Conseil à mon coeur

J’ai dit à mon coeur : « Ne te considère pas comme supérieur aux autres

Va, et sois le remède de la tendresse, ne sois pas comme un dard

Si tu veux qu’il ne t’arrive pas de mal de la part d’autrui

Ne sois pas médisant, malfaisant, mal-pensant. » (Rubâi’yât de Rûmî)

Haut de page

Un message pour “Conseil à mon coeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *