Archives de tags | conscience

L’envie agit telle de la glu

S’il est une attitude qui fige, alourdit le coeur et l’esprit c’est bien l’envie ! Oui, l’envie agit telle de la glu ! Elle paralyse, fait miroiter des illusions comme des faits réels et fantastiques, elle est assez douée pour semer la discorde dans le coeur des hommes ! Elle est source de frustration, de jalousie, de conflit, de menace voire de violence. L’envie fait partie de ces épreuves mises sur le chemin des hommes pour mesurer leur foi, leur sincérité, leur confiance et leur fidélité. Elle agit comme de la glu parce qu’elle capte toute l’attention du mental, et ne laisse aucun repos à l’homme qui la nourrit ou qui se nourrit d’elle ! Elle brouille le discernement et reste là, suspendue devant l’esprit tel un rêve qui hypnotise. L’envie peut, à elle seule, prendre des proportions démesurées ! Elle agit un peu comme les mirages dans le désert. Elle se fait si présente, qu’elle en devient réelle aux yeux de qui la convoite ! Qu’est-ce qui pousse donc l’individu à envier le bien d’autrui, le conjoint, les enfants, le bonheur, les richesses ou la situation professionnelle ou personnelle d’un autre individu ? Je crois que le désir de pouvoir sur les autres qu’elle représente mobilise l’attention et suscite une certaine excitation intérieure. Toutefois, dans les faits, il apparaît que tant que l’envie est projetée sur la toile de l’esprit, elle captive et empêche l’individu d’agir. Je veux dire elle empêche d’agir en terme de liberté et de responsabilité. Seul compte le désir de posséder. Ne se posent pas les questions des conséquences et des responsabilités. Le fantasme reste le moteur du mécanisme. Une fois la chose convoitée acquise, elle n’intéresse plus, ne passionne plus, ennuie et frustre encore davantage celui qui l’a acquise. Pourquoi ? Tout simplement parce que cela représentait une illusion de pouvoir qu’en réalité elle ne possède pas ! C’est pourquoi elle englue ! Elle ferme le coeur à l’amour, elle assombrit le bonheur inhérent dans le coeur, elle alourdit les peines et attise les souffrances tant physiques que psychiques.
Pourquoi passer tant et tant de temps à gâcher un bonheur simple ? Pourquoi retarder plus longtemps le moment de se libérer de la bride de l’envie ? Pourquoi nier plus longtemps la présence de l’amour dans nos vies ? Pourquoi rester insensible à la présence divine et ne pas célébrer la joie simple d’être en vie ? Pourquoi, alors que nous vivons dans des pays où tant de richesses nous sont données, en vouloir plus encore et négliger celles qui nous sont rendues accessibles ? Pourquoi gaspiller tant d’énergie divine à se perdre au lieu d’accueillir les Beautés qui nous entourent ? Pourquoi vouloir toujours plus au détriment des plus démunis ?
S’il est vrai que toute action provient de Dieu, il est tout aussi vrai que l’homme est seul responsable de ses malheurs et de ses souffrances lorsqu’il convoite le bien d’autrui !

Podcast et intermède musical: L’envie agit telle de la glu

Haut de page

Toute action provient de Dieu

Il est parfois difficile, pour beaucoup, d’accepter l’idée que toute action provient de Dieu. Combien de fois n’ai-je pas entendu : « si Dieu existait vraiment pourquoi tant de misère sur terre, pourquoi tant d’injustice, tant de souffrance » ?
Pourquoi cette difficulté ? Simplement parce que l’homme n’obtient pas toujours le résultat qu’il escomptait dans ses entreprises ! Et cela dérange ou confirme tout au fond de l’être, qu’il ne gouverne rien ! Qu’il ne maîtrise pas ce qu’il croyait pouvoir diriger ou commander ! C’est un constat bien difficile pour l’égo : Toute action provient de Dieu !
Pouvons-nous, ne serait-ce qu’une seconde, imaginer vivre par nous-même ? Hors du monde, de l’univers ? Hors Dieu ? NON ! c’est tout simplement impossible : Toute action provient de Dieu ! C’est Lui le Gouverneur des Univers, Lui, le Causateur de toute cause, Lui seul qui Se suffit à Lui-même ! Lui, le Grand, le Sage, le Bienveillant, le Glorieux, le Miséricordieux ! Lui qui donne la vie et la mort, Lui, le Créateur du monde visible et invisible. Le rôle de chacun est déterminé par Lui. Il appartient donc à chacun de veiller à accomplir sa tâche selon le décret divin et uniquement selon Lui ! Combien d’efforts n’avons-nous pas tentés pour parvenir à un résultat sans jamais l’atteindre ? Combien de fois avons-nous accepté de ne pas tout comprendre et d’agir selon le mouvement intérieur de notre coeur sans chercher à tirer un profit personnel du résultat ? Combien de fois avons-nous observé que si nous agissons par altruisme, pour le bénéfice des autres, avant de rechercher le nôtre, nos actions ont abouti ? Pourquoi ? Parce que toute action provient de Dieu ! C’est aussi simple que cela !
Nous sommes une parcelle de l’Âme de Dieu, un fragment, et bien que nous possédions toute la Connaissance dans notre Essence, la conscience que nous en avons est fortement limitée et cela aussi est l’action de Dieu ! Nous sommes un fragment du TOUT, et nos actions visent à maintenir l’équilibre de ce TOUT, nous ne pouvons de ce fait jamais agir pour notre propre gloire ou satisfaction ! Nous sommes créés pour manifester la Grandeur et la Beauté de Dieu!
Qui parmi nous recherche la souffrance, la maladie, la peine, la difficulté, la guerre pour lui-même ? Personne ! Tous nous recherchons le meilleur, n’est-ce pas là une preuve que toute action provient de Dieu, Lui, le Tout-Amour ?
Rappelez-vous l’ode mystique No 1036 de Rûmî : Contemple Celui qui donne la recherche.

Podcast et intermède musical: Toute action provient de Dieu

Haut de page

L’observateur silencieux

Qui donc est l’observateur silencieux en nous et où se cache-t-il ? Qui est cet observateur qui regarde avec nos yeux, écoute au travers de nos oreilles ? Cet observateur silencieux et bienveillant qui est là, omniprésent quand bien même nous l’ignorons ! Où, sinon dans le plus profond du coeur, dans cet espace de silence pur se tiendrait-il ? Il est le témoin silencieux de tous nos faits et gestes, de nos pensées les plus secrètes, Lui l’observateur silencieux qui ne juge ni ne condamne, Lui qui observe les luttes que nous entretenons avec l’égo sans jamais manifester d’impatience ! Lui, le Tout Miséricordieux, le Juste, le Bon, l’Aimant, le Tout Puissant, Lui, Dieu ! Oui ! Qui regarde lorsque nous admirons les beautés de la vie ?
Sommes-nous conscients qu’Il regarde tout ce que nous voyons ? Sommes-nous conscients que lorsque nous regardons c’est en fait Lui le regardé ? Sommes-nous conscients qu’Il est Dieu contemplant Dieu à travers nous ? Dieu contemplant l’expérience humaine de Lui-même ?
Pouvons-nous imaginer être l’expérience de Dieu en Dieu ? Pouvons-nous ouvrir notre coeur à Sa réalité ? Pouvons-nous ouvrir notre esprit à Sa présence en chacun de nos actes ? Pouvons-nous ne pas rester prisonnier de nos croyances, de nos projections égoïstes et limitantes, pouvons-nous arrêter de Le comparer à un simple mortel, à une autorité paternelle qui dérange et contraint ? Pouvons-nous tout simplement Le reconnaître comme Le Créateur Bienveillant du Grant TOUT que nous ne pouvons comprendre ni imaginer dans notre position humaine ?
Pouvons-nous au moins essayer de prendre conscience de Lui, l’observateur silencieux qui nous fait découvrir les milliards de facettes de Son potentiel, les milliards de facettes de nous-même en tout ce que nous regardons, en tout ce que nous voyons ! Pouvons-nous accueillir le fait que nous sommes UN avec tout ce que nous contemplons ! UN avec tous les êtres de la création ! Rien ni personne ne nous est étranger ! Nous sommes, en tant qu’êtres vivants, tous des cellules de son Amour infini, des gouttes de Son Océan d’Amour et de Sagesse !
Alors Qui est l’observateur silencieux qui regarde lorsque nous regardons quelque chose ou quelqu’un ? Et si nous regardons, nous, avec Ses yeux Le verrons-nous en tout ce que nous regardons et voyons ?
« J’étais un trésor caché, dit un Hadit, j’ai tenu à être connu et j’ai créé les créatures. Si vous me cherchez, c’est dans le silence du coeur que vous me trouverez. »
Le Prophète (sur lui le salut et la paix) a dit : « Celui qui cherche avec insistance trouve » et « Celui qui frappe à la porte avec insistance, on lui ouvrira. »

Podcast et intermède musical: L’observateur silencieux

Haut de page

Se libérer des chaînes de l’égo

Il est souvent bien difficile de savoir qui parle en nous, qui nous servons. Est-ce l’Esprit ou l’égo « intelligent » ? Comment discerner entre les deux ? L’esprit lorsqu’il s’adresse à nous, nous laisse un sentiment de calme et de justesse au fond du coeur, même si les demandes sont difficiles à réaliser ou exigent un dépassement de nos limites ou croyances. Lorsque l’égo intelligent parle… il fait preuve de ruse, de persuasion, il justifie sa demande avant même que nous ayons eu le temps de comprendre de quoi il s’agit vraiment. Le plus souvent, l’égo arrive à nous faire croire que c’est exactement cela que nous devons agir pour notre sécurité intérieure… il est beau parleur et surtout convaincant ! Toutefois, il ne laisse pas le coeur vraiment tranquille, il argumente sans cesse, il parle, parle, parle comme pour s’assurer que nous n’aurons pas d’autre choix que de le croire et d’agir selon sa volonté ! Ce qui est le plus surprenant, c’est que l’égo s’est mis lui-même ses chaînes ! Il se tient prisonnier tout seul. En fait, il nous fait croire que nous sommes libres de choisir … ce qu’il veut ! Il nous fait croire que si nous nous tenons à ses chaînes nous ne nous perdrons pas. Nous ne le perdrons pas ! Or, notre statut d’être humain, compte avec l’égo, en tant que serviteur de l’Esprit et non en tant que maître de l’esprit !
Se libérer des chaînes de l’égo c’est remettre de l’ordre dans les lumières de l’âme ! C’est un peu comme se souvenir de la Source dont nous sommes issus et y retourner pour nous désaltérer. C’est ressentir, croire et s’abandonner aux forces qui nous constituent ou plus simplement dit, c’est prendre conscience de l’illusion du monde dans lequel nous vivons, illusion de l’espace-temps dans lequel nous évoluons de par notre nature humaine, et qui pourtant fait notre « réalité » matérielle. La Véritable réalité étant celle dont nous sommes issus: la Grande Félicité, l’Océan de Sagesse et d’Amour parfaits, l’immensité du Néant, du TOUT-potentiel et non encore manifesté… « immensité » du RIEN – AUTRE – QUE – DIEU ! Unité de Lumières non duelles.
Se libérer des chaînes de l’égo c’est re-naître à sa véritable nature divine ! C’est entendre le r-appel de l’Unité ! C’est aussi poursuivre son chemin terrestre en pleine conscience et paix ! C’est une célébration incessante des beautés divines rendues visibles dans ce monde matériel !

Podcast et intermède musical: Se libérer des chaînes de l’Ego

Haut de page