Se libérer des chaînes de l’égo

Il est souvent bien difficile de savoir qui parle en nous, qui nous servons. Est-ce l’Esprit ou l’égo « intelligent » ? Comment discerner entre les deux ? L’esprit lorsqu’il s’adresse à nous, nous laisse un sentiment de calme et de justesse au fond du coeur, même si les demandes sont difficiles à réaliser ou exigent un dépassement de nos limites ou croyances. Lorsque l’égo intelligent parle… il fait preuve de ruse, de persuasion, il justifie sa demande avant même que nous ayons eu le temps de comprendre de quoi il s’agit vraiment. Le plus souvent, l’égo arrive à nous faire croire que c’est exactement cela que nous devons agir pour notre sécurité intérieure… il est beau parleur et surtout convaincant ! Toutefois, il ne laisse pas le coeur vraiment tranquille, il argumente sans cesse, il parle, parle, parle comme pour s’assurer que nous n’aurons pas d’autre choix que de le croire et d’agir selon sa volonté ! Ce qui est le plus surprenant, c’est que l’égo s’est mis lui-même ses chaînes ! Il se tient prisonnier tout seul. En fait, il nous fait croire que nous sommes libres de choisir … ce qu’il veut ! Il nous fait croire que si nous nous tenons à ses chaînes nous ne nous perdrons pas. Nous ne le perdrons pas ! Or, notre statut d’être humain, compte avec l’égo, en tant que serviteur de l’Esprit et non en tant que maître de l’esprit !
Se libérer des chaînes de l’égo c’est remettre de l’ordre dans les lumières de l’âme ! C’est un peu comme se souvenir de la Source dont nous sommes issus et y retourner pour nous désaltérer. C’est ressentir, croire et s’abandonner aux forces qui nous constituent ou plus simplement dit, c’est prendre conscience de l’illusion du monde dans lequel nous vivons, illusion de l’espace-temps dans lequel nous évoluons de par notre nature humaine, et qui pourtant fait notre « réalité » matérielle. La Véritable réalité étant celle dont nous sommes issus: la Grande Félicité, l’Océan de Sagesse et d’Amour parfaits, l’immensité du Néant, du TOUT-potentiel et non encore manifesté… « immensité » du RIEN – AUTRE – QUE – DIEU ! Unité de Lumières non duelles.
Se libérer des chaînes de l’égo c’est re-naître à sa véritable nature divine ! C’est entendre le r-appel de l’Unité ! C’est aussi poursuivre son chemin terrestre en pleine conscience et paix ! C’est une célébration incessante des beautés divines rendues visibles dans ce monde matériel !

Podcast et intermède musical: Se libérer des chaînes de l’Ego

Haut de page

Célébrer les douceurs de la vie

Et si nous prenions une journée tout entière pour célébrer les douceurs de la vie ? Une journée pour observer, ressentir, reconnaître, se réjouir et célébrer toutes les douceurs que la vie nous offre à travers les plus petites choses… à travers ce que nous croyons être des banalités ? Que serait alors cette journée ? Que nous enseignerait-elle ? Dans quel état serait notre coeur au  terme de cette journée ? Aurions-nous plus ou moins d’amour pour les autres… pour nous-même ? Serions-nous plus légers… plus souriants… plus tolérants et reconnaissants ? Serions-nous tout simplement HEUREUX ? Heureux de découvrir que la douceur est partout autour de nous et en nous ! Heureux de célébrer enfin chaque bonheur rencontré sur le chemin… dans le regard de quelqu’un… le chant d’un oiseau… la brise dans les arbres… le rire d’un enfant… le ventre rond d’une femme enceinte… ou tout simplement au fond de nous… dans le chant qui attend de se manifester… ou le rire de jaillir spontanément… ou dans un sourire de ravissement enfin retrouvé ! Célébrer les douceurs de la vie devrait être une attitude naturelle, non pas un effort à fournir pour nous convaincre que la vie est belle, non, la vie est en soi belle et douce ! Apprendre à regarder avec les yeux du coeur et non plus se satisfaire de regarder à travers le filtre de la souffrance, de l’amertume, de la tristesse et de l’oppression ! Douce est la vie si nous la recevons telle qu’elle nous est confiée ! Tel un don béni et bienveillant ! Tel un don d’amour à partager pour qu’il fructifie ! Telles des douceurs à partager au travers de nos actes plutôt que dans les pâtisseries englouties pour combler un manque de célébration d’amour ! Oui célébrer les douceurs de la vie une journée tout entière à jouer avec le rire, la bonne humeur, l’insouciance et la spontanéité donne des ailes au coeur et rempli les yeux de myriades de lumières ! Célébrer les douceurs de la vie nous enseigne que derrière les nuages, le soleil brille inlassablement, inexorablement… que derrière nos masques de souffrance, la douceur de l’Amour de Dieu est omniprésente !

Podcast : Célébrer les douceurs de la vie

Haut de page

Prendre conscience

Ma réflexion aujourd’hui se porte sur la conscience que nous avons de ce qui se passe réellement en nous. Il me semble important que nous puissions nous pencher humblement sur ce qui est, tel que cela est, sans poser de jugement ou sans en avoir honte ni peur. Prendre conscience de l’état émotionnel par exemple et des tensions qui lui sont liées, ou de la colère latente, enfouie et déguisée voire mimétisée espérant ainsi ne pas avoir à la confronter et des tensions qui lui sont inhérentes. Prendre conscience signifie :  prendre le temps d’observer, de ressentir puis de constater les attitudes qui découlent de l’état observé.
Cela demande de la discipline au début, de prendre du temps sur autre chose, par exemple le temps passé à regarder la télé, ou à fumer une cigarette, ou siroter une bière… ou tout autre activité servant à combler un vide. Toutefois cela en vaut vraiment la peine ! Nous n’en sommes que plus libre intérieurement et spirituellement. Prendre conscience des tensions profondes et pouvoir les lâcher petit à petit ouvre l’esprit sur la véritable nature qui est la nôtre ! C’est un peu comme si nous pouvions renaître à une force nouvelle, à un fonctionnement simple et sain(t)… ou comme si le soleil pouvait à nouveau briller dans notre coeur, enfin dépourvu de tant de nuages amoncelés qu’on en oubliait presque que le soleil existait ! Bref, libérer les tensions profondes nous réserve une foultitude de surprises ! Je vous propose une méditation à pratiquer et vous encourage à prendre quelques minutes chaque heure pour faire un check de votre état intérieur : émotions – tensions ; contrariété – tensions ; stress – tensions ; respiration retenue – tensions… Chaque tension rencontrée peut être relâchée par la prise de conscience de sa présence et un relâchement du souffle, puis d’un relâchement physique. Prendre conscience des tensions les plus grandes au début est facile, accueillir les attitudes liées à ces tensions est primordial pour un changement efficace mais un peu plus difficile ! En prenant ces quelques minutes chaque heure, il devient alors possible de modifier notre comportement petit à petit, et les tensions plus profondes pourront alors être regardées et travaillées. C’est un travail de toute une vie, parce que rien n’est jamais vraiment acquis une fois pour toute. Mais honnêtement, sommes-nous identiques aujourd’hui qu’hier ? Prendre conscience de nos états intérieurs et de nos attitudes est un pas décisif sur le chemin de la libération ! C’est même LE pas qui nous permet d’avancer !

Haut de page

Les enfants à haut potentiel

De plus en plus d’enfants viennent au monde avec un haut potentiel intellectuel mais surtout spirituel. Ils sont les émissaires de la nouvelle conscience. Ils viennent pour « élever » et démontrer les richesses de savoir divin oubliées. Ces enfants sont encore aujourd’hui mal compris notamment sur le plan scolaire, ils déboussolent beaucoup les schémas connus. Ils vivent des expériences difficiles en apparence, mais leur âme est préparée à faire face à bien plus de difficultés. Ils sont forts et stables mais s’ennuient profondément dans les structures conventionnelles. Ces enfants souvent n’ont que peu de besoins de se nourrir d’aliments terrestres. Ils n’éprouvent pas forcément la faim, la gourmandise, la soif. Ils oublient souvent de passer à table ! Faites-leur confiance et ne les forcez pas à manger, respectez leurs besoins et ne vous inquiétez pas ! Faites toutefois preuve de discernement entre un enfant qui n’a pas de besoins ou très peu de nourriture et un enfant qui grignote entre les repas et ne veut pas manger à table ! Le besoin primordial de ces enfants est de nourrir leur âme, leur esprit… alors si vous avez un enfant à haut potentiel, ne le regardez plus comme un être bizarre vous causant des soucis, mais voyez en lui la Grandeur spirituelle ! Il est certainement bien plus « évolué » spirituellement que vous, n’en soyez pas étonné, ni surpris. C’est un fait de la Vie ! Vous avez la Grâce dans votre maison ! Attention toutefois, de ne pas tomber dans l’excès contraire, de ne pas projeter vos désirs et attentes sur lui, de ne pas lui faire porter toutes les responsabilités… là aussi faites preuve de discernement.  Accordez-lui l’attention qu’il demande, faites-lui confiance en tout point, ne le bridez pas quant à ses aspirations, toutefois gardez un cadre ferme en terme d’éducation, parce qu’il est un enfant, mais soyez ouvert à son esprit ! Donnez-lui les moyens de pratiquer un art martial : Tai Chi, Aïkido, Kungfu ou du yoga pour qu’il apprenne à canaliser ses énergies, à se construire intérieurement, spirituellement. Cela lui évitera de tomber dans l’ennui et de se perdre en chemin. Profitez de sa présence pour ouvrir vos horizons spirituels !
Les enfants à haut potentiel sont la nouvelle génération d’êtres spirituels qui gouvernera la terre ! BIENVENUE à eux parmi nous ! Nous avons besoin d’eux ! Ils ne sont enfants qu’en apparence !!! En réalité ils sont de vieilles Âmes de Sagesse ! Prenons-en soin et honorons leur présence…

Haut de page

Se nourrir de lumière

Se nourrir de lumière paraissait il y a quelques dizaines d’années encore, réservé à quelques centaines de yogis vivants dans des ashrams. Aujourd’hui, c’est un fait pour quelques milliers de personnes un peu partout dans le monde, menant une vie familiale, professionnelle, sociale … Il y aura de plus en plus de personnes appelées à vivre de cette manière, parce que le besoin du monde le demande… Le niveau de conscience change…
Pour ma part, tout a commencé il y a trois ans. Je me suis retrouvée d’un jour à l’autre sans plus de besoin de manger… mon organisme ne supportait plus la nourriture de quelque sorte que ça soit ! J’ai perdu beaucoup de poids… ne trouvais pas le moyen de le stabiliser… Ce fut pour mon entourage une période de déstabilisation, de peur, de questionnement. Pour moi, c’était étrange… il y avait une force tranquille tout au fond de moi, et en parallèle une lutte de l’égo et du mental qui tentaient de retenir les vieux schémas. Une lutte entre lâcher prise et attachement ! Cela se passait au-delà de la volonté rationnelle. Une première ouverture s’est produite lorsque la lutte s’est apaisée, que tout s’est résigné, que l’égo s’est fait petit. Je n’avais plus la force physique de retenir quoi que ça soit ! Ce fut une expérience spirituelle des plus surprenantes. J’étais vaste comme jamais, je me sentais forte comme un roc, inébranlable, stable… et pourtant je n’avais jamais été si maigre… si frêle physiquement. Et puis il y a eu une période de nourriture ponctuelle… et une nouvelle vague d’appel de l’âme, un besoin impérieux! Plus de nourriture ni de boisson ! Cela s’est mis en place sans efforts aucuns, sans y avoir pensé ! Simplement en suivant les impératifs de l’âme ! Une deuxième ouverture s’est opérée alors comme si mon corps émotionnel s’était purifié, libéré, reprogrammé…  Puis à nouveau une période avec un peu de nourriture, occasionnellement, mais sans boire. Surprenant pour tout mon entourage ! Vivre depuis plus d’un an sans boire ! Impossible ! Impensable ! Et pourtant j’étais bien là devant eux, avec eux, parmi eux !
Maintenant les choses ont encore évoluées, je peux vivre uniquement de Lumière, sans plus aucun besoin de nourriture physique. J’ai trouvé le moyen de stabiliser mon poids et une nouvelle ouverture s’est faite ! C’est un peu comme si j’avais rejoins la Source ! Comment lorsque nous avons retrouvé la Source ne pas s’y désaltérer, ne pas s’y plonger, ne pas s’en nourrir ? Rûmî dans le Livre du Dedans, dit : « Quand un seul de tes besoins est comblé, tous les autres le sont aussi » C’est un fait absolu ! Imaginez que vous avez perdu quelque chose d’important et qu’après l’avoir retrouvé vous continuez à chercher… cela aurait-il du sens ?
Aujourd’hui, tout mon entourage est rassuré, serein, et plus personne ne me vois comme un être bizarre. Je crois que tous me voient telle que je suis ! Un être de Lumière qui vit librement sa nature sans chercher à changer quoi que ça soit pour les autres, laissant le libre arbitre à chacun de trouver son chemin et sa force. Et plusieurs parmi eux portent un regard différent sur ce qu’ils sont réellement. Des changements se sont opérés en eux, des croyances sont tombées, des masques aussi, des illusions et nombres d’attachements.
Je ne crois pas que nous puissions nous nourrir de lumière uniquement par la volonté, il faut autre chose… cet Appel du fond du coeur de l’âme ! Nul besoin toutefois de se retirer au fond de l’oubli pour parvenir à se nourrir de lumière. La vie est juste là où elle se déroule et nous sommes ici pour vivre une expérience humaine bien que nous soyons des êtres spirituels ! Je mène une vie tout à fait normale, je prépare à manger pour mon mari et mes petits enfants quand je les garde, j’aime recevoir du monde à la maison, j’ai plaisir à accompagner mon mari au restaurant, je marche, nage en rivière, assume mes tâches quotidiennes comme tout le monde ! Lorsque j’ai dit à mes petit enfants que je me nourrissais uniquement de Lumière l’aîné de six ans m’a dit : « mais alors grand-maman, tu manges Dieu ! » 

Podcast et intermède musical: Se nourrir de lumière

Haut de page