La voie invisible

Au cours de sa vie, durant de nombreuses années l’individu croit qu’il est maître de ses pensées, de son destin, de ses actions. Il se sent invincible parfois, arrogant par moment, persuadé qu’il a tout compris de la vie et que les « anciens » eux, n’ont décidément rien compris ! La vie se déroule ainsi jusqu’au jour où les choses, les événements changent. Que la maladie, un accident, un licenciement, un deuil survient…. Jusqu’au jour où la vie se fait entendre… où la voie invisible transparaît dans le monde matériel et effleure la conscience de l’individu. Ce jour-là, il comprend qu’il ne décide, en définitive, de rien et qu’il n’est pas maître à bord ! Il l’entend, mais ne l’accepte pas forcément, ne le reconnais pas forcément, pas ouvertement en tous les cas. Les tourments s’éveillent alors, la peur se fait sentir, devient palpable. L’incertitude grandit et peut-être débute alors l’inévitable question : La voie invisible existe-t-elle ? Est-ce Elle qui détient le pouvoir sur le monde ? Est-ce Elle qui me gouverne ?
Combien d’individus arrivent aux portes de la mort, pris par l’angoisse et les tourments ? Combien aimeraient pouvoir changer le cours de leur histoire ou au moins certains événements de leur histoire ? Le passé est derrière et ne peut plus être changé, alors que le présent, lui, est là et peut être vécu pleinement, dans l’amour de la Grande Félicité, avec humilité et gratitude et permettre alors à la voie invisible de prendre forme. Permettre à la Vie de guérir le coeur endurci et l’orgueil, d’apaiser les colères enfouies et les rancunes et d’ouvrir les bras à la divine Sagesse.
Il n’est jamais trop tard pour s’abandonner au décret divin, pour reconnaitre la présence de la voie invisible à travers tous les actes posés. Il n’est jamais trop tard pour cesser la lutte inutile contre les mystères de la Vie qui nous échappent ni pour découvrir le sens de la Foi et s’y consacrer.
La voie invisible est bel et bien là, réelle, au-delà de notre imagination et de notre entendement.

Podcast et intermède musical: La voie invisible

Haut de page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *