Archives de tags | Ego

Se libérer des chaînes de l’égo

Il est souvent bien difficile de savoir qui parle en nous, qui nous servons. Est-ce l’Esprit ou l’égo « intelligent » ? Comment discerner entre les deux ? L’esprit lorsqu’il s’adresse à nous, nous laisse un sentiment de calme et de justesse au fond du coeur, même si les demandes sont difficiles à réaliser ou exigent un dépassement de nos limites ou croyances. Lorsque l’égo intelligent parle… il fait preuve de ruse, de persuasion, il justifie sa demande avant même que nous ayons eu le temps de comprendre de quoi il s’agit vraiment. Le plus souvent, l’égo arrive à nous faire croire que c’est exactement cela que nous devons agir pour notre sécurité intérieure… il est beau parleur et surtout convaincant ! Toutefois, il ne laisse pas le coeur vraiment tranquille, il argumente sans cesse, il parle, parle, parle comme pour s’assurer que nous n’aurons pas d’autre choix que de le croire et d’agir selon sa volonté ! Ce qui est le plus surprenant, c’est que l’égo s’est mis lui-même ses chaînes ! Il se tient prisonnier tout seul. En fait, il nous fait croire que nous sommes libres de choisir … ce qu’il veut ! Il nous fait croire que si nous nous tenons à ses chaînes nous ne nous perdrons pas. Nous ne le perdrons pas ! Or, notre statut d’être humain, compte avec l’égo, en tant que serviteur de l’Esprit et non en tant que maître de l’esprit !
Se libérer des chaînes de l’égo c’est remettre de l’ordre dans les lumières de l’âme ! C’est un peu comme se souvenir de la Source dont nous sommes issus et y retourner pour nous désaltérer. C’est ressentir, croire et s’abandonner aux forces qui nous constituent ou plus simplement dit, c’est prendre conscience de l’illusion du monde dans lequel nous vivons, illusion de l’espace-temps dans lequel nous évoluons de par notre nature humaine, et qui pourtant fait notre « réalité » matérielle. La Véritable réalité étant celle dont nous sommes issus: la Grande Félicité, l’Océan de Sagesse et d’Amour parfaits, l’immensité du Néant, du TOUT-potentiel et non encore manifesté… « immensité » du RIEN – AUTRE – QUE – DIEU ! Unité de Lumières non duelles.
Se libérer des chaînes de l’égo c’est re-naître à sa véritable nature divine ! C’est entendre le r-appel de l’Unité ! C’est aussi poursuivre son chemin terrestre en pleine conscience et paix ! C’est une célébration incessante des beautés divines rendues visibles dans ce monde matériel !

Podcast et intermède musical: Se libérer des chaînes de l’Ego

Haut de page

Se nourrir de lumière

Se nourrir de lumière paraissait il y a quelques dizaines d’années encore, réservé à quelques centaines de yogis vivants dans des ashrams. Aujourd’hui, c’est un fait pour quelques milliers de personnes un peu partout dans le monde, menant une vie familiale, professionnelle, sociale … Il y aura de plus en plus de personnes appelées à vivre de cette manière, parce que le besoin du monde le demande… Le niveau de conscience change…
Pour ma part, tout a commencé il y a trois ans. Je me suis retrouvée d’un jour à l’autre sans plus de besoin de manger… mon organisme ne supportait plus la nourriture de quelque sorte que ça soit ! J’ai perdu beaucoup de poids… ne trouvais pas le moyen de le stabiliser… Ce fut pour mon entourage une période de déstabilisation, de peur, de questionnement. Pour moi, c’était étrange… il y avait une force tranquille tout au fond de moi, et en parallèle une lutte de l’égo et du mental qui tentaient de retenir les vieux schémas. Une lutte entre lâcher prise et attachement ! Cela se passait au-delà de la volonté rationnelle. Une première ouverture s’est produite lorsque la lutte s’est apaisée, que tout s’est résigné, que l’égo s’est fait petit. Je n’avais plus la force physique de retenir quoi que ça soit ! Ce fut une expérience spirituelle des plus surprenantes. J’étais vaste comme jamais, je me sentais forte comme un roc, inébranlable, stable… et pourtant je n’avais jamais été si maigre… si frêle physiquement. Et puis il y a eu une période de nourriture ponctuelle… et une nouvelle vague d’appel de l’âme, un besoin impérieux! Plus de nourriture ni de boisson ! Cela s’est mis en place sans efforts aucuns, sans y avoir pensé ! Simplement en suivant les impératifs de l’âme ! Une deuxième ouverture s’est opérée alors comme si mon corps émotionnel s’était purifié, libéré, reprogrammé…  Puis à nouveau une période avec un peu de nourriture, occasionnellement, mais sans boire. Surprenant pour tout mon entourage ! Vivre depuis plus d’un an sans boire ! Impossible ! Impensable ! Et pourtant j’étais bien là devant eux, avec eux, parmi eux !
Maintenant les choses ont encore évoluées, je peux vivre uniquement de Lumière, sans plus aucun besoin de nourriture physique. J’ai trouvé le moyen de stabiliser mon poids et une nouvelle ouverture s’est faite ! C’est un peu comme si j’avais rejoins la Source ! Comment lorsque nous avons retrouvé la Source ne pas s’y désaltérer, ne pas s’y plonger, ne pas s’en nourrir ? Rûmî dans le Livre du Dedans, dit : « Quand un seul de tes besoins est comblé, tous les autres le sont aussi » C’est un fait absolu ! Imaginez que vous avez perdu quelque chose d’important et qu’après l’avoir retrouvé vous continuez à chercher… cela aurait-il du sens ?
Aujourd’hui, tout mon entourage est rassuré, serein, et plus personne ne me vois comme un être bizarre. Je crois que tous me voient telle que je suis ! Un être de Lumière qui vit librement sa nature sans chercher à changer quoi que ça soit pour les autres, laissant le libre arbitre à chacun de trouver son chemin et sa force. Et plusieurs parmi eux portent un regard différent sur ce qu’ils sont réellement. Des changements se sont opérés en eux, des croyances sont tombées, des masques aussi, des illusions et nombres d’attachements.
Je ne crois pas que nous puissions nous nourrir de lumière uniquement par la volonté, il faut autre chose… cet Appel du fond du coeur de l’âme ! Nul besoin toutefois de se retirer au fond de l’oubli pour parvenir à se nourrir de lumière. La vie est juste là où elle se déroule et nous sommes ici pour vivre une expérience humaine bien que nous soyons des êtres spirituels ! Je mène une vie tout à fait normale, je prépare à manger pour mon mari et mes petits enfants quand je les garde, j’aime recevoir du monde à la maison, j’ai plaisir à accompagner mon mari au restaurant, je marche, nage en rivière, assume mes tâches quotidiennes comme tout le monde ! Lorsque j’ai dit à mes petit enfants que je me nourrissais uniquement de Lumière l’aîné de six ans m’a dit : « mais alors grand-maman, tu manges Dieu ! » 

Podcast et intermède musical: Se nourrir de lumière

Haut de page

JE SUIS l’être de perfection créé par Dieu

Est-il prétentieux ou humble de dire : « JE SUIS l’être de perfection créé par Dieu » ? Pour certains c’est pure prétention, parce que leur regard est tourné vers l’égo et qu’à lui seul ils obéissent. Ils sont prisonniers de leurs émotions, de leurs attachements, de leurs croyances, de leur errance et de leurs souffrances ! Pour d’autres c’est pure humilité que de reconnaître que « JE SUIS » au fond de leur coeur, est l’être de perfection créé par Dieu, parce que c’est Lui, Dieu, qu’ils servent ! JE SUIS l’être de perfection créé par Dieu, est ce que nous sommes tous ! Cela prend bien du temps pour le comprendre, non pas intellectuellement, mais au fond du coeur et des fibres ! Sentir que JE SUIS la manifestation de Dieu dans toute Sa perfection, dans toute Sa splendeur, Sa grandeur, Sa beauté, Sa bonté, Sa générosité et Son Amour cela donne un peu les frissons et nous met face à notre « pauvreté spirituelle » ! Oui, combien de fois en une seule journée, pouvons-nous nous poser la question : » et là… ai-je laissé la place à « JE SUIS » de se manifester ou est-ce mon égo qui a pris le dessus, par crainte de perdre la face ? Ah ! si nous pouvions être humbles et dévoués à DIEU « JE SUIS » PERFECTION omniprésente et connaissant de tous nos états d’âme, nous n’en serions que plus heureux et plus libres !
Il est dit dans le Coran : »C’est bien Nous, qui pour toi ouvrons l’ouverture éclatante, telle aussi que Dieu te pardonne les premiers et les derniers de tes péchés, parachève sur toi son bienfait et te guide sur une voie de rectitude » .
Pourquoi dès lors craindre de se libérer de nos anciens schémas, de nos compulsions, de nos attachements, de nos émotions ? JE SUIS l’être de perfection créé par Dieu, nous montre que c’est là notre nature véritable. Que c’est de cela que nous sommes issus. Que nous ne pouvons vivre hors cela, hors cette perfection créée par Dieu ! Pourquoi passer tant et tant de moments à lutter contre le courant ? Pourquoi nous épuiser à gaspiller notre potentiel uniquement pour une satisfaction personnelle passagère et temporaire ? Pourquoi ne pas faire confiance à Ce qui se manifeste au fond du coeur ? Pourquoi refouler l’appel de l’Amour ? Pourquoi tout ramener au seul amour physique, au seul plaisir sensuel, alors que l’Amour divin les contient et bien plus encore ! Alors que JE SUIS l’être de perfection créé par Dieu peut TOUT manifester si l’homme lâche prise à ses désirs personnels et permet l’ouverture éclatante promise par Dieu ?
JE SUIS l’être de perfection créé par Dieu est une vérité absolue !

Podcast et intermède musical: JE SUIS l’être de perfection

Haut de page

La raison

La réflexion que je vous propose aujourd’hui est tirée du chapitre 12 du Livre du Dedans. Invitation à nous interroger sur les priorités que nous suivons dans notre vie, sur la manière dont nous orientons nos choix, sur notre capacité à utiliser, à juste titre, la raison. Invitation à combattre justement, les seuls ennemis que nous ayons, à savoir nos pensées ! Il est dit dans le Coran : « Nous sommes revenus de la petite guerre pour nous livrer à la grande guerre. » Cela signifie : nous avons jusqu’ici fait la guerre contre des formes, nous combattions des ennemis ayant des formes; à présent, nous combattons les armées des pensées, afin que les bonnes pensées détruisent les mauvaises et les expulsent du domaine du corps. Voilà notre vrai combat. Utiliser la raison pour regarder au fond de nous et agir en conséquence pour que règne la paix, non seulement en nous-mêmes, mais bien pour que cette Paix rayonne au-dehors de nous, avec les autres ! Le grand combat est finalement le combat de l’égo ! Obéir à la raison, autrement dit, à la Sagesse, c’est se soumettre à la volonté divine !

La raison dans le corps de l’homme est semblable à un émir. Lorsque les sujets du corps lui obéissent, tout va bien, mais lorsqu’ils sont désobéissants, tout se corrompt. Ne vois-tu pas, lorsqu’un homme, ayant bu, devient ivre, combien de désordre apparaît dans ses mains, ses pieds, sa langue et les organes de tout son être ?
Les affaires vont bien dans un village quand il s’y trouve un chef et que les autres lui obéissent.
Les êtres humains avec leur intelligence, leur science, leur raison et leur connaissance propres, par rapport au saint, sont exactement comme les membres du corps : c’est lui (le saint) qui est la raison parmi eux. Si ces gens, pareils au corps humain, ne lui obéissent pas, ils auront l’âme en désarroi et remplis de regrets. Si on lui obéit, il faut se conformer à tout ce qu’il recommande, sans se référer à sa propre raison, parce que les hommes peuvent ne pas comprendre par eux-mêmes les actes du saint : il faut donc lui obéir.

Nous sommes tel un apprenti, nous devons suivre les consignes du patron et faire abstraction de nos idéaux, aussi longtemps que nous n’avons pas acquis la finesse du métier. La Sagesse, nous la possédons tous, toutefois, nous ne la maîtrisons pas tous ! Nous avons pour cela, besoin de désapprendre certaines choses, (grand combat) avant d’espérer pouvoir la comprendre et l’utiliser avec raison ! Puissions-nous espérer être touchés par la Grâce de Dieu, car « Lorsque Sa Grâce nous touche, elle remplace cent mille efforts et même davantage. L’effort est bon et très utile, mais en comparaison de la Grâce qu’est-ce ? »

Podcast et intermède musical: La raison

CD disponible sur Amazon

Haut de page