporte un risque majeur pour beaucoup ! Cela signifie qu’il faudrait commencer par aimer ce que nous sommes, ce que nous montrons aux autres… aimer ce que, souvent, l’individu ne peut accepter pour lui-même ni regarder avec bienveillance. Aimer la vie que chacun choisi de vivre et assumer les conséquences de ses choix !  Aimer et respecter ses idéaux pour pouvoir respecter ses engagements quels qu’ils soient !
Je crois que le remède principal est tout simplement l’Amour ! L’amour de l’instant, l’amour de la liberté de choix, l’amour de soi et des autres, l’amour du travail, l’amour de la Vie.
L’Amour divin contient TOUT, ne l’oublions pas, jamais ! Dans le monde de l’Amour divin, il n’y a ni bien, ni mal, ni juste ni faux…. il y a TOUT.
Ce qui rend l’amour humain difficile, ce sont les notions que chacun comprend et projette selon ses propres émotions. Ce qui signifie que pour un individu une situation peut être “juste” alors que pour un autre la même situation sera “fausse” uniquement de par leur compréhension et projection émotionnelles. C’est pourquoi il est si important de pouvoir aimer et respecter nos propres engagements, les honorer et ne pas juger !
Apprendre à aimer, regarder, apprécier l’instant tel qu’il est maintenant, sans attente, ouvre la porte à l’Amour du Bien-Aimé !
Aimer et respecter ses engagements, c’est pouvoir cesser les revendications pour que les autres changent ce qui dérange ! Si chacun pouvait aimer et respecter ses propres engagements, il n’y aurait pas autant de drames quotidiens, de haine, de suspicion, de violence verbale et physique entre les peuples, dans les entreprises, les sociétés, les familles !
Aimer et respecter ses engagements, commence par une question : “Suis-je en accord avec ce choix, cette décision ? Suis-je prêt à assumer ce qui découlera de cet engagement ?” La deuxième question étant : “Qu’est-ce qui me motive réellement dans cette démarche ?”
Je vous invite à prendre quelques minutes pour regardez en dehors de tout jugement, une situation de votre vie dans laquelle vous avez aimé et respecté vos engagements comment vous sentez-vous ? Et si vous regardez, hors tout jugement, une situation dans laquelle vous n’avez pas aimé ni respecté vos engagements, qu’en est-il ?
Quelles conclusions pouvez-vous en tirer ? Qu’êtes-vous prêt à mettre en oeuvre maintenant ?

Podcast et intermède musical: Aimer et respecter ses engagements

Haut de page