Le silence profond

Au-delà de tout bruit, de toute agitation, de toute manifestation, de tout stress est le silence profond. C’est lui qui nous permet d’entendre ! Lorsque je m’éveille au son mélodieux des premiers chants d’oiseaux, je prends le temps de les écouter célébrer le jour naissant, invitation à en faire de même… Puis j’écoute le silence au-delà de cette mélodie… et chaque matin je m’émerveille du silence profond qui règne, silence dans lequel nous baignons et que pourtant nous oublions d’écouter, distraits par l’apparent bruit ! Ces instants sont indispensables à mon âme ! Je ne peux concevoir me lever à peine les yeux ouverts sans prendre le temps de savourer ces premières manifestations matinales.
Le silence profond est ce qui nous permet de vivre, de nous ressourcer, de nous régénérer. Il est omnipotent, omniprésent, nous en sommes constitués et pourtant nous l’habitons, il nous contient ! Comment ne pas entrer consciemment dans ce mystère qui nous constitue ? Comment passer une vie sans apprendre à écouter ni s’arrêter chaque jour à se nourrir de tant de richesse ? De simplicité… d’indispensable ?
Le silence profond me nourrit dans la pratique de la méditation certes, mais également lorsque je marche en forêt, lorsque je m’arrête à écouter les arbres, adossée ou enlacée contre un tronc, me laissant pénétrer à l’intérieur de l’immensité de silence qui le constitue, me laissant absorber par la profondeur de lumière qui circule en lui. Ces instants sont bénis, ils m’invitent à prendre conscience que, tout comme lui, je possède ces même qualités à l’intérieur de moi… je peux les sentir, les vibrer, les accueillir et me laisser transporter dans la quiétude et la beauté de cette immensité, de cet océan de silence profond ! Combien il est bon de se sentir nourri, rempli de cette force tranquille, de cette stabilité, de cette clarté rayonnante ! Le silence profond est la plus grande portion de nourriture que j’absorbe chaque jour ! De par mon expérience, je ne peux que souhaiter à toute personne, de se donner les moyens de se nourrir et de vivre l’expérience quotidienne du repas de silence profond ! Ce repas peut se prendre n’importe où, dans un restaurant, au bureau, à l’aéroport, dans un train bondé, au volant de sa voiture, en faisant les courses ou préparant le repas, bref dans toute activité quotidienne contraignante ou … dans le calme le plus absolu… en forêt, au bord de l’eau, en méditation. Peu importe le cadre, le silence est perceptible partout si nous allons au-delà du bruit environnant et n’écoutons plus que lui ! La conscience va là où nous portons notre attention… à chacun de choisir ce qu’il écoute… le chaos ou la tranquillité ?
Le silence profond permet et invite à déposer toute tension, toute raideur, toute crispation, toute agitation mentale, tout tracas, stress ou embarras. Il est si vaste qu’il les absorbe instantanément et rempli de quiétude au fur et à mesure tout ce que se vide ! Ne vous contentez pas de croire ce que vous lisez, faites-en l’expérience par vous-même !

Podcast et intermède musical: Le silence profond

Haut de page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *