Archives de tags | coeur

Aimer et respecter ses engagements

Il est question de plus en plus souvent de burn-out, de démotivation, d’insatisfaction en tout genre et de lassitude de la vie. Quel dommage ! La vie est si riche et si belle ! Si simple ! Quel besoin de la rendre triste et amère ? Quel remède pourrait lui rendre ses couleurs de joie, de bonheur, de bien-être et d’amour ?
Je crois que la réponse se trouve au plus profond du coeur de chacun ! Mais qu’elle n’arrange pas… parce qu’elle ne peut trouver de responsable à l’extérieur ! Le véritable responsable est bien là, en soi !  Il n’est autre que “La peur de l’engagement” !
Aimer et respecter ses engagements comporte un risque majeur pour beaucoup ! Cela signifie qu’il faudrait commencer par aimer ce que nous sommes, ce que nous montrons aux autres… aimer ce que, souvent, l’individu ne peut accepter pour lui-même ni regarder avec bienveillance. Aimer la vie que chacun choisi de vivre et assumer les conséquences de ses choix !  Aimer et respecter ses idéaux pour pouvoir respecter ses engagements quels qu’ils soient !
Je crois que le remède principal est tout simplement l’Amour ! L’amour de l’instant, l’amour de la liberté de choix, l’amour de soi et des autres, l’amour du travail, l’amour de la Vie.
L’Amour divin contient TOUT, ne l’oublions pas, jamais ! Dans le monde de l’Amour divin, il n’y a ni bien, ni mal, ni juste ni faux…. il y a TOUT.
Ce qui rend l’amour humain difficile, ce sont les notions que chacun comprend et projette selon ses propres émotions. Ce qui signifie que pour un individu une situation peut être “juste” alors que pour un autre la même situation sera “fausse” uniquement de par leur compréhension et projection émotionnelles. C’est pourquoi il est si important de pouvoir aimer et respecter nos propres engagements, les honorer et ne pas juger !
Apprendre à aimer, regarder, apprécier l’instant tel qu’il est maintenant, sans attente, ouvre la porte à l’Amour du Bien-Aimé !
Aimer et respecter ses engagements, c’est pouvoir cesser les revendications pour que les autres changent ce qui dérange ! Si chacun pouvait aimer et respecter ses propres engagements, il n’y aurait pas autant de drames quotidiens, de haine, de suspicion, de violence verbale et physique entre les peuples, dans les entreprises, les sociétés, les familles !
Aimer et respecter ses engagements, commence par une question : “Suis-je en accord avec ce choix, cette décision ? Suis-je prêt à assumer ce qui découlera de cet engagement ?” La deuxième question étant : “Qu’est-ce qui me motive réellement dans cette démarche ?”
Je vous invite à prendre quelques minutes pour regardez en dehors de tout jugement, une situation de votre vie dans laquelle vous avez aimé et respecté vos engagements comment vous sentez-vous ? Et si vous regardez, hors tout jugement, une situation dans laquelle vous n’avez pas aimé ni respecté vos engagements, qu’en est-il ?
Quelles conclusions pouvez-vous en tirer ? Qu’êtes-vous prêt à mettre en oeuvre maintenant ?

Podcast et intermède musical: Aimer et respecter ses engagements

Haut de page

Respecter les différences

C’est sur la base d’une règle de la religion de l’Amour de Shams de Tabriz que je vous invite aujourd’hui à regarder au plus profond de vos coeurs ce qui se cache, ce qui se révolte ou se rebelle, ce qui a de la difficulté à respecter les différences ! Qu’elles soient d’ordre culturel, religieux, comportemental, de genre, de pensée ou de croyance ou de tout autre ordre. Peu importe, les différences sont partout, elles caractérisent les individus, les situations, enrichissent les échanges, les liens et pourtant elles sont si difficiles à accepter, à respecter pour leur simple richesse !

L’enseignement de Shams de Tabriz nous dit ceci :

Nous avons tous été créés à  Son image, et pourtant nous avons tous été créés différents et uniques. Il n’y a jamais deux personnes semblables.
Deux coeurs ne battent jamais à l’unisson. Si Dieu avait voulu que tous les hommes soient semblables, Il les aurait faits ainsi.
Ne pas respecter les différences équivaut donc à ne pas respecter le Saint Projet de Dieu.

Je vous invite ici, à prendre le temps de vous pencher sur une situation récente de votre vie, dans laquelle vous rencontrez une difficulté à respecter les différences. Installez-vous confortablement et fermez vos yeux pour quelques instants.
Regardez la situation en question en dehors de tout jugement, dans la profondeur de votre coeur, à la Lumière de la Grande Félicité. Relâchez tout à priori, toute projection, toute attente, et respirez calmement….
Déposez-la au coeur de cette immensité et voyez si véritablement, ces différences nuisent à l’harmonie de la Grande Félicité. Imaginez que vous puissiez accepter, accueillir ces différences maintenant, à la Lumière de cette Grande Félicité, que se passe-t-il dans votre coeur ?
Etes-vous indifférent ? Etes-vous plus ou moins paisible ? Plus ou moins riche ? Plus ou moins aimant ? Plus ou moins uni à ces différences et au Tout ?
Est-il nécessaire de dépenser tant d’énergie à contrer les différences ? Ou est-il possible pour vous de respecter les différences ? Qu’est-ce que cela changerait ou pourrait changer dans votre vie ?

Podcast dans les méditations guidées: Respecter les différences

Haut de page

Toute action provient de Dieu

Il est parfois difficile, pour beaucoup, d’accepter l’idée que toute action provient de Dieu. Combien de fois n’ai-je pas entendu : “si Dieu existait vraiment pourquoi tant de misère sur terre, pourquoi tant d’injustice, tant de souffrance” ?
Pourquoi cette difficulté ? Simplement parce que l’homme n’obtient pas toujours le résultat qu’il escomptait dans ses entreprises ! Et cela dérange ou confirme tout au fond de l’être, qu’il ne gouverne rien ! Qu’il ne maîtrise pas ce qu’il croyait pouvoir diriger ou commander ! C’est un constat bien difficile pour l’égo : Toute action provient de Dieu !
Pouvons-nous, ne serait-ce qu’une seconde, imaginer vivre par nous-même ? Hors du monde, de l’univers ? Hors Dieu ? NON ! c’est tout simplement impossible : Toute action provient de Dieu ! C’est Lui le Gouverneur des Univers, Lui, le Causateur de toute cause, Lui seul qui Se suffit à Lui-même ! Lui, le Grand, le Sage, le Bienveillant, le Glorieux, le Miséricordieux ! Lui qui donne la vie et la mort, Lui, le Créateur du monde visible et invisible. Le rôle de chacun est déterminé par Lui. Il appartient donc à chacun de veiller à accomplir sa tâche selon le décret divin et uniquement selon Lui ! Combien d’efforts n’avons-nous pas tentés pour parvenir à un résultat sans jamais l’atteindre ? Combien de fois avons-nous accepté de ne pas tout comprendre et d’agir selon le mouvement intérieur de notre coeur sans chercher à tirer un profit personnel du résultat ? Combien de fois avons-nous observé que si nous agissons par altruisme, pour le bénéfice des autres, avant de rechercher le nôtre, nos actions ont abouti ? Pourquoi ? Parce que toute action provient de Dieu ! C’est aussi simple que cela !
Nous sommes une parcelle de l’Âme de Dieu, un fragment, et bien que nous possédions toute la Connaissance dans notre Essence, la conscience que nous en avons est fortement limitée et cela aussi est l’action de Dieu ! Nous sommes un fragment du TOUT, et nos actions visent à maintenir l’équilibre de ce TOUT, nous ne pouvons de ce fait jamais agir pour notre propre gloire ou satisfaction ! Nous sommes créés pour manifester la Grandeur et la Beauté de Dieu!
Qui parmi nous recherche la souffrance, la maladie, la peine, la difficulté, la guerre pour lui-même ? Personne ! Tous nous recherchons le meilleur, n’est-ce pas là une preuve que toute action provient de Dieu, Lui, le Tout-Amour ?
Rappelez-vous l’ode mystique No 1036 de Rûmî : Contemple Celui qui donne la recherche.

Podcast et intermède musical: Toute action provient de Dieu

Haut de page

Mourir dans l’amour pour demeurer vivant

Comment croire que la “vraie vie” est celle de ce monde fait d’égoïsme, de violence, de conflits et de guerres, de mépris et de haine, de profits personnels au détriment de l’amour ?
Lorsqu’on me demande qui je suis réellement dans la vraie vie, je reste sans voix, tout simplement parce que la vraie vie n’est pas celle de ce monde sans amour autre que celui que chacun a pour lui-même ! NON pour moi, la Vie est celle qui me demande chaque jour, chaque instant, (bien que ça ne soit pas toujours facile) de reposer dans l’amour, d’agir à partir de l’amour, d’utiliser l’essence dont je suis nourrie pour vivre dans ce monde et avec les autres.
Mourir dans l’amour pour demeurer vivant est une tâche difficile et pourtant celle qui me procure le plus de paix. Mourir dans l’amour m’invite à ne pas me prendre pour le nombril du monde, pour ce qui compte le plus sur terre, pour la priorité absolue. Mourir dans l’amour me rappelle, plusieurs fois par jour, que si je n’agis pas depuis le centre de mon coeur, je meurs à “la vie éternelle”,  à la vraie vie. Je m’égare dans les méandres de l’égo et cela ne cause que mal-être et souffrance autour de moi et en moi.
Mourir dans l’amour pour demeurer vivant est un thème qui mérite méditation. C’est une interrogation que chacun peut et devrait se poser. Nous pourrions traduire en ces termes : mourir à soi-même dans l’Amour de Dieu pour demeurer vivant par Son Amour et dans Son Amour. N’avons-nous pas été créé à Son image (bien qu’Il n’ait pas d’image) ? Ne sommes-nous pas issus de l’immensité d’Amour de la Grande Félicité ? Alors s’abandonner dans Sa lumière d’amour en toute confiance, assure à quiconque y parvient, de demeurer vivant, conscient de Sa nature profonde et libre de l’enchainement à l’égo. Appliquer cela dans son quotidien, j’en suis persuadée, libère l’Amour sur terre pour tous les êtres.
La raison de l’homme sur terre, n’est-elle pas de manifester la splendeur d’Amour de Dieu, quelles que soient les circonstances environnantes ? N’a-t-il pas été confiée à l’homme la tâche d’être le miroir de Dieu, le reflet de Sa Beauté et de Sa Générosité ? La Grandeur et la pureté de Son Amour ? Le témoin vivant qu’il y a une Raison en chacun et une place juste pour tout ce qui EST ?
Mourir dans l’amour pour demeurer vivant est, tout simplement, une invitation à ETRE conscient en Dieu.

Podcast et intermède musical: Mourir dans l’amour

Haut de page

Rire et pleurer

C’est une méditation que je pratique avec mes petits-enfants mais qui peut très bien s’adapter aux adultes et leur être très utile aussi !

Rire et pleurer fait partie du quotidien des petits enfants, et plus tard, en grandissant, les pleurs cèdent la place à la colère, à la frustration, à la déception, aux moqueries voire à l’irrespect des autres, de ses propres émotions ou de soi-même ….
Cette méditation ne demande pas de s’installer dans un lieu précis, juste d’être pratiquée sur le vif d’une situation difficile pour l’enfant ou l’adulte… Elle demande de s’arrêter quelques instants sur ce qui se passe réellement au fond de l’être, dans la nature profonde et véritable de l’individu.
Alors, imagine que le jeu que tu viens de partager avec d’autres enfants, ait fait de toi le vainqueur… ressens la joie et la fierté que cela te procure. Combien tu te sens important et valorisé. Tu es le plus fort ! Tes joues se colorent et tu es rayonnant ! Tout va bien pour toi, bravo ! C’est super de vivre la réjouissance d’une victoire ! Et juste pour quelques instants, regarde tout au fond de ton coeur si cette victoire change véritablement quelque chose à qui tu es et à ta vie d’enfant…. Regarde simplement et ressens… ne rejette pas la joie qui inonde ton coeur. Regarde simplement que tu n’es pas cette victoire même si elle te fait super plaisir et que non, elle ne change pas l’enfant que tu es dans ton coeur. Elle te permet par contre de grandir la joie et l’amour qui circulent en toi. Et prends le temps de regarder le visage de celui qui a perdu …. de ressentir ce qu’il éprouve… ta victoire change-t-elle vraiment quelque chose à l’enfant qu’il est ? Sa défaite change-t-elle quelque chose à l’enfant qu’il est ?
Puis lorsque dans le même jeu ou un autre… tu es celui qui perd prends aussi le temps de ressentir ta déception, ta colère, ta frustration voire peut-être même le mépris qui s’éveille dans ton coeur pour celui qui a gagné ! Le fait de pleurer change-t-il quelque chose à l’enfant que tu es ? Et regarde au fond de ton coeur…. cette défaite change-t-elle véritablement quelque chose à l’enfant que tu es ? Ta vie en est-elle affectée ? NON ! Tu n’es pas la défaite ! Ce n’est qu’un jeu et tu peux grandir dans ton coeur en laissant la joie illuminer ton regard pour celui qui vient de gagner cette partie. Sa victoire change-t-elle quelque chose à qui il est ? Tout au fond de lui ? NON ! Ni la victoire, ni la défaite ne peuvent changer ta nature profonde. C’est un peu comme si tu regardais du haut d’une montagne la vie qui se déroule dans une vallée : ceux qui courent, ceux qui marchent, ceux qui gagnent et ceux qui perdent…. est-ce que la Vie en est affectée ? NON ! seules les émotions te font croire que tu as échoué ou que tu es un héros ! parce que tu crois que tu es ce que tu vis. Regarde du haut de la montagne, même si tu n’es pas parmi ceux qui courent, ceux qui marchent, ceux qui gagnent ou ceux qui perdent, la vie continue ! La vie se déroule comme elle doit, avec des rires et des pleurs, avec des joies et des déceptions. Mais derrière tout cela il y a toujours l’amour qui coule dans le coeur des gens ! Alors réjouis-toi lorsque tu gagnes et ne te mets pas en colère lorsque tu perds et essaye de te réjouir pour celui qui a gagné ! Imagine, la prochaine fois que tu gagnes, si tous les enfants se réjouissent pour toi, avec toi, ce que ton coeur ressentira comme amour !
La haine et la vengeance sont des graines d’amour non reconnues et non plantées. Si tu choisissais de planter toutes les graines d’amour et de joie que contient ton coeur serais-tu plus ou moins heureux ? Cela changerait-il quelque chose à qui tu es dans ta nature profonde ?
Bien que cela ne changerait pas ta nature profonde, au moins tu utiliserais tout son potentiel et cela change tout pour ta vie et celle des autres !

Podcast et intermède musical: Rire et pleurer

Haut de page